L1 - Nantes : Un déplacement à Marseille placé sous le signe de la conquête

le
0
L1 - Nantes : Un déplacement à Marseille placé sous le signe de la conquête
L1 - Nantes : Un déplacement à Marseille placé sous le signe de la conquête

En grande difficulté depuis le début de la saison, Nantes se déplace à Marseille ce dimanche soir (20h45, 7eme journée de Ligue 1) avec la volonté de faire mentir son faible rendement offensif depuis six journées. Vélodrome ou pas, les Canaris promettent d’aller de l’avant.

Une seule victoire, qui remonte déjà au 13 août dernier, à peine deux buts marqués en six journées, Nantes n’en finit plus d’inquiéter en ce début de saison. Le pire départ possible pour René Girard à la tête des Canaris, surtout connaissant le contexte tendu entourant la nomination de celui-ci en remplacement de Michel Der Zakarian. Pourtant, à l’heure de se déplacer à Marseille (20h45, 7eme journée de Ligue 1), l’heure n’est pas à l’affolement sur les bords de la Loire. Mieux, les Nantais s’estiment rassurés par les deux dernières prestations contre Nancy (1-1) et Saint-Etienne (0-0), où les grosses prestations de Ndy Assembé et Ruffier les ont empêchés de prendre trois points.

Dubois : « Si on continue d’aller de l’avant, on gagnera des matchs »

« Si on continue d’afficher le même état d’esprit, je pense que ça va venir, veut croire Léo Dubois, présent en conférence de presse samedi. On a su se créer pas mal d’occasions contre Saint-Etienne, on a juste manqué de réussite pour gagner. Mais si on continue d’aller de l’avant comme ça, on va pouvoir gagner des matchs. » Un constat partagé par son entraîneur, René Girard, qui pointe le manque de confiance de ses attaquants. « C’est une question de manque de confiance. Il faut trouver le meilleur rendement possible pour l'équipe. Pour l'instant, on a les occasions mais on n'est pas arrivé à les concrétiser et à se mettre à l'abri pour se rendre les matchs un peu plus faciles. Dans certaines situations de jeu, ils ont peut-être tendance à vouloir en faire un peu plus. Ça pèse d'avantage. Le pauvre Emiliano (Sala), on le met plus bas que terre. C'est ça qu'il faut gérer. »

Girard : « Si on joue petit-bras, on n’avancera pas »

Et pour se relancer, rien de mieux que d’affronter un autre malade de ce championnat de France. « Ça reste Marseille. Ce n'est jamais simple, tempère René Girard. Ils ont connu une saison difficile, ils ont perdu des matchs sur des renversements de situation... le contenu était là. Il faudra s'attendre à un match compliqué », poursuit le Gardois, qui attend de son équipe des ambitions dans le jeu au Vélodrome. « Si on joue petit-bras, si on ne tente rien, on n'avancera pas. On ne veut pas avoir de regrets. Pour résumer, on n'a rien à perdre. Ce n'est pas parce qu'on a un début difficile qu'il faut tout changer parce qu'on va à Marseille. On y va pour faire quelque chose. » Les Marseillais sont prévenus : Nantes en a déjà assez de passer pour l’équipe ennuyeuse de la Ligue 1. Et compte bien le prouver dès ce dimanche soir.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant