L1 - Saint-Etienne : Les Verts ont désespérément besoin d'un buteur

le
0
L1 - Saint-Etienne : Les Verts ont désespérément besoin d'un buteur
L1 - Saint-Etienne : Les Verts ont désespérément besoin d'un buteur

En panne d’inspiration ces dernières semaines, l’attaque de Saint-Etienne repose sur quelques inspirations de Nolan Roux ou Robert Beric depuis le début de la saison. Mais les Verts ne vont pas tenir longtemps à ce rythme-là.

Sauver les apparences dans les dernières minutes n’est pas une tactique qui fonctionne sur le long terme. Depuis plusieurs matchs, aussi bien en L1 qu’en Ligue Europa, Sainté fait la différence dans le money time. Robert Beric avait enfilé le costume de pompier de service dans le Forez, Nolan Roux a repris le flambeau dernièrement, mais cela ne fait que déplacer le problème. Offensivement, les Verts sont d’une tristesse assez inquiétante.

Beric, Roux : A qui le tour ?

Pourtant, le bilan offensif des Verts n’est pas infamant d’un point de vue statistique. Onze buts marqués, c’est autant que Marseille, mais c’est aussi quatre de moins que l’OL (15 buts). Neuvièmes du championnat après neuf journées, les Verts n’ont toujours pas trouvé de buteur attitré pour mener l’attaque forézienne. Robert Beric (3 buts) avait bien commencé en marquant plusieurs fois en fin de match. Puis l’international slovène a cédé ce rôle à Nolan Roux (2 buts) depuis deux semaines. « L’important, c’est de gagner », a simplement résumé Christophe Galtier après la victoire contre Qabala (1-0), rendue possible après un csc d’un défenseur adverse. Un coup du sort salvateur pour les Stéphanois. Les joueurs de Christophe Galtier ont le mérite de s’arracher, mais ce n’est pas ce qui va les faire grimper au classement.

Aucun but marqué en première période

Pour les Stéphanois, la mission est d’autant plus difficile puisqu’ils ne marquent qu’en seconde période. Une exclusivité en L1. Les Verts n’ont pas réussi à inscrire un seul but en championnat et en Ligue Europa durant les 45 premières minutes (ils n'ont pas inscrit le moindre but en première période depuis un an en championnat à Geoffroy-Guichard). Une incapacité chronique qui illustre le manque de réalisme de l’ASSE dans la surface adverse. « J’aurais préféré que nous gagnions ce match sur une de nos nombreuses actions », insistait le coach de Sainté jeudi. Plusieurs fois cette saison, et notamment contre Lyon dans le derby (0-2), Saint-Etienne a parfois affiché un jeu un peu plus ambitieux, mais le club stéphanois reste plombé par son imprécision pour finir les actions. Christophe Galtier en est conscient : « Le geste juste devant le but est un axe de travail important. » Il est même primordial si les Verts veulent enfin décoller.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant