L1 - Toulouse : Ola Toivonen, l'attaquant qui revient de loin

le
0
L1 - Toulouse : Ola Toivonen, l'attaquant qui revient de loin
L1 - Toulouse : Ola Toivonen, l'attaquant qui revient de loin

Auteur d’un doublé contre Lille (2-1), Ola Toivonen a permis à Toulouse de signer un troisième succès en L1. Après une dernière saison délicate, l’attaquant suédois a l’occasion de rebondir au TFC.

On ne va pas parler de renouveau tout de suite, mais pour Ola Toivonen, c’est un sacré bol d’air. L’attaquant suédois (30 ans) n’avait pas inscrit un but depuis le 22 septembre 2015 et une défaite de Sunderland à Manchester City dans un éphémère troisième tour de la Coupe de la Ligue anglaise (1-4). Puis rideau ! Le Scandinave a traversé une longue période de disette. Mais à trente ans, le Toulousain a une chance de se refaire une santé dans le Sud-Ouest où Pascal Dupraz compte bien exploiter ses qualités de buteur.

Philippe Montanier a probablement dû penser la même chose lorsqu’il l'a vu débarquer, en janvier 2014. Il faut dire que Toivonen avait un CV flatteur. Cent quatre-vingt-dix-neuf matchs avec le PSV Eindhoven, soixante-dix-huit buts, des références solides, mais l’alchimie n’a pas fonctionné. Hormis une première demi-saison satisfaisante sur le plan comptable (7 buts en 15 matchs), son aventure en Bretagne n’a jamais décollé. En difficulté, il finira même par se faire prêter à Sunderland. Avec un résultat famélique (0 but en 12 rencontres de Premier League).

Dupraz : « On a bien fait de le recruter »

Prié de se trouver une porte de sortie à la suite de son périple anglais, Toivonen n’a pas mis longtemps à trouver chaussure à son pied. Flairant la bonne occasion, le TFC n’a pas hésité à lâcher 1,5 M€ à Rennes pour s’attacher les services du Suédois, qui n’avait plus marqué depuis depuis avril 2015 en L1. Dans la Ville Rose, il a été recruté pour apporter son expérience dans un jeune secteur offensif (Edouard, 18 ans ; Braithwaite, 25 ans). Pascal Dupraz l’a d’ailleurs affectueusement qualifié d’« ancêtre ». Toivonen ne marquera pas autant que Wissam Ben Yedder (parti au FC Séville cet été), mais il sera utile.

A Lille, il s’est bien amusé. Grâce notamment à la complicité des défenseurs nordistes. A l’image de Marko Basa, crocheté comme un U13 sur sa première réalisation. Volontaire et utile en point d’appui, il a fini par faire la différence en combinant avec Diop avant d’ajuster Vincent Enyeama à dix minutes de la fin de la rencontre. Des buts et une performance globale qui ont ravi Pascal Dupraz, principal instigateur de la venue du Scandinave à Toulouse. « Il a prouvé à tout le monde qu’il était un bon joueur de foot, a déclaré l’entraîneur toulousain en conférence de presse après la partie.  Sur le premier but, il y a toute la classe du buteur. (...) On a bien fait de le recruter. » Après la remontada et le bon départ en championnat, le TFC surfe sur sa vague positive. Avec un gourou comme Dupraz, Toulouse peut tout espérer. Même une renaissance de Toivonen.  

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant