L1 - Lyon / Bruno Genesio : « Beaucoup plus qu'un match de football »

le
0
L1 - Lyon / Bruno Genesio : « Beaucoup plus qu'un match de football »
L1 - Lyon / Bruno Genesio : « Beaucoup plus qu'un match de football »

L’entraîneur de Lyon, Bruno Genesio, s’est confié ce vendredi en conférence de presse d’avant-match sur le derby bouillant entre l’OL et Saint-Etienne qui aura lieu ce dimanche, en clôture de la 8eme journée de Ligue 1.

Bruno Genesio, le derby face à Saint-Etienne est-il le plus gros match du championnat ? Pour les Lyonnais, c’est sûr. Pour les Stéphanois, c’est sûr aussi. Après pour les Parisiens et les Marseillais, je pense que leur PSG-OM est le plus excitant. Pour nous, c’est le match où il y a le plus de ferveur, le plus d’enjeu... On va dire de suprématie régionale qui dépasse le cadre du football. Qu’est-ce que ça change justement au niveau de la préparation ? C’est un peu comparable à un match de Ligue des Champions, où on doit être dans un état particulier. C’est un match particulier avec une motivation différente. Ça représente beaucoup plus qu’un match de football. Après, il faut que ça reste dans les règles et que ça se passe dans un bon climat.

Genesio : « il y aura une ambiance extraordinaire »

C’est le premier derby de l’histoire au Parc OL, comment le voyez-vous ? Je pense qu’il y aura une ferveur plus importante, car il y aura un stade plein, avec une contenance beaucoup plus importante qu’il n’y avait à Gerland. Une ambiance qui sera forcément meilleure puisque le stade est fait pour ça. On l’a déjà vu lors des matchs contre le PSG ou Monaco, où il y avait une ambiance extraordinaire. C’est une ambiance qui aide les joueurs à se transcender, à aller au-delà de certaines limites physiques ou mentales. Que pensez-vous du fait que les supporters stéphanois aient décidé de boycotter ce déplacement ? Je trouve que c’est dommage parce que c’est avant tout une fête. Je déplore qu’ils ne fassent pas le déplacement alors qu’ils y étaient autorisés. Après, c’est leur choix. Un mot sur les blessés ? Au moins, sur ce plan-là, on est sur un pied à égalité, même si je pense qu’ils en ont plus que nous. Ça ne m’inspire rien de particulier, simplement que les équipes qui jouent plus de matchs ont plus de blessés que ceux qui ne jouent qu’un match par semaine. C’est vérifié et vérifiable. Après, il faut avoir suffisamment d’effectif pour pallier aux absences.

Genesio : « Le résultat se doit toujours d’être positif »

Selon Christophe Galtier, Lyon part favori... Christophe, il a plus d’expérience que moi dans le métier (rires). Il est malin, il sait enlever la pression à son équipe, à lui-même. Ce que je retiens, c’est que malgré les absences ils ont fait des résultats intéressants, encore jeudi soir ils sont revenus à la force du poignet (1-1 contre Anderlecht en Ligue Europa, égalisation dans le temps additionnel, ndlr). Maintenant, on a des vertus, des valeurs, qu’on va exprimer dimanche soir, et la meilleure équipe l’emportera. J’espère que ce sera nous. La victoire est une obligation... Je l’ai déjà dit, à Lyon, on n’a jamais le choix, encore plus dans un derby... On a perdu déjà beaucoup trop de matchs en championnat, trois sur sept, ce qui est beaucoup trop lorsque l'on est à Lyon. Le résultat se doit toujours d’être positif, encore plus à Lyon. Et encore plus car c’est le premier derby de l’histoire au Parc OL et encore plus parce que l'on a besoin de points. L’absence d’Alexandre Lacazette pour le derby est-elle préjudiciable ? On a réussi à gagner trois matchs sans lui, donc c’est plutôt rassurant (rires). On a d’autres joueurs qui sont capables de faire la différence. Nabil (Fekir) est sur la bonne voie. On a aussi d’autres joueurs qui peuvent être décisifs. Bien évidemment, j’aurais préféré faire avec Alex, mais ce sont des choses que l'on ne contrôle pas. Il faut donc se concentrer sur les joueurs qui seront présents, et les mettre dans les meilleures dispositions pour qu’ils soient à 100%.

Genesio : « Le dispositif tactique qui convient le mieux à l’équipe »

Quel dispositif tactique allez-vous choisir contre Saint-Etienne ? Je pense que celui utilisé contre Zagreb était intéressant compte tenu des forces du moment (3-5-1-1). Je pense et je continue de penser que c’est certainement celui qui correspond le mieux à l’équipe, et ce même lorsque l'on aura récupéré les blessés. Un mot sur Anthony Lopes qui traverse une période difficile... Mon gardien, il est bien. Il est comme le reste de l’équipe, il a besoin de se sentir soutenu. Je pense qu’il a subi des critiques ces derniers temps que je ne partage pas tout le temps. Il est à l’image de l’équipe, il a besoin d’être rassuré, d’être en confiance. La force de caractère des Stéphanois vous inquiète-t-elle ? Non, ce n’est pas inquiétant. Nous aussi, on a des qualités à exprimer. On sera chez nous, on aura l’avantage de jouer à domicile. On doit croire en nos forces, croire en notre collectif. Il n’y a rien d’inquiétant, tant mieux pour eux s’ils savent aller chercher cette réussite. Un dernier mot sur Maxwel Cornet et sur Jordy Gaspar, qui a fait ses premiers pas en Ligue des Champions à 19 ans... Ils progressent de jours en jours au contact des bons joueurs. Ce sont des jeunes joueurs qui sont très impliqués, qui ont envie de progresser, de travailler. Je n’ai pas hésité à les lancer car j’avais confiance en eux, en leurs qualités, état d’esprit. Ils nous apportent de l’enthousiasme, un peu d’insouciance parfois. C’est différent car on avait l’habitude d’avoir des attaquants à part Sam Umtiti. C’est bien aussi de voir qu’on a des ressources à la formation pour compenser des absences, et pour montrer que ces jeunes-là ne sont pas là que pour les sparring-partners mais qu’ils sont bels et bien là pour faire jouer la concurrence. Propos recueillis par A.R., à Lyon 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant