L1 - PSG : Ben Arfa raconte les coulisses de sa signature

le
0

En fin de contrat avec Nice, le milieu de terrain offensif (ou attaquant) Hatem Ben Arfa vient de parapher un bail de deux ans avec le Paris Saint-Germain. Mais le Tricolore avoue avoir été à deux doigts de rejoindre le FC Séville il y a quelques jours.

Aux anges après avoir rejoint son club de coeur, le milieu de terrain offensif (ou attaquant) Hatem Ben Arfa, 29 ans, s’est confié sur le site officiel du Paris Saint-Germain. L’occasion de faire part de ses ambitions avec le club de la Capitale, mais aussi de raconter le déroulé d’une semaine particulièrement agitée. En fin de contrat avec Nice, l’ancien joueur de Lyon, de Marseille et de Newcastle a failli signer pour une autre écurie il y a quelques jours. « C’est une longue histoire ! Pour résumer, à dix minutes près, je signais au FC Séville, explique le Tricolore. Quelques instants avant ma signature en Espagne, j’ai discuté avec le Paris Saint-Germain qui m’a dit d’attendre, de réfléchir, que le club me voulait vraiment. Cela s’est donc vraiment fait au dernier moment. Je devais aller à Séville et j'étais tout proche de le confirmer au club... et je me retrouve au Paris Saint-Germain. C’est le destin, c’était écrit ! »

Hatem Ben Arfa : « J’ai ce club au fond de mon coeur »

Suite au départ de Laurent Blanc, qui a été remplacé par Unai Emery, le club de la Capitale a fini par transmettre une offre de deux ans à « HBA » et rafler la mise. « J’ai eu la possibilité de discuter avec lui, pour le natif de Clamart, qui sera officiellement présenté à la presse lundi prochain (15h00). Cela s’est très bien passé. Il parle déjà un peu français, donc c’est très bien ! Le Paris Saint-Germain est un club que j’apprécie depuis tout petit. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai ce club au fond de mon cœur. Je l’ai toujours supporté. Aujourd’hui, le club a beaucoup d’ambition. Tout joueur souhaite prendre part à ce projet. Je suis vraiment très heureux de pouvoir l'aider à atteindre ses objectifs. Toutes ces raisons ont fait que je suis ici aujourd’hui. » Pour le plus grand bonheur du président Nasser Al-Khelaïfi et des fans parisiens. [fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01928271/zone/1/showtitle/1/src/u3pm5q ']
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant