L1 - Marseille : Sans Bedimo, Garcia est confronté à un vrai casse-tête

le
0
L1 - Marseille : Sans Bedimo, Garcia est confronté à un vrai casse-tête
L1 - Marseille : Sans Bedimo, Garcia est confronté à un vrai casse-tête

Privé d’Henri Bedimo jusqu’à la trêve hivernale, Rudi Garcia va devoir se creuser la tête pour trouver une solution sur le flanc gauche de la défense. Mais l’entraîneur de l’OM a prévenu, aucune solution ne sera idéale.

La mauvaise nouvelle est tombée pendant la trêve internationale. Blessé lors d’un entraînement avec le Cameroun, Henri Bedimo a été contraint de se faire opérer du ménisque. Son absence, estimée à un mois et demi, compliqué sérieusement la tâche de Rudi Garcia. Car l’OM ne compte pas de deuxième arrière gauche dans son effectif. Pour remplacer l’ancien Lyonnais sur le flanc gauche de la défense, plusieurs options se dégagent : Rekik, Hubocan, Doria voire Andonian. Mais aucune ne sera idéale aux yeux de l’entraîneur phocéen. « Ce sont des joueurs plus à l’aise dans l’axe et qui dépanneront à gauche. Offensivement, aucun ne correspond à ce que j’attends d’un latéral sur le plan offensif. Sur un match, ce n’est pas un problème, mais Henri sera absent jusqu’à la trêve… Il faudra faire avec un flanc gauche sans solution idéale, à moins qu’un jeune perce. »

Rekik tient la corde, mais Hubocan représente une option crédible

Le jeune en question aurait pu être Alphousseyni Sané. Mais ce dernier est lui aussi blessé. Alors il va falloir innover dès ce dimanche après-midi face à Caen (17h00, 13eme journée de Ligue 1). Le favori pour entrer dans le onze de l’OM est Karim Rekik. Lorsque Bedimo s’était blessé une première fois en début de saison, c’est le Néerlandais qui avait été choisi comme solution de dépannage par Franck Passi. L’entraîneur a changé, mais l’ancien du PSV Eindhoven tient toujours la corde. A Clermont le mois dernier, Rudi Garcia l’avait déjà aligné à ce poste, sans qu’il ne se montre pour autant très rassurant. Au placard depuis sa déroute sur la pelouse de Rennes en septembre dernier, Tomas Hubocan représente la deuxième option la plus crédible. Aligné défenseur axial droit depuis son arrivée sur la Canebière, le Slovaque évolue arrière gauche en sélection.

La surprise Doria ou le pari Andonian ?

Une donnée importante. D’après L’Equipe, Rudi Garcia aurait d’ailleurs analysé sa prestation mais n’aurait pas été très convaincu. Pourtant, l’ancien joueur du Dynamo Moscou se revendique arrière gauche. Cela avait été le cas lors de sa conférence de presse de présentation au mois d’août. « Je me sens plus à l'aise en latéral gauche. Je suis prêt à assurer à n'importe quelle place en défense, même si mes qualités sont surtout visibles sur le côté gauche. » Si à la surprise générale il ne retient aucune de ces deux premières solutions, Rudi Garcia optera certainement pour Doria ou Gaël Andonian. Titulaire en charnière depuis le début de la saison, le Brésilien ne devrait pas bouger. Alors la surprise pourrait venir du jeune arménien. Mais celui qui n’a joué qu’une fois chez les professionnels à l’OM revient de blessure et manque sans doute de rythme. Un sacré casse-tête…
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant