L1 - Nice : Pour Younès Belhanda, les Aiglons sont en concurrence avec Paris et l'ASM

le
0
L1 - Nice : Pour Younès Belhanda, les Aiglons sont en concurrence avec Paris et l'ASM
L1 - Nice : Pour Younès Belhanda, les Aiglons sont en concurrence avec Paris et l'ASM

Lors d'un entretien accordé à RMC, Younès Belhanda estime que Nice est en concurrence avec Paris et Monaco pour le titre en L1.

Recruté lors des dernières heures du mercato estival, comme Mario Balotelli, Younès Belhanda réalise une belle saison avec les Aiglons. Auteur de deux buts en L1, le milieu offensif se sent pousser des ailes et estime que le Gym peut tenir la dragée haute à Paris et Monaco. « On se concurrence un peu avec Paris, il ne faut pas se mentir, a reconnu le Marocain sur RMC. On a un point de différence avec eux, si on en avait eu trois ou quatre ce serait plus facile, mais là il va falloir aller chercher des points chez eux. » « On est en concurrence avec le PSG et Monaco… pour l’instant. Mais il ne faut pas se cacher », a-t-il ajouté.

Belhanda : « On n’est pas encore à notre maximum »

Très précieux derrière l’attaquant de pointe, l’ancien Montpelliérain est monté en puissance depuis plusieurs semaines et estime que son équipe peut encore faire plus. « Je pense qu’on est pas encore au maximum, a confié le joueur de… ans. On a encore beaucoup à donner, il y a une grosse marge de progression. Si on compare les effectifs, Paris et Monaco sont supérieurs, mais notre début de saison a été parfait. On peut durer. »

Belhanda : « Je n’ai pas mon avenir entre les mains »

Prêté avec option d’achat par le Dynamo Kiev, Younès Belhanda se sent bien sur la Côte d’Azur et espère pouvoir continuer l’aventure à Nice au-delà de l’été prochain. « Pour l’instant, c’est encore tôt pour se prononcer, a confié l’ancien milieu de Schalke. Mon destin n’est pas entre mes mains. Ce sera au club, s’il veut me garder, de lever l’option. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant