L1 - Nice : Alassane Pléa est arrivé à maturité

le
0
L1 - Nice : Alassane Pléa est arrivé à maturité
L1 - Nice : Alassane Pléa est arrivé à maturité

Auteur de quatre buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, Alassane Pléa réalise un début de saison convaincant avec Nice. L’attaquant des Aiglons prend de plus en plus d’importance sur le front de l’attaque niçoise.

Ses statistiques ne font pas encore rêver, mais Alassane Pléa a plus d’importance que les chiffres le laissent paraître. Trois buts en L1, un en Ligue Europa, l’attaquant des Aiglons n’a pas les yeux rivés sur son compteur buts. Et il a bien raison car son rôle va au-delà du nombre de réalisations marquées. Dans le 3-5-2 mis en place par Lucien Favre, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais a un rôle qui ne cesse de grandir au fil des matchs. Propre, affichant une technique au-dessus de la moyenne et généreux dans ses déplacements, le natif de Lille a mis son talent offensif au service du collectif. Si les Aiglons en sont là aujourd’hui (1ers du classement), c’est aussi grâce à leur attaquant.

Une complémentarité grandissante avec Balotelli

Depuis qu’il a débarqué sur la Côte d’Azur, Mario Balotelli prend toute la lumière. Et c’est en partie justifié tant l’Italien affiche un bilan statistique flatteur (5 buts en 4 matchs de L1). Mais sans vouloir dénigrer les performances du Transalpin, Alassane Pléa est un complément idéal pour l’ancien Milanais. Pendant qu’il marche, son jeune coéquipier se déplace dans tous les sens pour préposer des solutions. Appels dans la profondeur, accélérations, le joueur de 23 ans ouvre des brèches qui profitent ensuite à l’international azzurro. Pour Mario Balotelli, Alassane Pléa est un cadeau du ciel. Il court pour lui, fait les efforts défensifs pour deux. La réussite de Super Mario repose aussi sur sa complémentarité avec le Niçois. A l’Inter, à City ou à Milan, l’Italien a plus souvent brillé quand il était associé à un attaquant. Après la belle victoire des Aiglons contre Marseille (3-2, 4eme journée), Paul Baysse, le capitaine des Azuréens, avait parfaitement résumé la situation : « On parle beaucoup de Mario mais Alassane a fait beaucoup d'efforts aussi, à deux ils sont moins seuls devant. »

Un réalisme encore perfectible

Buteur contre Salzbourg en Ligue Europa jeudi (1-0), Alassane Pléa a fait trembler les filets sur sa première occasion. Mais l’international Espoirs français aurait pu finir le match avec au moins deux buts supplémentaires s’il avait fait preuve d’un peu plus de réalisme. L’Aiglon a eu tendance à un peu trop croisé ses frappes. Un manque de lucidité qui s’explique par la débauche d’efforts fournis par l’attaquant. Mais depuis le début de la saison, l’ensemble est plus que satisfaisant. Complet et vif, l’ancien Gone a trouvé sa place dans l’axe, lui l’ailier droit de formation. « On prend du plaisir et on sent qu'on va progresser avec lui », expliquait Pléa sur le site officiel du club il y a quelques semaines. Il avait vu juste. Après un peu plus de deux mois, l’attaquant, qui avait formulé récemment le souhait « d’être décisif, mettre plein de buts, faire plein de passes » a déjà montré un joli potentiel. Et ce n’est peut-être que le début.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant