L1 - Lyon : Jean-Michel Aulas est « outré » par les révélations de François Hollande

le
0
L1 - Lyon : Jean-Michel Aulas est « outré » par les révélations de François Hollande
L1 - Lyon : Jean-Michel Aulas est « outré » par les révélations de François Hollande

Alors que François Hollande a reconnu qu’il existait un arrangement entre l’Etat français et le Qatar pour les droits télé de la L1 dans le livre « Un président ne devrait pas dire ça », Jean-Michel Aulas est scandalisé par la nouvelle. Le président de l’OL demande une réparation financière pour les clubs de L1.

Après l’épisode « des cours de musculation de cerveaux », François Hollande se serait bien passé de cette nouvelle polémique qui fait déjà jaser dans le microcosme du football français. Dans le livre de confidences « Un président ne devrait pas dire ça », écrit par Fabrice Lhomme et Gérard Davet, François Hollande revient sur l’acquisition des derniers droits TV. Le président de la République reconnaît qu’il a souhaité un « partage » des lots entre Canal+ et beIn Sports, les deux chaînes qui diffusent la Ligue 1. Canal avait ainsi hérité des trois meilleures affiches du championnat jusqu'en 2020, alors que beIN s’est contenté du reste. François Hollande a joué un rôle dans l’attribution des droits TV alors que la LFP souhaitait faire monter les enchères avec les offres de beIN.

Aulas : « C’est une affaire d’état. Un ignoble arrangement »

François Hollande a avoué qu’il avait œuvré en faveur de Canal+ lors du dernier appel d’offres. Des révélations qui ne passent pas pour JMA qui souhaite saisir le Conseil de la concurrence. « On parle d'1,5 milliard d'euros qui aurait été subtilisé aux clubs, il faut absolument que le Conseil de la concurrence s'auto-saisisse », a indiqué le patron de l’OL. « Je suis catastrophé et absolument irrité, a poursuivi Jean-Michel Aulas. C'est une affaire d'Etat. Il faut absolument que la justice, que le Conseil de la concurrence s'auto-saisisse de cet ignoble arrangement sur le dos des clubs qui investissent, mais aussi sur le dos des supporters et des actionnaires. »

La LFP a mandaté des conseillers juridiques

Que Jean-Michel Aulas se rassure, la LFP a déjà pris des mesures. La Ligue a mandaté ses conseils juridiques pour examiner le dossier. Une fois que l’instance aura élu un nouveau conseil d'administration le 11 novembre, les experts rendront un rapport détaillé sur l’affaire. « Je compte sur le président Le Graët et sur la Ligue pour savoir qui a été lésé, de combien et que les clubs puissent récupérer ses sommes qui sont parties en fumée, a estimé Jean-Michel Aulas. Les choses se sont passées dans notre dos de façon absolument anormale. »

A voir aussi : >>> Mbappé, Adélaïde, Edouard... Le top 10 des plus grands espoirs du foot français nés en 1998 >>> PSG : C'est combien pour Philippe Coutinho

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant