L1 - Nice : Younès Belhanda est de retour à la maison à Montpellier

le
0
L1 - Nice : Younès Belhanda est de retour à la maison à Montpellier
L1 - Nice : Younès Belhanda est de retour à la maison à Montpellier

Nice se déplace à Montpellier ce dimanche après-midi (15h00, 5eme journée de Ligue 1). Un match particulier pour Younès Belhanda, de retour à la Mosson trois ans après son départ, qui pourrait en profiter pour fêter sa première titularisation avec les Aiglons.

La symbolique serait belle. Ce dimanche après-midi (15h00, 5eme journée de Ligue 1), Younès Belhanda pourrait fêter sa première titularisation avec l’OGC Nice sur la pelouse de Montpellier. A la Mosson, ce stade qui l’a vu éclore, progresser et atteindre un premier sommet dans sa jeune carrière à 22 ans, avec un titre inattendu de champion de France en 2012. Entré en jeu contre Marseille et Schalke ces derniers jours, le Marocain se dit prêt pour débuter au sein de sa nouvelle équipe. « J’ai des fourmis dans les jambes, glisse-t-il à Nice-Matin. Je me sens de mieux en mieux et l’enchaînement des matchs va me faire du bien. Le coach a confiance en moi, on parle beaucoup. Il sait très bien ce qu’il faut faire me concernant. »

Belhanda : « J’ai bien l’intention de réaliser une grosse année à Nice »

Après plusieurs saisons décevantes au Dynamo Kiev et à Schalke 04, l’ancien Montpelliérain veut rebondir et se présente sur la Côte d’Azur avec ambition. « J’ai bien l’intention de réaliser une grosse année à Nice. Ce club arrive juste derrière Paris, Lyon, Marseille et Monaco. En Ligue 1, les cartes sont redistribuées avec les départs de Blanc et Zlatan », estime l’international marocain. Dans l’Hérault, il ne reste plus grand-monde de la formidable saison 2011-12. Les gardiens (Geoffrey Jourdren, Laurent Pionnier et Jonathan Ligali), Vitorino Hilton, Joris Marveaux et Souleymane Camara sont les derniers survivants de cette époque dorée. Enfin, presque. Un homme n’a pas bougé de son fauteuil : Louis Nicollin. Avec émotion, l’emblématique président est revenu sur le retour de Younès Belhanda à Montpellier auprès de nos confrères de France Football.

Nicollin : « Son but face au PSG, qu’est-ce que j’ai pu rigoler… »

« C’est un très bon joueur qui nous a apporté beaucoup de choses à Montpellier, raconte Loulou Nicollin. Il a été formé pendant toute sa jeunesse chez nous. Il a participé à plein temps à l’aventure pour être champion de France (en 2011-12). Les joueurs passés par le Montpellier Hérault, je les aime tous, sourit le patron du MHSC. Et il y a même un petit plus pour ceux qui ont été champions de France. Ce n’est pas souvent qu’on remporte le Championnat quand même ! Cette saison-là, je me souviens forcément de son but au Parc des Princes et de son retourné à Marseille. Ce but-là était d’anthologie. Et le but face au PSG, qu’est-ce que j’ai pu rigoler… Je n’aurais jamais pensé à ce qu’on finisse devant les Qataris. On est les seuls jusque-là à avoir terminé devant eux. »

Nicollin : « Il n’aurait jamais dû partir dans ce club ukrainien »

A son départ du club pailladin en 2013, Belhanda a choisi Kiev. Un choix regrettable aux yeux de son ancien président, qui ne s’étonne pas particulièrement de la trajectoire tortueuse de son ancien joueur. « C’était l’un des meilleurs milieux de terrain qui existait en France ! Il était aussi fort que les Ben Arfa, Nasri et toute la bande… Mais je pense qu’il n’aurait jamais dû partir dans ce club ukrainien. Je ne comprends pas qu’il se soit un peu perdu là-bas. À l’époque de son départ, il était content, nous aussi, mais c’est comme lorsque Cabella est parti à Newcastle, je l’avais bien mis en garde, c’était une connerie monumentale. Enfin… » Enfin, comme si Louis Nicollin voulait tourner la page, effacer les erreurs passées. Et surtout souhaiter à ce pur produit de la formation montpelliéraine un nouveau départ. Mais pas forcément dès ce dimanche.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant