L1 - Saint-Etienne / Kévin Malcuit : « Je ne touche pas Matuidi »

le
0
L1 - Saint-Etienne / Kévin Malcuit : « Je ne touche pas Matuidi »
L1 - Saint-Etienne / Kévin Malcuit : « Je ne touche pas Matuidi »

Passé par tous les états, entre le penalty sifflé à son encontre, injustement selon lui, et sa passe décisive pour Robert Beric sur l’égalisation, Kévin Malcuit a vécu un match particulier vendredi avec Saint-Etienne contre le PSG (1-1). De ceux qu’on n’oublie pas de sitôt.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU PARC DES PRINCES Kévin Malcuit, avez-vous la sensation de faire faute sur Blaise Matuidi sur le penalty amenant l’ouverture du score du PSG vendredi contre Saint-Etienne (1-1) ? Non, il n’y a pas penalty, surtout que j’ai vu la vidéo au vestiaire et il est en dehors de la surface. Il joue bien le coup. Je ne le touche pas, il s’est collé à moi et il est tombé. Je ne vais pas mettre la faute sur l’arbitre, c’est fait maintenant. Le plus important, c’est qu’on ait fait un nul ici. Avez-vous accusé le coup après cette décision arbitrale ? J’ai pris un coup sur la tête pendant dix minutes. Je pensais beaucoup à l’action, parce qu’on tenait le score et je m’en voulais. Mais j’ai un coach qui m’a boosté, je le remercie. Il m’a poussé jusqu’au bout, je n’ai rien lâché grâce à lui et j’ai réussi à faire une passe décisive.

Malcuit : « J’étais aux anges »

Vous étiez finalement le plus heureux des Stéphanois au coup de sifflet final... Franchement, j’étais aux anges. Ça m’a fait beaucoup de bien cette passe. Je suis content de ramener un nul du Parc. C’est toujours une victoire de faire un nul au Parc, parce que c’est la meilleure équipe du championnat. J’ai tout fait, penalty et passe dé. Ce match-là, je vais m’en souvenir. Comment analysez-vous le match dans sa globalité ? On savait à quoi s’attendre de toute façon. Ils ont des joueurs de qualité, donc on a un peu fait que défendre. On était très bien en place, on n’a pas eu beaucoup d’occasions, mais eux non plus. On a bien tenu, on était très compacts et solidaires. Il y a eu des faits de jeu qui nous ont compliqué la tâche en seconde période. Mais on n’a rien lâché et c’est une victoire collective.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant