L1 (J8) : Un après-midi parfait pour le PSG contre Bordeaux

le , mis à jour à 18:50
0
L1 (J8) : Un après-midi parfait pour le PSG contre Bordeaux
L1 (J8) : Un après-midi parfait pour le PSG contre Bordeaux

Face à une équipe de Bordeaux apathique, le PSG a passé un après-midi parfait en empochant les trois points et en se rassurant dans le jeu. Le tout devant un public renforcé par la présence de quelques Ultras.

Le debrief

Ils n’étaient encore que quelques centaines. Mais même en nombre réduit, leurs chants qui appartenaient depuis trop d’années au passé ont mis du baume au cœur de tous les amoureux du Parc des Princes. Pour le (grand) retour des Ultras dans l’enceinte parisienne, le PSG n’a pas gâché la fête. Face à une équipe de Bordeaux peu déterminée à contrecarrer les plans du club de la Capitale, les coéquipiers de Thiago Silva se sont promenés pour renouer avec le succès en championnat, une semaine après la défaite à Toulouse. Cette victoire ramène le champion de France en titre à la deuxième place, à un point de Nice, qui jouera dimanche contre Lorient. Comme à Ludogorets en milieu de semaine, c’est un PSG aux faux airs de Laurent Blanc qui a largement dominé Bordeaux. Dans un style de possession qui lui correspond définitivement mieux, le club parisien a étouffé le milieu bordelais avec le bon dosage de pressing. Symbole ultime de ce retour dans le passé réussi, la doublette italienne Verratti-Motta a marché sur le milieu adverse avec une facilité déconcertante (240 ballons à eux deux !), ce qui n’avait plus été le cas depuis un bon moment. Et pour couronner le tout, Edinson Cavani s’est offert un nouveau doublé, faisant taire un peu plus les critiques du début de saison. Un après-midi parfait en somme pour le PSG, qui a aussi permis à Hatem Ben Arfa de retrouver du temps de jeu. Entré à dix minutes de la fin, l’ancien Niçois a reçu une belle ovation d’un Parc qui en méritait une également.

Le film du match

3eme minute (1-0) But du PSG ! Après seulement trois minutes, les Parisiens ouvrent le score grâce à Cavani. L’attaquant uruguayen se démarque au premier poteau pour reprendre d’une tête croisée un centre de Di Maria. 15eme minute Lucas réussit un joli slalom, mais l’étau se resserre autour du Brésilien qui parvient néanmoins à tendre sa jambe pour frappe du bout du pied avant le retour de Pallois et Lewczuk. Mais son tir termine sa course juste à côté du but bordelais. 17eme minute Cavani ne peut que dévier de la tête un centre raté de Matuidi. Le ballon retombe à l’entrée de la surface, où Meunier tente une reprise volée que Carrasso s’emploie à repousser en corner. 30eme minute (2-0) But du PSG ! Sur une touche côté gauche, les Bordelais se font naïvement avoir par une combinaison Lucas-Kurzawa. Hors-jeu sur la talonnade de Lucas, Kurzawa n’est pas signalé et s’avance pour servir Cavani qui trompe Carrasso d’une belle talonnade à bout portant. 50eme minute Grosse erreur de Pallois qui manque son dégagement et permet à Lucas de récupérer le ballon à l’entrée de la surface. Mais le Brésilien ne parvient pas à tromper Carrasso, qui s’était bien avancé pour boucher l’angle. 54eme minute Verratti trouve Meunier sur le côté droit d’une merveille de passe lobée. Le Belge lève la tête et centre vite pour Cavani, complètement seul au premier poteau. Mais cette fois, l’Uruguayen se montre trop gourmand et sa talonnade est captée en deux temps par Carrasso. 54eme minute Lucas enrhume Pallois d’un grand pont sans ballon. Ce geste du Brésilien permet à Cavani se récupérer le ballon pour se présenter seul dans la surface de réparation. Ce dernier ouvre son pied mais sa frappe manque de puissance pour piéger Carrasso.

Tops et flops

TOP 3 Avec huit buts, le voilà désormais seul meilleur buteur du championnat. Comme trois jours plus tôt contre Ludogorets, Edinson CAVANI a inscrit un doublé ce samedi contre Bordeaux. Deux buts dans le plus pur style de l’attaquant uruguayen, qui a fait parler sa science du déplacement pour tromper la vigilance des défenseurs bordelais. Cette fois c’est sûr, en une touche, Cavani est redoutable. Et avec un rythme d’un but par match, El Matador marche dans les pas d’un certain Zlatan Ibrahimovic... Cela faisait bien longtemps que Marco VERRATTI n’avait pas affiché un tel niveau de jeu. Encore sur courant alternatif mercredi en Bulgarie, le milieu de terrain italien a cette fois été omniprésent. Appliqué à la récupération, à l’image d’une intervention dans les pieds de Ménez, le natif de Pescara a brillé par la qualité de ses passes. Les Bordelais, timorés dans l’entrejeu, lui ont rendu la tâche facile, ce dont Verratti avait peut-être besoin pour reprendre confiance. Si Marco Verratti a été très bon ce samedi, c’est aussi parce que l’Italien a retrouvé la complicité qu’il avait ces dernières saisons avec son compatriote Thiago MOTTA. Affligeant à Toulouse le week-end dernier, inquiétant à Ludogorets, l’ancien Intériste s’est régalé contre des Bordelais qui l’ont laissé jouer dans un fauteuil. A plus de 150 ballons mercredi, Motta termine cette fois la partie à 145 ballons joués ! FLOP 3 Très en vue depuis le début de la saison, MALCOM n’a rien montré contre le PSG. Dans un 4-3-3 inhabituel pour lui, le jeune Brésilien a été fantomatique, touchant moins de 30 ballons et n’inquiétant Areola qu’à une seule reprise, sur une frappe sans grand espoir dans un angle très fermé. Pour ressortir les ballons de la défense des Girondins, Youssouf SABALY fut l’un des rares Bordelais à s’en sortir convenablement. Mais les deux premiers buts de l’après-midi viennent du côté du joueur prêté par le PSG, successivement enrhumé par les appels dans son dos de Di Maria et Kurzawa. Les montées de ce dernier lui ont posé pas mal de difficultés. Jaroslav PLASIL a fait ses 34 ans ce samedi sur la pelouse du Parc des Princes. Pas en jambes dans le milieu à trois instauré par son entraîneur, le Tchèque n’a même touché que vingt ballons en un peu plus de 55 minutes de présence sur la pelouse. Dépassé par l’omniprésence du duo Verratti-Motta, le capitaine bordelais a cédé sa place à Ounas peu avant l’heure de jeu. Un vrai signe pour celui qui n’avait jusqu’ici connu qu’une sortie avant le coup de sifflet final en championnat… dans le temps additionnel !

Monsieur l’arbitre au rapport

Le deuxième but du PSG est entaché d’une position de hors-jeu de Kurzawa, au départ de l’action. Dans la surface bordelaise, une autre action peut prêter à discussion, avec une très légère poussette de Cavani qui débouche sur une grossière main de Pallois. M.Gautier a choisi la prudence en sifflant en faveur du Girondin…

La feuille de match

L1 (8eme journée) / PSG - BORDEAUX : 2-0

Parc des Princes (45 000 spectateurs environ) Temps nuageux - Pelouse excellente Arbitre : M.Gautier (4) Buts : Cavani (3eme et 30eme) pour le PSG Avertissements : Meunier (51eme) pour le PSG - Pallois (87eme) pour Bordeaux Expulsion : Aucune PSG Areola (6) - Meunier (6), Marquinhos (6), Thiago Silva (6), Kurzawa (6) - Verratti (7) puis Rabiot (72eme), Thiago Motta (7), Matuidi (6) - Lucas (5) puis Ben Arfa (79eme), Cavani (8), Di Maria (7) puis Ikoné (88eme) N'ont pas participé : Trapp (g), Maxwell, Krychowiak, Augustin Entraîneur : U.Emery Bordeaux C.Carrasso (5) - Sabaly (4), Lewzcuk (4), Pallois (4), Contento (5) - Toulalan (4), Plasil (cap) (3) puis Ounas (56eme), Sertic (4) - Malcom (3) puis T.Touré (74eme), Ménez (4) puis Laborde (82eme), Rolan (4) N'ont pas participé : Bernardoni (g), Gajic, Ounas, Kamano, Kiese Thelin Entraîneur : J.Gourvennec
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant