L1 - Nice : Mario Balotelli encense Pléa et croit au titre

le
0
L1 - Nice : Mario Balotelli encense Pléa et croit au titre
L1 - Nice : Mario Balotelli encense Pléa et croit au titre

L’attaquant de l’OGC Nice Mario Balotelli a accordé une interview à Téléfoot ce dimanche. L’Italien se livre notamment sur ses coéquipiers, ses ambitions et le niveau de la Ligue 1. Morceaux choisis.

Le niveau de l’OGC Nice « Nice a une très bonne équipe, même sans Mario. Même quand je n’ai pas joué, ils ont gagné. Toute l’équipe est fantastique, mais je suis impressionné par Pléa. Il peut être un top joueur s’il continue à travailler. C’est un super attaquant. J’aime aussi Seri, Ricardo, Cyprien, Dalbert. Il y a beaucoup de talents dans cette équipe. » Le début de saison « Je suis heureux, on en tête du championnat mais ce n’est pas suffisant. Je veux marquer encore plus de buts. (…) Oui, c’est possible d’être champion. On n’a joué que onze matchs. Je suis ici pour gagner quelque chose. » Le niveau de la Ligue 1 « La Ligue 1, je pensais que ça allait être beaucoup plus facile, pour être honnête, par rapport à ce que j’avais entendu. Mais je pense que le niveau va se rapprocher de plus en plus de l’Italie, de l’Angleterre ou de l’Allemagne. » Un rôle de conseiller ? « Je ne suis pas quelqu’un qui parle beaucoup, mais quand je vois un joueur près de moi, je lui donne des conseils. J’essaye d’aider l’équipe avec mon comportement sur le terrain plus qu’avec des mots. » Son arrivée en France « J’ai parlé avec Mama (Sakho) et il m’a dit que la France était un bon championnat, et que ce serait bon que j’y aille pour retrouver mon niveau. Il m’a donné le contact de Bodmer, j’ai ai parlé avec lui, et c’est là que tout a commencé. » Son état de forme « J’ai besoin de temps pour retrouver ma forme. Je ne suis pas encore au top. On va dire que je suis à 60%-70% de mes capacités, car je n’ai pas joué depuis un an. » L’ambiance à Nice « De tous les clubs que j’ai connus, ce sont les supporters les plus chauds que j’ai connus. A l’Inter, à Manchester City, à Liverpool, c’était chaud, mais ici c’est plus fort. » Le Ballon d’Or « Je le donnerais à Suarez. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant