L1 (J8) : Saint-Etienne a fini par craquer

le
0
L1 (J8) : Saint-Etienne a fini par craquer
L1 (J8) : Saint-Etienne a fini par craquer

Privé de trop nombreux éléments, Saint-Etienne s’est incliné dimanche soir contre l’OL. Mais après dix matchs de rang sans la moindre défaite, toutes compétitions confondues, les Verts ont été loin de démériter.

Cette équipe stéphanoise a décidément quelque chose de spécial. Malgré les absences de Loïc Perrin, Kevin Théophile-Catherine, Fabien Lemoine, Henri Saivet, Pierre-Yves Polomat, Ronaël Pierre-Gabriel et Florentin Pogba, Saint-Etienne a fait mieux que de simplement résister à l’occasion du choc de dimanche soir contre l’OL (8eme journée de Ligue 1).

Hamouma et Beric aux vestiaires

Alors que Christophe Galtier avait choisi d’innover avec une improbable défense à quatre (Malcuit, Lacroix, Selnaes et Monnet-Paquet), les Verts se procurés plusieurs occasions franches sur la pelouse du Parc OL. Et ceci malgré les sorties sur blessure de Romain Hamouma, qui a été remplacé par Oussama Tannane (25eme), et de Robert Beric, qui était déjà incertain avant la rencontre (le Slovène a cédé sa place à la mi-temps à Alexander Söderlund).

Pajot, Dabo et Monnet-Paquet ont eu des occasions

Une hécatombe qui n’a pas empêché les coéquipiers de Stéphane Ruffier de se montrer dangereux à plusieurs reprises. Mais Vincent Pajot (14eme, 17eme et 50eme), Bryan Dabo (36eme) et Monnet-Paquet (49eme) ont manqué de réussite dans le dernier geste. Les Gones devaient aussi composer avec certaines absences de poids, mais les protégés de Bruno Genesio ont su prendre les devants sur une de leurs premières véritables occasions (Sergi Darder, 41eme), avant de survoler la fin de la partie et d’enfoncer le clou par Rachid Ghezzal (88eme).

Fin de série pour les Vers

Une défaite frustrante qui montre que l’ASSE reste en apprentissage. Mais au fil des saisons, et avec l’apport de certaines recrues bien ciblées, Christophe Galtier a su bâtir un groupe qui peut avoir de l’ambition. Il s’agit évidemment d’un coup d’arrêt après dix rencontres de rang sans la moindre défaite, toutes compétitions confondues, mais ce résultat montre que Sainté est sur la bonne voie, même si la fin de match a été plus délicate (et que la qualité de jeu n’a pas toujours au rendez-vous ces dernières semaines). D’autres équipes se seraient écroulées face à une telle hécatombe de blessures, mais les partenaires de Kevin Malcuit continuent de faire front. En espérant que la trêve internationale permette tout de même de récupérer du monde. Si on parle régulièrement de la dalle angevine, l’ASSE n’est pas en reste.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant