L1 - Nantes / René Girard : « On a encore du boulot »

le
0
L1 - Nantes / René Girard : « On a encore du boulot »
L1 - Nantes / René Girard : « On a encore du boulot »

Soulagé par la bonne entame de championnat de sa jeune équipe, René Girard a distribué les bons points après la victoire de Nantes, samedi soir à Dijon (0-1). Mais le nouvel entraîneur des Canaris prévient ses joueurs : il reste encore du travail.

René Girard, premier match, première victoire, qu’en avez-vous pensé ? Oui c’est très bien, j’avais dit aux garçons que bien démarrer c’est quelque chose d’important pour la suite. Moralement surtout, car on ne sait pas où on est. Les matchs amicaux c’est bien, mais ce n’est pas la même intensité que le championnat. Néanmoins il y a beaucoup de points positifs. On marque sur une belle phase de jeu, et on aurait pu en mettre un ou deux de plus. On a encore du boulot, il faut élever notre niveau de jeu. On est relativement jeunes, on a souvent eu des temps forts, il faut qu’on gère mieux les temps faibles. Dijon a montré qu’ils pouvaient nous gêner. C’est les qualités et défauts de la jeunesse. Au fil du temps, ça va venir. Le choix de Thomsen et Harit au milieu était-ce préparé ? Nicolaj (ndlr : Thomsen) avait joué un peu au milieu contre Bilbao, je savais qu’il était capable de le refaire et il l’a bien fait. Amine (ndlr : Harit) est un jeune joueur, je ne veux pas trop le solliciter, entre guillemets. J’ai vu qu’on avait quelques problèmes relationnels sur le terrain, c’est pour ça que j’ai préféré le mettre au milieu. Il élimine très vite et se met vite face au jeu, je ne sais pas si ça les a perturbé mais on a été plus percutants. Dans l’ensemble, que retenez-vous du match ? Si on en met un ou deux buts de plus, il ne faut pas crier au scandale. Il faut réfléchir car si on ne les met pas ça peut aller vite derrière. On a vu que sur les longs ballons, il suffit d’une petite erreur et tout est à refaire. Mais bon c’est vrai que sur le plan défensif, on a été très rigoureux, c’est une grosse satisfaction. On avait décidé de priver Dijon de relance par l’intermédiaire de Balmont, on a bien réussi.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant