L1 - Montpellier - Frédéric Hantz : « On a été à 90% »

le
0
L1 - Montpellier - Frédéric Hantz : « On a été à 90% »
L1 - Montpellier - Frédéric Hantz : « On a été à 90% »

Après le match nul à Bastia (1-1), le coach montpelliérain Frédéric Hantz a regretté que son équipe n'ait pas joué les coups à fond et n'ait pas poursuivi sur sa lancée après sa victoire contre l'OM.

Frédéric Hantz, quel est votre sentiment après ce match nul à Bastia ? On a été en difficulté en première mi-temps. Je trouve que tout au long de la rencontre, on a été à 90%, mais c’est peut-être dû au fait que j’étais très loin du terrain. Après, je pense qu’on n’a mal géré nos situations de contres en deuxième, même si on marque sur l’un de ces contres-là, et c’était important de le faire. Ce n’est jamais simple de venir à Bastia, ils sont sur une série compliquée, on se savait attendu. Vous semblez avoir des regrets… Il y a la sensation, qui me gêne un peu depuis que je suis arrivé à Montpellier, qu’on fait un match énorme contre Marseille, on a un potentiel pour faire mieux, et on n’arrive pas à concrétiser sur l’enchaînement des matchs. C’est ça qui est frustrant. Il y a encore de bonnes choses ce soir, mais je pense qu’on a du mal à garder une concentration importante, une détermination forte sur une continuité de matchs, et il faut absolument qu’on soit capable de le faire parce que je pense que ce soir, si on est plus rigoureux défensivement, si on est plus précis dans nos transmissions… Après, il y a peut-être l’état du terrain qui fait que le jeu en une touche de balle qu’on a eu lors du match précédent, on ne l’a pas retrouvé. On n’a pas pu accélérer le jeu. Tous ces petits éléments, mis bout à bout, font qu’on gagne un match ou qu’on ne le gagne pas. Sur l’évolution de notre début de saison, c’est quand même un bon résultat. On avance. On espère, sur les pierres qu’on pose match après match, qu’à un moment on sera capable d’enchaîner les victoires. Comment avez-vous vécu votre retour à Bastia, alors que vous étiez suspendu ? Je me suis un peu isolé. Le regret que j’ai eu, c’est de ne pas avoir pu saluer les supporters avant et après le match. J’espère et je suis convaincu que Bastia et Montpellier se maintiendront et que l’année prochaine je reviendrai, et j’espère ne pas être suspendu à ce moment-là, et on échangera un peu plus. Pour mon premier retour, ce n’était pas évident. Je voulais rester concentré sur le match. Je me suis isolé toute la journée pour ne pas me disperser et garder le contrôle.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant