L1 - Marseille : Pour Michel, tout est de la faute de Vincent Labrune

le
0
L1 - Marseille : Pour Michel, tout est de la faute de Vincent Labrune
L1 - Marseille : Pour Michel, tout est de la faute de Vincent Labrune

Interrogé sur la fin de son aventure à Marseille au printemps dernier, Michel a visé Vincent Labrune, son ancien président, comme le principal responsable des maux du club phocéen. La charge est violente et assumée.

Près de six mois après son renvoi de son poste d’entraîneur de l’Olympique de Marseille, Michel a toujours la dent dure contre les dirigeants du club phocéen. Remplacé par son adjoint Franck Passi juste avant la demi-finale de Coupe de France à Sochaux, et mis à pied pour « mauvais comportement », l’Espagnol n’a pas encore réglé ses problèmes avec l’OM. Interrogé à ce sujet par la radio Onda Cero, il juge que les dirigeants marseillais l’ont écarté sans raison valable. « Ils ont ouvert une enquête pour mauvais comportement avec dix points, confie Michel. Sur les dix points, l'un d'eux était par exemple que j'avais donné un jour de vacances en trop aux joueurs. Un autre était que je ne mettais pas la tenue du club lors des conférences de presse. »

Michel : « Les deux ans doivent être payés »

« Je sais que j'avais un contrat béton, car en France les contrats des entraîneurs sont d'au moins deux ans et les deux ans doivent être payés. Ils essayent de faire traîner les choses parce que le club est en vente et ils espèrent que celui qui viendra réglera le conflit », pense l’ancien joueur du Real Madrid, au sujet du rachat annoncé du club par Frank McCourt. Mais surtout, Michel éprouve encore beaucoup de rancœur à l’égard d’un homme : Vincent Labrune. Pour le successeur de Marcelo Bielsa, l’ancien président de l’OM est le principal responsable des déboires que connait depuis plusieurs mois le club olympien.

Michel : « Un homme habitué à se retrouver dans des situations louches »

« C'est un grand club, avec de grands supporters et un stade merveilleux. C'est un club qui me rappelle un peu Valence, débute l’ex entraîneur marseillais. La pire chose qui me soit arrivée là-bas, c'est d'avoir un président qui aujourd'hui, d'ailleurs, n'est plus là. Au final, je crois que le problème de ce club, c'était ce président, qui était vraiment exaspérant (…) C'est un club avec beaucoup de problèmes, notamment à cause de l'ancien président qui était un homme habitué à se retrouver dans des situations louches », conclu Michel, qui assure avoir eu des contacts avec quelques clubs de Liga et deux sélections nationales pendant l’été. Mais aucune de ces discussions n’a débouché sur une vraie proposition.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant