L1 (J8) : Caen plus réaliste que Toulouse

le
0
L1 (J8) : Caen plus réaliste que Toulouse
L1 (J8) : Caen plus réaliste que Toulouse

Très légers techniquement et pêchant offensivement, les Normands s’imposent finalement grâce à un penalty face à des Toulousains venus chercher le 0-0. Une victoire qui donne un peu d’air à l’équipe de Patrice Garande.

Le debrief

Non, Toulouse ne réussira pas la passe de quatre après sa victoire héroïque au Stadium contre le PSG vendredi dernier. La faute au schéma frileux concocté par un Pascal Dupraz qui se voyait bien revenir dans le sud-ouest avec le point du nul à l’extérieur. Certes, le charismatique technicien comptait bien sur quelques contres dans le dos de Caennais annoncés comme fébriles, et avait placé Braithwaite en pointe de son schéma tactique en sapin de Noël. Mais son capitaine lui a vendangé deux énormes occasions. Malgré de volontaires Trejo et Sylla, le Téfécé n’a jamais su emballer la partie après avoir été mené, et rétrograde à la quatrième place. Vraiment pas au-dessus de leurs adversaires, les Caennais ont eu davantage de réussite. Après avoir livré une première période indigente et pris une soufflante à la mi-temps par leur coach, ils ont vu leur volonté récompensée par un penalty accordé par M.Bastien, avant de plier boutique et de laisser Toulouse buter devant leur surface. Avec un peu de réussite, les Malherbistes font une belle remontée au classement qui les positionne à la douzième place, en attendant les rencontres de dimanche.

Le film du match

1ere minute Trejo prend à revers des centraux caennais qui n’ont pas encore pris leurs marques par une superbe passe en profondeur pour Braithwaite. Seul face à Vercoutre, le capitaine danois ouvre trop son pied droit et n'attrape pas le cadre. 42eme minute Braithwaite sollicite un une-deux avec Sylla qui lui remet parfaitement dans la course. Si l’appel du capitaine était excellent, la finition n’est pas au rendez-vous : comme au début du match, le Danois croise trop son tir face à Vercoutre alors qu’il avait tout son temps. 54eme minute Yann Karamoh récupère un excellent renversement de jeu de Rodelin et se présente à l'angle de la surface toulousaine, avant de toper sa frappe du droit. Alban Lafont voit le ballon rouler devant son but puis sortir à quelques mètres de son poteau droit. 62eme minute Centre déposé par Sylla au second poteau sur la tête de Braithwaite, qui remise intelligemment pour Durmaz, arrivé à toute vitesse derrière lui. La frappe violente du Suédois s'écrase sur la transversale d'un Vercoutre complètement battu ! 64eme minute (1-0) But de Caen sur penalty ! Ivan Santini ralentit sa course pour forcer Lafont à choisir son côté droit avant de réaliser une panenka parfaite. 81eme minute Corner brossé au point de penalty par Féret. Pape Sané saute plus haut que tout le monde et catapulte son coup de casque sur la barre d'un Lafont complètement battu. 92eme minute Julien Féret remonte le terrain à grandes enjambées avant de se mettre sur son pied droit à l'entrée de sa surface et d'envoyer une frappe du coup de pied qui lèche la lunette d'Alban Lafont !

Tops et flops

TOP 3 Jusque-là, on ne l’avait vu qu’au travers de duels aériens très virils face à la charnière toulousaine ou pour des fautes dans l’entrejeu. Ivan SANTINI a su convertir avec classe et sang-froid un penalty tombé du ciel alors que son équipe n’arrivait pas se procurer la moindre occasion depuis le début de la partie. Le Croate est ensuite sorti sous les acclamations de son public, qui a pressenti que ce but serait décisif et donnerait les trois points à son équipe. C’est ce qu’on appelle un défenseur d’expérience ! A 35 ans, Alaeddine YAHIA a apporté toute sa sérénité et sa science du duel pour éteindre les poussées désordonnées du Téfécé dans les dix dernières minutes. Sur coup-franc, chandelle ou second ballon dans la surface, il a su écarter les quelques situations brûlantes qui traînaient devant Vercoutre alors que ses coéquipiers reculaient fébrilement et dangereusement. Lui aussi a été déterminant dans le résultat final. Attention talent ! Si son maillot n’est pas encore floqué à son nom, Clément MICHELIN a déjà l’assurance des grands défenseurs dans le placement et les interventions. A l’image d’Alban Lafont, on devrait revoir de plus en plus souvent le jeune arrière-droit de 19 ans, qui, en plus de couper de nombreuses attaques caennaises avec maîtrise, a amené sa qualité de centre sur son aile. FLOP 3 Il a croqué la feuille de match à deux reprises ! En ouvrant moins son pied droit au bout d’une cinquantaine de secondes, il aurait donné l’avantage à Toulouse, et pas sûr que Caen aurait eu les ressources, l’inspiration et la qualité technique nécessaires pour revenir. BRAITHWAITE, de retour à la compétition avec le brassard de capitaine en pointe du sapin de Noël de Dupraz, n’a pas fait de cadeau à ses coéquipiers qui lui avaient offert deux offrandes. Un gros manque de réalisme qui plombe le Téfécé au moment de faire les comptes. En plus de souffrir devant la vivacité de Rodelin, Karamoh et Genevois, François MOUBANDJE n’a pas collé ses bras le long de son corps sur un centre venu de la droite et donné l’opportunité à des adversaires qui n’arrivaient pas à s’en créer d’ouvrir le score. Là encore, une faute d’inattention et un manque de lucidité qui pèsent lourd dans la balance. Si le résultat est favorable à la bande à Garande, il ne doit pas occulter ses difficultés criantes à donner du rythme et de la verticalité au jeu. Jusqu’au coup du sort sifflé par M. Bastien, le public normand a vécu une véritable purge. En première ligne, Ismaël DIOMANDE, qui n’a pas su apporter du liant entre sa défense et son milieu, rendant plus évidents encore les problèmes de transmissions et le déchet technique malherbiste.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Bastien a bien tenu les débats, distribuant pas moins de sept cartons, sans toutefois en donner un second à Santini après une intervention très rugueuse. Il a également choisi de donner un pénalty contesté par les Toulousains après un bras décollé de Moubandje sur un centre, ce qui a permis à la partie de s’emballer ensuite.

La feuille de match

L1 (8eme journée) / CAEN – TOULOUSE : 1-0

Stade Michel d’Ornano (15 000 spectateurs) Temps clair - Pelouse en bon état Arbitre : M.Bastien (6) But : Santini (64eme sp) pour Caen Avertissements : Santini (19eme) pour Caen – Jullien (27eme), Sylla (36eme), Michelin (52eme), Trejo (61eme), Diop (70eme), Braithwaite (82eme) pour Toulouse Expulsion : Aucune Caen Vercoutre (6) – Genevois (5), Yahia (7), Da Silva (6), Imorou (5) - Diomandé (4), Karamoh (6) puis Bazile (77eme), Delaplace (5), Féret (cap) (5), Rodelin (5) – Santini (6) puis P.Sané (68eme) N'ont pas participé : Dreyer (g), Adéoti, Seube, Malbranque, Bessat Entraîneur : P.Garande Toulouse Lafont (4) – Michelin (5), Diop (5), Jullien (5), Mounbandje (3) puis Adou (82eme) – Bodiger (4) puis Toivonen (66eme), Blin (5) - Durmaz (5), Trejo (5), Sylla (5) puis Edouard (69eme) – Braithwaite (cap) (3) N'ont pas participé : Goicoechea (g), Musavu-King, Pi, Sirieix Entraîneur : P.Dupraz
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant