L1 - OM : Plus que son changement de système, Garcia regrette la « pauvreté technique »

le
0
L1 - OM : Plus que son changement de système, Garcia regrette la « pauvreté technique »
L1 - OM : Plus que son changement de système, Garcia regrette la « pauvreté technique »

Après la lourde défaite de Marseille à Monaco samedi (4-0), Rudi Garcia s’est expliqué sur le rapide changement de système qui a semblé déstabilisé son OM. Mais pour lui, les raisons de la gifle sont à trouver ailleurs, à commencer par la faiblesse technique de ses troupes.

Rudi Garcia l’avait démontré à Montpellier par exemple, il sait verser dans l’autocritique. Mais l’entraîneur de Marseille n’a cette fois pas dédouané ses joueurs après la claque reçue à Monaco samedi (4-0). « On voulait bien utiliser le ballon et c’est perdu, a-t-il regretté après la rencontre au micro de Canal+. La première période a été d’une pauvreté technique, individuelle et collective… On ne peut rien espérer quand c’est comme ça. On jouait une équipe qui, en ce moment, tire au but et marque même les yeux fermés. Pas beaucoup d’occasions de Monaco, mais 3-0 à la mi-temps et un match plié. Après, il fallait juste faire attention à ne pas prendre de carton jaune et penser au match de Saint-Etienne. C’est ce que j’ai fait. » Après avoir fini la rencontre avec le brassard de capitaine, Rolando n’exonérait pas ses équipiers non plus. « On ne peut pas l’expliquer, c’est de notre faute. On n’a pas répondu présent sur le terrain. Désolé, je ne sais pas quoi dire. »

Le 4-4-2 ? « C’était juste pour surprendre Monaco »

Ce qu’il a fait aussi, c’est passer d’un 4-4-2 qui gênait franchement les Monégasques à un 3-5-2 qui a fait reculer son bloc et été sanctionné de trois buts avant la fin de la première période. Un coup fourré prévu à l’avance. « C’était juste pour surprendre Monaco, les faire croire qu’on jouait en 4-4-2 et qu’on allait presser haut, a justifié Garcia. On l’a fait dix minutes, huit exactement. On est repassés ensuite sur le système qu’on voulait utiliser. Mais pendant vingt minutes, jusqu’au coup-franc, on est bien. Ils n’ont pas d’occasions, et puis on prend un but, on fait cadeau d’un deuxième et d’un troisième, parce que c’est un contre. On a fait beaucoup de cadeaux en perdant les ballons et en les offrant à l’AS Monaco, qui est une équipe redoutable quand elle mène parce qu’elle a des joueurs d’espaces. » Rolando a insisté sur le fait que le problème n’était pas « tactique », que l’OM avait « un bon coach ».

La plus grosse défaite de Garcia comme entraîneur

Un entraîneur qui a concédé samedi la plus grosse défaite de sa carrière de technicien en L1. « 4-0, ça fait mal. J’espérais au moins qu’à 3-0 à la pause, on soit capables de marquer. On a cadré davantage, (Bafétimbi) Gomis sur un centre et (Rémy) Cabella sur un fantastique arrêt de (Danijel) Subasic. Pour eux, tout roule, moins pour nous. Il y a des soirs comme ça, ça peut arriver. On savait qu’ils baisseraient de pied en deuxième pérriode, elle a même été un peu rasante (sic). On avait un objectif, c’était de finir à 3-0 ou à 3-1, voire à 3-2 pour rouvrir le match. On n’a pas su le faire et on en a pris un quatrième, sur un ballon qu’on avait nous-mêmes. C’est encore le problème. » Garcia n’a vu qu’un point positif dans cette soirée : « Je n’ai rien à dire sur l’envie des joueurs, leur motivation. Ils ont tout donné, mais ça ne suffisait pas à Monaco. Il aurait fallu être bien meilleurs que ça dans l’utilisation du ballon. C’est récurrent à l’extérieur, en tout cas chez les gros. Ce n’est pas notre championnat non plus, il faut le dire. »

Rolando : « Je suis désolé pour les supporters »

Les Marseillais devront vite se remettre de cette gifle, avec un déplacement encore compliqué à négocier mercredi à Saint-Etienne (19h00). « Il n’y a qu’une chose à faire, c’est vite rentrer à Marseille pour travailler et préparer le déplacement à Saint-Etienne, d’où il faudra rentrer avec des points. » « On doit apprendre de ce match-là pour ne pas refaire les mêmes erreurs, a soufflé Rolando. On doit continuer, ce n’est pas fini. Ce n’est qu’un match perdu, on doit répondre dès le prochain. On sait que ça va être difficile. On doit montrer pourquoi on porte ce maillot et faire un bon résultat là-bas. » En espérant compter toujours sur le soutien de supporters bruyants d’un bout à l’autre du match. « Je suis désolé au fond de mon cœur pour eux, parce que ce n’est pas facile de venir en déplacement pour voir un match comme ça, a reconnu Rolando. On va essayer de leur donner de la joie la prochaine fois. » « Ils sont fantastiques, a insisté Garcia. Eux valent largement le haut du tableau, nous non, c’est clair. » A voir aussi : >>> Le compte-rendu du match
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant