L1 - Marseille : De l'envie mais des limites

le
0
L1 - Marseille : De l'envie mais des limites
L1 - Marseille : De l'envie mais des limites

Tenu en échec à domicile par Bordeaux, Marseille a une nouvelle fois été à la peine dans le jeu. Rudi Garcia attendait des progrès pour sa première au Vélodrome, mais les Phocéens ont globalement déçu.

Après le triste match nul de la semaine passée au Parc des Princes (0-0, 0 tir tenté), Marseille avait pour mission de produire du jeu à l’occasion de la réception de Bordeaux, dimanche soir. Surtout pour la première de Rudi Garcia dans un Vélodrome qui a répondu présent pour cette affiche de la 11eme journée de Ligue 1 (57 091 spectateurs). Mais malgré la possession du ballon (57%), les Phocéens n’ont pas proposé grand-chose pour cette rencontre face aux Girondins, notamment en raison du faible apport des latéraux, mais aussi de Lassana Diarra. Perturbés par le pressing des Girondins, les coéquipiers de Yohann Pelé ont dû se contenter d’une frappe lointaine de Florian Thauvin (18eme) et d’une tête hors cadre de Bouna Sarr (41eme) en première période.

Lopez prometteur mais trop bas

Positionné en 4-3-3, l'OM a eu toutes les peines du monde à proposer du jeu afin de créer de vraies différences pour déstabiliser la défense bordelaise. Mais, aligné aux côtés de Zinédine Machach, Maxime Lopez (18 ans) a néanmoins confirmé qu’il avait décidément un petit quelque chose malgré un positionnement trop reculé (107 ballons touchés et 89% de passes réussies). Un cran au-dessus, Florian Thauvin a, quant à lui, eu quelques fulgurances, mais cela a clairement manqué de liant entre les lignes, avec un Bafé Gomis esseulé (et touché derrière la cuisse gauche) en pointe.

Thauvin surnage, Leya Iseka maladroit pour Marseille

« On a beaucoup le ballon, mais on a eu du mal à se montrer dangereux, a confirmé à la pause Florian Thauvin au micro de Canal+. On le fait tourner, mais il faudrait que l’on arrive à s’installer dans leur camp. Il va falloir corriger cela. L’objectif, c’était de les presser haut et de les laisser dans leur camp. On voulait marquer rapidement pour enflammer le match. » Un discours qui n’a pas forcément été suivi de faits en seconde période, même si Florian Thauvin s’est de nouveau illustré avec une frappe aux dix-huit mètres (51eme), alors que le Belge Aaron Leya Iseka a raté deux belles occasions pour débloquer la situation (68eme et 73eme). Si Rudi Garcia avait encore des doutes, c’est désormais confirmé : les Olympiens vont devoir cravacher pour éviter de telles productions à l’avenir. Et il faudra proposer autre chose pour espérer se réconcilier sur la durée avec le public du Vélodrome et si possible enfin offrir des buts à Frank McCourt. A voir aussi : >>> Le compte-rendu du match >>> Le classement de L1
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant