L1 - PSG : Au moins, le groupe croit encore en Edinson Cavani

le
0
L1 - PSG : Au moins, le groupe croit encore en Edinson Cavani
L1 - PSG : Au moins, le groupe croit encore en Edinson Cavani

Que ce soit Unai Emery ou les joueurs du PSG, tous ont réitéré dimanche leur confiance en Edinson Cavani, en dépit de la pléthore d’occasions ratées par l’attaquant uruguayen contre Metz (3-0). Ils en sont certains, le meilleur est à venir pour « El Matador ».

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU PARC DES PRINCES Il était plus de minuit quand Edinson Cavani est enfin passé par la zone mixte du Parc des Princes. Le rideau était tombé sur la victoire du PSG contre Metz dimanche en clôture de la 2eme journée de L1 (3-0) depuis une bonne heure et demie quand l’attaquant parisien s’est essayé à mettre des mots sur ses maux. Tant bien que mal, il a donné le change, même s’il laissait franchement transparaitre l’envie d’en finir au plus vite. « J’ai eu beaucoup d’occasions nettes, a-t-il d’abord reconnu. Mais le plus important, c’est que l’équipe ait gagné. Elle a fait beaucoup de choses qu’elle travaille dans la semaine. C’est bien pour commencer, pour la motivation et pour la tranquillité de tous. » Tout juste de retour à la compétition après avoir ressenti une gêne à l’adducteur droit en fin de préparation d’avant-saison, Cavani préfère mettre en avant le collectif pour mieux passer sous silence ses propres difficultés.

Cavani : Sept tirs, deux cadrés

Il souhaite néanmoins croire en sa propre montée en puissance dans les semaines à venir. « Ce n’est qu’un match, c’est le premier depuis ma blessure et j’espère m’améliorer encore beaucoup, pour continuer tous ensemble. » De tous les titulaires parisiens dimanche, l’international uruguayen est le seul à être passé clairement au travers, à avoir failli à sa mission. Le PSG a obtenu une foule d’occasions et c’est lui qui s’est trouvé le plus souvent à leur conclusion (sept tirs tentés dans ce match, plus que tout autre joueur). Mais la finition a péché, la précision aussi, avec seulement deux tentatives cadrées. Un ratio bien trop faible pour un buteur de sa trempe, sifflé par une partie du public du Parc des Princes, dont la patience était déjà érodée par les trois premières saisons de Cavani à Paris. « Ce que les supporters ont demandé à Edinson, c’est de l’exigence, a estimé Unai Emery en conférence de presse après le match. Mais c’est positif, parce qu’il l’accepte bien. »

Ben Arfa : « Il était tranquille, souriant »

Le nouvel entraîneur du PSG est clair, il ne s’inquiète pas pour le seul pur avant-centre de son effectif en l’état actuel des choses. « Il est très exigeant avec lui-même, je crois que c’est bien. Il a beaucoup de personnalité. Si nous obtenons à chaque fois autant d’occasions qu’aujourd’hui (dimanche), je suis tranquille, parce que je sais que ça va faire beaucoup de buts. » Même constat chez ses coéquipiers, même optimisme pour l’avenir. A les entendre, Cavani n’était pas au fond du trou où certains l’envoient déjà après sa première compliquée. « Il était tranquille, souriant quand je lui ai dit au revoir, a assuré Hatem Ben Arfa, aligné en pointe quand « El Matador » était à l’infirmerie et buteur lors du Trophée des Champions contre Lyon (4-1). Comme on le sait, c’est un attaquant de très grande classe. Il a besoin de marquer pour que la confiance lui donne un coup de jus. Mais il n’y a pas de souci, on a tous confiance en lui, on sait qu’il va marquer beaucoup de buts cette saison. Tout le monde est content de lui à l’entraînement, il bosse à fond. On connait ses qualités, il n’y a pas de problème. »

Thiago Motta : « Edi fait un travail incroyable pour l’équipe »

En bon capitaine, puisqu’il porte le brassard en l’absence de Thiago Silva, Thiago Motta est venu au secours de l’ancien de Palerme et du Napoli. « Il travaille toujours bien, il aime bien ça. Il n’est jamais content à l’entraînement, il veut toujours faire plus. » Le groupe est d’autant plus clément qu’il n’oublie pas son rôle dans le collectif, qu’il loue la répétition de ses efforts. « Un attaquant, on regarde s’il marque des buts, c’est normal. Mais on doit avoir une vue d’ensemble, a soufflé le milieu international italien, comme pour mieux occulter le déficit dans la finition de son coéquipier. Edi fait un travail incroyable pour l’équipe, que ce soit défensivement ou dans ses appels en profondeur. Nous les joueurs, on est content de son travail, je pense que le coach aussi. Ça va venir, il va marquer et ça va tout normaliser. » Le plus tôt sera le mieux. Pour que la confiance que le groupe et le staff technique placent encore en Cavani ne finisse pas s’épuiser à force de soirées comme celle de dimanche. A voir aussi : > L'actualité de la L1 > L'actualité du PSG
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant