L1 - Rennes : L'opération séduction est déjà une réussite

le
0
L1 - Rennes : L'opération séduction est déjà une réussite
L1 - Rennes : L'opération séduction est déjà une réussite

Sixième de Ligue 1 avant le déplacement à Monaco ce samedi après-midi (17h00, 5eme journée de Ligue 1), le Stade Rennais semble armé pour réussir ses débuts avec Christian Gourcuff à sa tête. Avec sa philosophie et son identité locale, le successeur de Rolland Courbis séduit le public rennais ainsi que son groupe.

Incapable de faire mieux qu’une huitième place depuis la saison 2012-13, le Stade Rennais avait fini par s’habituer à ses échecs. Moqué pour ses défaites en finales des coupes nationales ces dernières années, le club breton s’est petit à petit endormi, au point qu’on ne pense même plus à la citer au moment de dresser la liste des outsiders en début de saison. Alors il a fallu réveiller le géant endormi. Voilà pourquoi René Ruello est allé chercher Christian Gourcuff à la fin de la saison dernière. Histoire d’oublier un exercice 2015-16 gâché dans les grandes largeurs par une phase retour catastrophique sous les ordres de Rolland Courbis. Qui mieux que l’idéologue breton pour mener à bien cette opération séduction ? Promesse d’un beau jeu et association symbolique du père et du fils là où tout avait commencé pour les deux hommes. Sur le papier l’histoire était belle.

G.Fernandes : « Peu importe l’adversaire, il faudra jouer »

Et les premières semaines de compétition tendent à croire que le pari du président Ruello est gagnant. A Rennes, plus personne n’est dupe. Les désillusions passées ont appris aux supporters des Rouge et Noir la patience. Ce ne sont donc pas sept points en quatre journées qui déclencheront optimisme béat. Mais quand même. Quelque chose est en train de se passer au Roazhon Park. Dans les travées et sur le terrain, les sourires sont revenus. Car même si les résultats ne suivent pas, la promesse de beau jeu est tenue à la lettre par les troupes de l’ancien sélectionneur de l’Algérie. « J’aime bien Rennes parce qu’ils jouent bien, qu’il y a des possibilités, et que Gourcuff est toujours intéressant », nous a confié Raymond Domenech cette semaine. « C’est un nouveau départ. Il faut donner du temps au coach. Peu importe l’adversaire qu’on affrontera, il faudra jouer », a confirmé Gelson Fernandes en conférence de presse jeudi.

Gourcuff : « On a senti un allant collectif et pas que sur le terrain »

Comme d’autres, le Suisse a choisi de rester au Stade Rennais cet été malgré des sollicitations. Et quand on lui demande pourquoi, comme ses coéquipiers, le milieu de terrain répond que l’arrivée de Christian Gourcuff a été déterminante. Si la contrepartie de cette modeste vague de départs est l’ampleur de l’effectif rennais (35 contrats pros), le groupe semble adhérer au discours de l’ancien coach de Lorient. Et le public aussi. Dimanche dernier, le Roazhon Park a vibré lors du succès contre Caen (2-0) et cette semaine, la journée des abonnés a été une franche réussite. « Les émotions se partagent avec le public. Dimanche, on a senti un allant collectif et pas que sur le terrain. On cherche à créer une dynamique, à prendre et donner du plaisir », a expliqué Christian Gourcuff. Sous ses ordres, son fils Yoann semble sur le bon chemin et Benjamin André progresse à vitesse grand V. Deux joueurs de ballon qui correspondent à la philosophie du nouvel entraîneur rennais. L’opération séduction est déjà réussie.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant