L1 - PSG : Diversifier la menace, un chantier sur la bonne voie

le
0
L1 - PSG : Diversifier la menace, un chantier sur la bonne voie
L1 - PSG : Diversifier la menace, un chantier sur la bonne voie

Cinq des six derniers buts du PSG n’ont pas été inscrits par Edinson Cavani, dont le poids était jusqu’alors important dans le total parisien. Une bonne nouvelle pour le quadruple champion de France en titre, trop dépendant de l’efficacité de l’attaquant uruguayen.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU PARC DES PRINCES Il y avait dans la victoire du PSG à Bâle la semaine dernière en Ligue des Champions (1-2) un symbole fort. Pour la première fois de la saison, les Parisiens ont gagné un match européen sans un but d’Edinson Cavani. Blaise Matuidi et Thomas Meunier avaient pris le relais de l’attaquant uruguayen, régulièrement sujet à des sautes d’efficacité depuis son arrivée dans le Capitale à l’été 2013. Depuis le début de la saison, le PSG se reposait pourtant énormément sur « El Matador ». Replacé à la pointe de l’attaque avec le départ de Zlatan Ibrahimovic, il a inscrit quinze des vingt-neuf derniers buts de son club toutes compétitions confondues (51,7%), suite à son but contre Rennes dimanche (4-0). Son poids dans le total parisien était encore plus important jusqu’à la semaine dernière, avec quatorze réalisations sur vingt-trois depuis le déplacement à Monaco fin août (3-1), soit un ratio de 60%. A titre de comparaison, Zlatan Ibrahimovic avait claqué cinquante buts la saison passée et donnait l’impression de tout cannibaliser. Et pourtant, il ne pesait que 35% dans le total du PSG.

Verratti : « Tout le monde doit pouvoir marquer »

Par conséquent, une des marges de progression du Paris version Unai Emery se situe dans ce secteur. Quatre jours après le déplacement à Bâle, ce sont Adrien Rabiot et Marco Verratti qui y sont allés chacun de leur réalisation dans la démonstration face à Rennes. « Notre attaque peut produire plus, a expliqué l’entraîneur du PSG en conférence de presse après la rencontre. Il faut aussi travailler l’efficacité, inciter les joueurs à avoir l’ambition d’aller dans la surface, comme Marco Verratti aujourd’hui (dimanche) par exemple. » Que les milieux ou les défenseurs apportent le surnombre est primordial pour une équipe qui a trop souvent manqué de présence devant le but adverse. « Cette saison, ce n’est pas qu’on était dépendants de Cavani, mais quand il ne marquait pas, on avait du mal à ce que ce soit quelqu’un d’autre, a reconnu le milieu italien, auteur de son quatrième but en 115 matchs de L1. Il y a eu aujourd’hui deux buts des milieux, c’est important. Tout le monde doit pouvoir marquer. Serge (Aurier) a touché deux fois la barre transversale, il n’a pas eu de chance. La prochaine fois, ce sera lui. »

Un seul but pour Di Maria

Ça aurait aussi pu être Thiago Motta, dont la tête en fin de match a trouvé le poteau de Benoît Costil. Privé en seconde période de Cavani, sorti sur blessure, le PSG n’a pas manqué d’occasions pour autant. Mais il doit encore gagner en efficacité, son pêché mignon depuis qu’il a retrouvé un fonds de jeu cohérent. Si Lucas a progressé dans ce secteur (sept buts depuis le début de la saison), Di Maria stagne à une réalisation, même s’il a retrouvé de son influence dans le collectif parisien depuis son repositionnement à droite du trident offensif. Hatem Ben Arfa n'a plus marqué depuis le Trophée des Champions et Jesé attend toujours de débloquer son compteur. Il y a aussi le facteur Layvin Kurzawa, en feu en début de saison, avec trois buts lors des trois premiers matchs, avant d’être freiné par les blessures. A force de se déséquilibrer à la perte du ballon, le PSG a tout pour reprendre équilibre ces dernières semaines et reconstruire une confiance effritée. Maintenant qu’il l’a fait, il est prêt à reprendre sa marche en avant, à libérer sa puissance offensive et créatrice. Cela passera par Cavani, bien entendu. Mais aussi et surtout par les autres.
A voir aussi : >>> Le PSG attend toujours le décollage de Jesé >>> Le compte-rendu de PSG-Rennes
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant