L1 - Lyon : L'irrésistible ascension de Corentin Tolisso

le
0
L1 - Lyon : L'irrésistible ascension de Corentin Tolisso
L1 - Lyon : L'irrésistible ascension de Corentin Tolisso

Tout proche d’un départ de Lyon cet été, Corentin Tolisso n’est plus le même joueur en ce début de saison. Son transfert avorté à Naples semble avoir aidé le milieu de terrain de 22 ans à franchir un palier, car en l’absence d’Alexandre Lacazette, c’est bien lui le patron de l’OL.

Maxime Gonalons suspendu et Alexandre Lacazette forfait, c’est lui qui a enroulé le brassard de capitaine autour de son bras mercredi soir contre Montpellier (5-1, 6eme journée de Ligue 1). Une récompense plus qu’un honneur pour Corentin Tolisso, qui marche sur l’eau depuis le début de la saison. Tout proche d’un départ à Naples en juillet dernier, le milieu de terrain de 22 ans a finalement choisi de rester fidèle à son club formateur. Une décision saluée par toutes les composantes du club, et qui semble avoir permis à l’international Espoirs (17 sélections) de franchir un palier, à l’instar de son doublé contre le MHSC mercredi. « Je ne suis pas un attaquant, je suis un milieu de terrain, mais j’essaye d’apporter mon petit plus à l’équipe, analysait-il après la rencontre. Pour moi, les milieux de terrain modernes doivent être capables de faire des passes décisives mais aussi de marquer des buts, donc j’essaye de me projeter le plus possible vers l’avant pour mettre le plus de buts possibles. »

Tolisso est un milieu qui marque des buts

Et ses statistiques après six journées confirment son attrait pour l’offensive. Trois buts en championnat, un en Ligue des Champions, Corentin Tolisso est le deuxième meilleur buteur des Gones derrière Alexandre Lacazette. Surtout, elles s’inscrivent dans la progression d’un joueur régulièrement décisif depuis qu’il s’est installé dans l’équipe première de l’OL : 5 buts et 6 passes décisives en 33 matchs la saison dernière, mais aussi 7 buts et 1 passe en 2014-15. Un rayonnement qui lui a permis de devenir incontournable à Lyon comme en sélection. Capitaine des Espoirs depuis un an, le natif de Tarare sait aussi se montrer décisif avec les Bleuets, comme il y a deux semaines, avec un doublé contre l’Islande (2-0).

Morel : « Il marche sur l’eau en ce moment »

« Il est en pleine confiance. Tout ce qui tente, il le réussit, admire Bruno Genesio, présent en conférence de presse vendredi. Il est bien dans sa tête. Sa décision de rester l’a renforcé. Il avait un poids qui était difficile à porter. Il est persuadé qu’il a fait le bon choix. C’est une des raisons pour lesquelles il s’épanouit autant aujourd’hui. C’est un luxe de pouvoir compter sur un joueur aussi polyvalent. Il est performant partout. Il faut qu’il continue de travailler, de faire des progrès. » Des louanges appuyées par son coéquipier Jérémy Morel : « C’est bien d’avoir Coco dans de telles dispositions. Il marche sur l’eau en ce moment. Il nous aide beaucoup à gagner les matchs. » En l’absence d’Alexandre Lacazette, actuellement sur le flanc, Corentin Tolisso a même enfilé le costume de patron de l’OL.

Genesio : « Il doit ambitionner les Bleus »

Le nouveau schéma des Gones l’oblige à se mettre davantage en évidence sur le plan offensif, ce que le joueur de 22 ans semble apprécier autant que son duo avec Sergi Darder donne le tournis aux milieux adverses. Ses progrès sont tels qu’une sélection en équipe de France dans les prochains mois, voire les prochains jours (ndlr : Didier Deschamps dévoilera sa prochaine liste jeudi prochain) ne choquerait plus. « Je n’aime pas faire de commentaires sur ce sujet. Il a atteint un niveau international mais il y a aussi d’autres critères qui rentrent un compte », prévient son entraîneur, qui précise néanmoins que Tolisso « doit ambitionner les Bleus ». Avec son coéquipier chez les Espoirs, Adrien Rabiot, le Lyonnais semble cependant avoir les cartes en main pour s’inscrire dans le futur des Bleus.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant