L1 : Rennes, c'est encore très flou

le
0
L1 : Rennes, c'est encore très flou
L1 : Rennes, c'est encore très flou

A l’heure de reprendre le championnat, ce dimanche à Nice (17h00, 1ere journée de Ligue 1), le Stade Rennais ne peut pas se projeter de façon très précise en raison d’un effectif encore surchargé et de possibles départs de joueurs importants avant la fin du Mercato.

Pendant la préparation, certains s’étaient amusés à composer trois équipes possibles avec la quantité de joueurs présents dans l’effectif du Stade Rennais. Cet effectif pléthorique, Christian Gourcuff s’est attaché à la réduire au maximum. Mais à l’heure de débuter son championnat, ce dimanche à Nice (17h00, 1ere journée de Ligue 1), le club breton évolue encore dans un flou artistique pas simple à négocier. Car des joueurs dont la situation est incertaine, il y en a à tous les postes à deux semaines de la fin du Mercato. Chez les gardiens, Nardi et Diallo se posent des questions, Cavaré aurait des touches en Liga, au milieu Brüls, Hunou, Salles-Lamonge ou encore Prcic ne sont pas à l’abri d’être prêtés, tandis que devant Habibou et Ntep sont aussi dans l’expectative, ce dernier ayant été relancé par la Lazio Rome. Sans compter que parmi cette liste, certains dont on pensait l’avenir à Rennes sans lendemain aimeraient bien rester, motivés à l’idée de travailler avec Christian Gourcuff.

Gourcuff : « Il y a des données économiques que je ne maîtrise pas »

Une situation assez pénible à gérer pour le successeur de Rolland Courbis, qui rêvait sans doute d’un peu plus de stabilité pour son grand retour chez les Rouge et Noir. « Tant que le joueur est là, je compte sur lui, a-t-il martelé en conférence de presse vendredi. Après, il y a des données économiques que d'une part, je ne maîtrise pas, et auxquelles je me plie volontiers. À partir du moment où on me tient un langage clair, il n'y a pas de souci, je ne vais pas bloquer un joueur ou le mettre de côté. Simplement, j'aime bien les choses précises, poursuit l’ancien sélectionneur de l’Algérie. On a quinze jours jusqu'à la fin du Mercato. C'est déstabilisant pour tout le monde, le joueur peut être déstabilisé, c'est ce qui peut être embêtant, mais ce n'est pas le fait du Stade Rennais, c'est tout un contexte international. Les marchés sont ouverts partout, on va avoir encore la dernière semaine des mouvements incroyables. »

Pedro Mendes : « Il faut de la patience »

Dans ce contexte, pas évident de dégager une équipe type, même si les rotations se sont faites de plus en plus rares lors des derniers matchs de préparation. Et en face ce dimanche, Nice n’a pas plus de garantis avant d’attaquer la saison 2016-17. « Il faut de la patience car on a changé le système de jeu. Ça demande beaucoup de communication », plaide Pedro Mendes, promu capitaine cet été. « Il y a quelque chose de cohérent qui se met en place mais il y a un manque de rythme », veut de son côté se rassurer Christian Gourcuff. Ce qui est certain, c’est qu’un bon résultat lors de cette entrée en lice permettait de continuer à travailler dans la sérénité dans les prochains jours, que les Rennais soient trop nombreux ou pas.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant