L1 - Toulouse : Il n'y a pas de quoi s'affoler au TFC

le
0
L1 - Toulouse : Il n'y a pas de quoi s'affoler au TFC
L1 - Toulouse : Il n'y a pas de quoi s'affoler au TFC

Après un début de saison tonitruant, Toulouse n’a plus gagné depuis trois matchs en L1. Pas de quoi inquiéter Pascal Dupraz, notamment après la très belle première mi-temps à Nantes (1-1).

C’était le 14 octobre dernier. Toulouse battait Monaco 3-1 et pointait alors à la quatrième place de Ligue 1. Avec ses jeunes, son jeu agréable à regarder et son coach emblématique, le TFC était alors l’une des très belles surprises du début de saison, quelques mois après s’être sauvé in extremis. Mais depuis, les hommes de Pascal Dupraz restent sur trois matchs sans victoire en Ligue 1 : 0-0 à Angers, 1-2 contre Lyon et 1-1 à Nantes. Les Violets marqueraient-ils le pas ? A priori non, puisqu’à Angers, le TFC avait pris un point après un match assez terne de la part des deux équipes, puis avait perdu contre Lyon en faisant largement jeu égal avec l’OL. Et samedi à Nantes, les Canaris ont réussi le hold-up parfait en égalisant à la dernière mi-temps face à des Toulousains dominateurs.

Braithwaite est méconnaissable cette saison

L’absence d’Issiaga Sylla et Alexis Blin, suspendus, s’est peut-être fait ressentir à Beaujoire, mais dans l’ensemble, le TFC a livré une prestation convaincante, même si René Girard a affirmé qu’il n’avait « pas appris grand-chose face au sixième de Ligue 1 ». Le TFC n’a perdu que deux de ses dix derniers déplacements en Ligue 1 (2 succès, 6 nuls), après avoir perdu douze des dix-huit précédents, preuve que le club haut-garonnais a complètement changé par rapport à la saison passée. « On a totalement maîtrisé la première mi-temps, on mène au score logiquement, on doit totaliser davantage, admettait Dupraz en conférence de presse. En deuxième mi-temps, face à la domination désordonnée des Nantais, on manque de justesse dans nos sorties de balles. Après si ça avait dû se jouer au mérite, on doit l'emporter malgré cette deuxième mi-temps qui est plus poussive. On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Mais cette équipe progresse, il m'a semblé qu'on était dominateurs dans tous les compartiments du jeu en première mi-temps ». Une première mi-temps lors de laquelle Martin Braithwaite a marqué son huitième but en dix matchs, de Ligue 1, soit autant que lors de ses 31 précédents !

Toulouse a des matchs abordables à venir

Alors que le TFC n’affrontera que deux équipes vraiment dangereuses pour lui d’ici la fin de l’année (Rennes fin novembre et Nice début décembre), Pascal Dupraz a livré une petite phrase symbolique de la confiance totale qu’il a en son groupe : « J'ai beaucoup de joueurs jeunes dans le secteur défensif. Ils s'en remettent aux joueurs expérimentés offensifs qui ont aussi perdu le fil (à Nantes). Je ne changerais pas mon équipe contre une autre ». Et c’est tous ensemble qu’ils rêvent de continuer à se mêler aux cadors de la Ligue 1.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant