L1 - OM : Bernard Tapie conseille à Frank McCourt de ne pas repartir aux Etats-Unis

le
0
L1 - OM : Bernard Tapie conseille à Frank McCourt de ne pas repartir aux Etats-Unis
L1 - OM : Bernard Tapie conseille à Frank McCourt de ne pas repartir aux Etats-Unis

Interrogé par l’émission Tout le Sport sur le rachat de l’Olympique de Marseille, Bernard Tapie s’est félicité de la fin de l’ère Louis-Dreyfus. Mais l’ancien président marseillais attend des actes de la part de Frank McCourt avant de se réjouir de son arrivée, et lui conseille de ne pas repartir aux Etats-Unis.

Au lendemain du match nul entre le PSG et l’OM (0-0, 10eme journée de Ligue 1), première rencontre de l’ère McCourt à Marseille, l’émission Tout le Sport est allée interroger Bernard Tapie sur cette révolution sur la Canebière. L’ancien président marseillais explique avoir accueilli avec satisfaction la vente du club phocéen. « Je ne connais pas M.McCourt mais il était temps que le cycle Louis-Dreyfus s’arrête puisque cela faisait plusieurs mois que Margarita n’avait plus envie. Un club ne peut pas rester avec des actionnaires qui n’ont pas envie d’être là. Si on n’a ni passion, ni envie et qu’on met de l’argent, ça devient un peu emmerdant », juge Bernard Tapie. L’ancien homme politique reste en revanche très mesuré quand on lui demande ce qu’il pense du nouveau propriétaire de l’OM. « L’argent, on ne l’a pas encore vu, répond-il au sujet des investissement promis par McCourt. Il faut attendre. J’en ai tellement vu, si vous saviez... Ce n’est pas ce qu’ils disent qui compte, c’est ce qu’ils feront. » L’ancien patron des Dodgers de Los Angeles a nommé Jacques-Henri Eyraud au poste de président pour gérer le club phocéen au quotidien, pendant que lui sera souvent de l’autre côté de l’Atlantique. Une tactique dont Bernard Tapie doute qu’elle puisse fonctionner. « Je lui conseille de s’entourer des meilleurs. Mais une fois qu’il aura bâti son entourage, c’est quand même lui qui fera le club. Le président doit parfois tirer les oreilles, ce que l’entraîneur ne peut pas faire car il voit les joueurs tous les jours et a des relations presque affectives avec eux. Donc s’il s’en va aux Etats-Unis une fois qu’il aura composé son staff, c’est mort », prédit Bernard Tapie.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant