L1 - Nice : Jean-Pierre Rivère rend hommage à René Marsiglia

le
0
L1 - Nice : Jean-Pierre Rivère rend hommage à René Marsiglia
L1 - Nice : Jean-Pierre Rivère rend hommage à René Marsiglia

Le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, a réagi au décès de René Marsiglia. Le président du Gym a rendu un vibrant hommage à celui qui fut son entraîneur lors de la saison 2011-12.

Comme un symbole, son décès a été rendu public au moment où le Gym était sur le terrain. Figure emblématique de l’OGC Nice, dont il fut joueur, capitaine et enfin entraîneur, René Marsiglia s’est éteint dimanche à l’âge de 57 ans, des suites d’une longue maladie. Dans le monde du football, les hommages se sont multipliés. Mais on retiendra notamment celui de Jean-Pierre Rivère, le président du club niçois, qui s’est longuement exprimé sur le site des Aiglons quelques instants après la victoire à Nancy (0-1, 7eme journée de Ligue 1). « Quand quelqu’un de bien s’en va, il y a toujours une grande tristesse. C’est le cas aujourd’hui », a soufflé le président de Nice.

Rivère : « Si nous en sommes là aujourd’hui, il a été le point de départ »

Quelques mois seulement après son arrivée à la présidence du club, Jean-Pierre Rivère avait nommé René Marsiglia au poste d’entraîneur après le renvoi d’Eric Roy (ndlr : il était son adjoint). « Sur le plan humain, c’est une des meilleures personnes que j’ai rencontrées dans le football. Il m’a marqué par sa gentillesse. Je suis très touché, comme tout le monde. Il ne faut pas oublier que lors de notre première année au club, il avait pris la relève à la tête de l’équipe et l’avait maintenue. Si nous en sommes là aujourd’hui de l’histoire, il en a été le point de départ », précise Jean-Pierre Rivère, qui avait décidé de mettre fin à leur collaboration en fin de saison, pour installer Claude Puel sur le banc. « J’ai déjà eu l’occasion de le dire, la nuit qui a suivi notre maintien a été la plus mauvaise que j’ai passée jusqu’ici dans le football. Parce que je savais que le lendemain j’allais acter que René serait remplacé par Claude. Il était droit, fidèle. Je crois qu’il ne m’en a jamais vraiment tenu rigueur. »

Rivère : « Nous avions commencé à réfléchir à sa réintégration dans le club »

Très malade, celui qui avait ensuite entraîné Nîmes aurait pu revenir au sein du club azuréen, comme l’a raconté Jean-Pierre Rivère dimanche soir. « L’été dernier nous avions commencé à réfléchir avec lui à sa réintégration dans le club, dans d’autres fonctions pour lui permettre de rester dans la région. Nous aurions aimé qu’il revienne dans la famille, même si dans l’esprit il n’a jamais cessé d’en faire partie. Cela ajoute forcément un peu plus de tristesse encore. » Un hommage lui sera rendu lors de la réception de Lorient, dimanche prochain à l’Allianz-Riviera (17h00, 8eme journée de Ligue 1). Au cours de sa carrière, René Marsiglia avait disputé plus de 180 rencontres sous le maillot rayé rouge et noir, entre 1987 et 1994.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant