L1 - PSG : Trapp-Areola, une situation incompréhensible ?

le
0
L1 - PSG : Trapp-Areola, une situation incompréhensible ?
L1 - PSG : Trapp-Areola, une situation incompréhensible ?

L'absence de hiérarchie claire entre les gardiens de but au PSG a fait réagir des spécialistes du poste, dont Fabien Barthez, qui s'est exprimé sur RMC.

La hiérarchie des gardiens de but au Paris Saint-Germain n’est pas très claire. Si Kévin Trapp a été titulaire en Ligue 1 depuis le début de la saison, c’est bien Alphonse Areola qui a débuté dans les cages, ce mardi, face à Arsenal en Ligue des Champions. Une situation incompréhensible pour beaucoup, dont des spécialistes du poste. Interrogé par RMC, ce jeudi, Fabien Barthez a du mal à comprendre cette absence de hiérarchie. « Ça reste une vision du poste. Moi, je ne l’aurais pas accepté, c’est impossible. Un gardien, ça reste un gardien. On est habillés différemment. On joue avec les mains, donc ça c’est différent. Le capital confiance est primordial dans ce rôle. Si le mec n’enchaîne pas les matchs, comment tu veux mettre les choses en place ? », a-t-il expliqué.

Une situation mauvaise, à terme ?

Le champion du Monde 1998 a aussi affirmé que cette situation pouvait être, à terme, mauvaise. D’une part pour les gardiens de but, mais aussi pour le club qui pourrait se fragiliser à ce poste. « Je trouve ça très dur pour des gardiens. Dans l’attente, tu bouffes de l’influx. Ce n’est pas une critique contre l’entraîneur du PSG, mais moi je suis là pour défendre les gardiens. Il faut mettre un gardien dans les meilleures conditions. Il doit faire des erreurs pour progresser et apprendre à réagir derrière. Quand un gardien se troue, c’est important qu’il rejoue derrière. Ça se passe beaucoup dans la tête à ce poste. Il faut être serein de ce côté-là. Un gardien, il n’y en a qu’un. Les joueurs de champ, tu peux les bouger », a-t-il ajouté.

Une méthode inédite ?

Au FC Barcelone, les gardiens de but se partagent les matchs, pour un le championnat, pour l’autre la Ligue des Champions. A Paris, Unai Emery semble se diriger vers une autre méthode, encore moins claire. « J'ai confiance en mes deux gardiens. Ce seront leurs performances et la confiance qui les anime qui diront qui joue. En début de saison, j'ai donné ma confiance d'abord à Trapp, pour le match de Ligue des champions à Aréola. Qui jouera ? Je déciderai après l'ultime séance ou le matin du match », a-t-il indiqué ce jeudi. Ce vendredi, le PSG se déplace sur la pelouse de Caen ; avec aucune certitude concernant le gardien de but qui sera titulaire.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant