L1 - Nice : Le club paye les places au Parc des Princes à ses supporters

le
0
L1 - Nice : Le club paye les places au Parc des Princes à ses supporters
L1 - Nice : Le club paye les places au Parc des Princes à ses supporters

Pour remercier ses supporters d’avoir fait le déplacement en nombre à Salzbourg puis à Schalke, l’OGC Nice a décidé de leur payer le déplacement au Parc des Princes dans dix jours.

L’OGC Nice sait remercier ses supporters. Bon dernier de son groupe en Ligue Europa et assuré de ne pas voir les seizièmes de finale avant même la dernière journée contre Krasnodar, le club niçois a tout de même pu compter sur un soutien massif de ses supporters lors de ses déplacements européens à Salzbourg et à Schalke, en pleine semaine. Alors, le président Jean-Pierre Rivère a décidé de faire en geste envers les fans du Gym en leur offrant les places au Parc des Princes, pour le déplacement à Paris dans dix jours (17eme journée de Ligue 1).

Rivère : « Il faut se rendre compte des efforts que cela demande »

« C’est assez extraordinaire. Il faut se rendre compte des efforts que cela demande, salue Jean-Pierre Rivère. Ce sont de longs déplacements. En bus, en voiture, en avion. La semaine dernière à Gelsenkirchen, tous ces supporters ont dû poser des jours de congés ou aménager leur temps libre pour vivre leur passion. En plein milieu de semaine, ils ont fait des milliers de kilomètres afin d’être derrière leur équipe. Même en Russie, dix-sept courageux étaient présents. Malgré les sacrifices que cela implique, on sait que c’était aussi un grand plaisir et une fierté pour nos supporters de prendre la route et de nous suivre en Coupe d’Europe. »

Rivère : « On prône un football populaire »

Les autorités ont donné leur accord pour ce déplacement de supporters dans la Capitale, alors que les fans niçois avaient été récemment privés de déplacement à Saint-Etienne. Beaucoup comptaient d’ailleurs ne pas se rendre au Parc des Princes en raison du prix trop élevé des places (30 euros). « C’est notre façon de remercier nos supporters d’avoir traversé l’Europe. On prône un football populaire. Donc on milite pour ouvrir le débat sur les interdictions de déplacement. Et quand la barrière n’est pas administrative, on ne veut pas non plus que la sélection du public se fasse par l’argent, que le prix des places soit un frein », explique Jean-Pierre Rivère sur le site des Aiglons. Aux joueurs de transformer ce nouveau voyage en belle fête.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant