L1 - PSG / Layvin Kurzawa : « Meilleur buteur ? Ça ne va pas durer »

le
0
L1 - PSG / Layvin Kurzawa : « Meilleur buteur ? Ça ne va pas durer »
L1 - PSG / Layvin Kurzawa : « Meilleur buteur ? Ça ne va pas durer »

Homme du début de saison du PSG, avec un but à chaque match, Layvin Kurzawa ne s’emballe pas pour autant. Le latéral parisien n’en reste pas moins conscient de son rôle primordial dans le système d’Unai Emery, où il s’épanouit pleinement.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU PARC DES PRINCES

Layvin Kurzawa, comment vivez-vous votre statut de meilleur buteur du PSG cette saison, avec trois buts en trois matchs officiels ? Ça fait plaisir, mais ça ne va pas durer une éternité. Les attaquants vont revenir forts dans pas longtemps, je le sens. Ils me laissent marquer en attendant (sourire). Non, c’est bien pour moi, c’est bien pour l’équipe. J’espère que ça va continuer.

Vous êtes-vous fixé un objectif de buts sur la saison ? Non, je n’en ai pas. J’ai plus un objectif en cumulé sur les buts et les passes décisives. Comme vous le voyez, je joue assez haut. Je dois me donner des objectifs, mais je les garde pour moi, c’est plus personnel. Mais c’est faisable en tout cas.

Comment vous sentez-vous en ce début de saison ? Estimez-vous être actuellement dans la forme de votre vie ? Non, je ne suis pas dans la forme de ma vie. Je me sens bien, même si je ne suis pas encore à 100%.

Kurzawa : « Je suis venu à Paris pour jouer »

Vous semblez être désormais le titulaire au poste de latéral gauche. Vous préparez-vous déjà pour les grosses échéances à venir ? Je ne sais pas, on verra au fil du temps. Pour l’instant, je joue les matchs, je prends du plaisir. J’essaie de faire en sorte de rendre sur le terrain la confiance que me donne le coach. C’est bien pour moi, parce que je suis venu à Paris pour jouer, et pour jouer les gros matchs.

Vous faites actuellement acte de candidature pour une place en équipe de France… Ce n’est pas à moi de le juger. On verra jeudi.

Serait-ce une déception de ne pas figurer dans la liste ? Non, parce que je n’ai l’habitude de ne pas y être. Ce serait plus une satisfaction d’y être.

Kurzawa : « Une grande partie du système repose sur nous »

Les latéraux sont-ils la clé du dispositif tactique d’Unai Emery ? Je pense. Pour moi, une grande partie repose sur nous. Beaucoup de choses sont mises en place, mais le fait qu’on passe par les côtés, avec des latéraux assez haut sur le terrain, ça déséquilibre le système adverse. Après, il y a d’autres postes qui sont importants dans le système.

Le risque n’est-il pas pour vous de se laisser griser et d’ouvrir des espaces dans votre dos ? Le système de jeu qu’on a est fait pour ça. C’est à nous de bien communiquer, de bien être en place, de bien se parler. Avec tout ça, tout est fait pour qu’il n’y ait pas de souci défensivement ou offensivement.

Comment abordez-vous le déplacement à Monaco la semaine prochaine, forcément particulier pour vous ? La saison dernière, je n’avais joué aucun des deux matchs. J’espère être sur le terrain la semaine prochaine pour jouer contre mon ancien coach, mon ancien club, mes anciens coéquipiers.

Comment situez-vous l’ASM dans la hiérarchie des concurrents du PSG en L1 cette saison ? Monaco a toujours été un grand rival pour le PSG. J’espère qu’ils feront une bonne saison, mais derrière nous.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant