L1 - Rennes : Les confidences de Yoann Gourcuff

le
0
L1 - Rennes : Les confidences de Yoann Gourcuff
L1 - Rennes : Les confidences de Yoann Gourcuff

Dans un entretien accordé à Stade 2, Yoann Gourcuff s’est exprimé pour la première fois depuis de longs mois. Le milieu de terrain rennais y évoque sa condition physique, la collaboration avec son entraîneur de père et cette discrétion qu’il tente de cultiver.

Yoann Gourcuff est un homme discret. Longtemps sous le feu des projecteurs lors de ses passages à Bordeaux et à Lyon, l’international français se reconstruit dans un cadre plus propice à cette discrétion, chez lui à Rennes, le club qui l’a vu naître il y a plus de dix ans. Samedi, il était titulaire lors de la victoire des Rouge et Noir à Nantes (1-2, 10eme journée de Ligue 1) après avoir manqué deux matchs sur blessure. Ces absences fréquentes depuis plusieurs années, le Breton sait qu’elles risquent de le suivre jusqu’à la fin de sa carrière, comme il l’a expliqué au cours d’un entretien accordé à Stade 2. « J’ai eu beaucoup de pépins physiques mais je ne regrette pas d’être allé à Lyon. Pendant un moment, je n’étais plus capable de faire un simple footing, dans ces conditions c’est difficile de jouer au foot », confie Yoann Gourcuff au sujet de sa fracture du sésamoïde (fracture de fatigue d’un os du pied). « C’est une blessure qui ne se guérira pas, le corps arrive à compenser cette fragilité. Je suis toujours à 100% de mes possibilités, mais mes possibilités ne sont pas toujours à fond. Mais je donne toujours le maximum de ce que je peux donner. »

Gourcuff : « J’aurais été déçu de terminer ma carrière sans être entrainé par mon père »

Depuis cet été, Yoann Gourcuff est entraîné par son père Christian, lui aussi de retour au Stade Rennais. Une première pour les deux hommes, pour le plus grand bonheur de l’ancien Lyonnais. « Mon père est passionné de foot, moi aussi. On vit le foot de la même façon. C’était un peu bizarre lors des premiers entraînements. J’essaye de toujours faire attention de trouver des formules pour ne pas choisir entre les mots coach ou papa. Je suis content de vivre cette expérience, j’aurais été déçu de terminer ma carrière sans être entraîné par mon père », reconnait le natif de Ploemeur. Interrogé sur l’éventualité de participer à la Coupe du Monde 2018, Yoann Gourcuff se montre même très clair : impossible.

Gourcuff : « Le foot était plus sain quand j’ai commencé »

« Aujourd’hui, je ne peux pas penser à ça, c’est impossible. Je veux déjà prendre plaisir avec mes coéquipiers, être tranquille. Ici à Rennes, je suis tranquille, je suis bien. » Une tranquillité et une discrétion qu’il cultive, bien que cela lui soit parfois reproché. « J’ai appris à me protéger du milieu parce qu’il y a beaucoup de personnes mal intentionnées, se justifie l’intéressé. Dans le foot business, je ne suis pas à l’aise. Je suis passionné par le jeu, le terrain, les entraînements. Le foot était plus sain quand j’ai commencé en pro à Rennes. Être très exposé comme ça, ça me gêne plus que ça ne me fait plaisir. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant