L1 (J7) : Un exploit de Toulouse renvoie le PSG à ses doutes

le
0
L1 (J7) : Un exploit de Toulouse renvoie le PSG à ses doutes
L1 (J7) : Un exploit de Toulouse renvoie le PSG à ses doutes

Le PSG a concédé sa deuxième défaite de la saison sur la pelouse de Toulouse ce vendredi soir. Un revers inquiétant au regard du déchet et de la nervosité des Parisiens, qui voient le TFC leur passer devant au classement.

Le debrief

« A Toulouse, même les légendes tombent ». Le message lancé par les supporters toulousains avant le coup d’envoi, en référence à l’exploit de 1986 contre le Napoli de Maradona, n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Ce vendredi soir, les hommes de Pascal Dupraz ont fait tomber le PSG et ont rejoint Nice au sommet de la Ligue 1 en attendant la suite de la septième journée ce week-end ! Un exploit incroyable qui contraste avec la première partie de saison catastrophique des Violets l’an dernier, qui avait failli leur coûter leur place dans l’élite en fin de saison. Mais dans l’état d’esprit, il y a bien des restes de la formidable remontée d’il y a quelques mois chez ces Toulousains. Complètement dominé par un PSG supérieur techniquement, le TFC est rentré aux vestiaires avec à peine 19% de possession de balle. La conséquence d’une tactique ultra-défensive voulue par Pascal Dupraz, avec deux latéraux alignés en milieux excentrés (Sylla et Michelin). Mais même sans Martin Braithwaite, forfait pour ce match de gala, les locaux ont su faire la différence au retour des vestiaires sur un penalty de Yann Bodiger, puis sur un but en contre de Jimmy Durmaz. C’est la deuxième défaite du club de la Capitale cette saison, après celle à Monaco avant la trêve internationale. Il y a d’ailleurs dans ce revers parisien beaucoup de similitudes avec celui concédé sur le Rocher. Car dès qu’il a été mené, le quadruple champion de France en titre a donné l’impression de renoncer. Une absence de réaction qui, couplée aux imprécisions techniques XXL, a été fatale aux troupes d’Unai Emery. Pour ne rien arranger, Edinson Cavani a de nouveau vendangé devant le but adverse, et les Parisiens ont montré une nervosité rare qui a débouché sur l’expulsion de Serge Aurier (Thiago Motta aurait lui aussi dû écoper d’un carton rouge). Une soirée cauchemardesque pour Paris qui pourrait laisser des traces. Une soirée rêvée pour Toulouse, qui double le PSG au classement !

Le film du match

11eme minute Sur une passe lobée parisienne, Diop manque un peu sa remise pour son gardien. Cavani en profite et s’infiltre entre les deux Toulousains, mais Lafont intervient courageusement au-devant de l’attaquant uruguayen pour dégager le ballon du poing. 29eme minute Arrêt énorme de Lafont ! Sur un retourné de Thiago Silva, Cavani se retrouve seul face au but. A bout portant, l’attaquant parisien reprend tranquillement de volée et pense marquer, mais le jeune Toulousain se jette repousse le ballon avec les jambes, à la manière d’un gardien de hand ! 40eme minute Premier mouvement de très haut niveau des Parisiens sur le côté gauche. Après une séquence de passes très rythmées, Maxwell centre devant le but, où Cavani place une tête dans les six mètres, mais Lafont réalise encore un bel arrêt ! 47eme minute (1-0) Penalty pour Toulouse ! Sur un centre au deuxième poteau, Aurier retient Toivonen par le maillot. L’Ivoirien est sanctionné d’un penalty mais prend aussi un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion. En l’absence de Braithwaite, c’est Bodiger qui se présente devant Areola et ouvre le score 78eme minute De loin, Di Maria tente une frappe lointaine du pied gauche. Pastore est devant la trajectoire du ballon et masque la vue de Lafont, qui doit s’employer pour réaliser un arrêt peu académique, mais efficace ! 79eme minute (2-0) But de Toulouse ! Thiago Motta perd le ballon devant sa défense. Durmaz le récupère et entre dans la surface, avant de tromper Areola en expédiant sa frappe dans le petit filet du gardien parisien.

Tops et flops

TOP 3 Le héros de la soirée, c’est lui ! Du haut de ses 17 ans, Alban LAFONT s’est comporté en patron dans sa surface de réparation. Une intervention courageuse sous les crampons de Cavani a donné le ton de sa prestation, qui s’est approchée de la perfection sur ces deux parades réflexes géniales devant l’attaquant uruguayen. Des arrêts qui sont tous intervenus quand le TFC ne menait pas au score. C’est dire ! Héros du maintien en fin de saison dernière, Yann BODIGER aime les grands rendez-vous. Ce vendredi soir, le milieu toulousain fut le seul joueur de son équipe capable de rivaliser avec le PSG en première période. De nombreux ballons ratissés alors que le club de la Capitale monopolisait la possession. Une activité récompensée par un but sur penalty en début de deuxième période. Depuis bientôt deux ans, quand le PSG vacille, lui reste droit comme un I. Et ce vendredi soir, le match contre Toulouse n’a pas échappé à la règle. Brassard de capitaine vissé autour du bras, THIAGO SILVA a dégagé la même impression de sérénité qu’à l’accoutumée, ne se laissant jamais déborder par les attaquants adverses. Quand les Parisiens se sont retrouvés en infériorité numérique, ses qualités de placement et de relance ont été bien utiles. FLOP 3 De retour de blessure après une absence de trois semaines, Serge AURIER effectuait son retour à Toulouse, son précédent club. Un retour qui s’est mal passé pour le défenseur ivoirien. Etonnamment pas dans le coup sur son côté droit, gêné par le dispositif très défensif des Violets, Aurier est aussi apparu tendu. Une tension qu’il a payé cash en concédant un penalty et en étant exclu dès le début de la deuxième période… De retour en grande forme ces derniers jours avec un quadruplé contre Caen et un but contre Dijon, Edinson CAVANI est retombé dans ses travers à Toulouse. L’Uruguayen a notamment perdu deux face-à-face avec Lafont (auteur il est vrai de deux superbes arrêts). Toujours aussi dangereux dans ses déplacements, El Matador a manqué de justesse dans le dernier geste et risque encore de payer ce trou d’air auprès des supporters parisiens… Entré à vingt minutes de la fin de la rencontre à la place de Matuidi, Thiago MOTTA a réussi l’exploit d’être le plus mauvais des Parisiens (déjà peu brillants dans leur globalité) en quelques minutes… L’Italien aurait dû être expulsé pour deux gestes d’humeur, mais le second n’a pas été sanctionné. Et à dix minutes du terme, il offre le deuxième but à Toulouse en perdant le ballon devant sa propre surface. Un cauchemar.

Monsieur l’arbitre au rapport

S’il se laisse abuser par Di Maria sur un très léger coup de coude de Toivonen en début de match, M.Schneider ne s’est pas trompé au moment de désigner le point de penalty pour un tirage de maillot d’Aurier sur l’attaquant suédois. Un match réussi pour l’arbitre de la rencontre.

La feuille de match

L1 (7eme journée) / TOULOUSE – PSG : 2-0

Stadium Municipal (28 000 spectateurs environ) Temps doux - Pelouse neuve Arbitre : M.Schneider (7) Buts : Bodiger (47eme, sp) et Durmaz (79eme) pour Toulouse Avertissements : Toivonen (38eme) et S.Yago (45eme) pour Toulouse - Aurier (24eme) et Thiago Motta (74eme) pour le PSG Expulsion : Aurier (46eme) pour le PSG Toulouse Lafont (8) – S.Yago (cap) (5), I.Diop (6), Jullien (6), Moubandjé (6) - Michelin (5), Bodiger (7) puis Pi (82eme), Blin (5), I.Sylla (5) - Toivonen (6) puis Durmaz (65eme), Edouard (4) puis Trejo (57eme) N'ont pas participé : Goicoechea (g), Musavu-King, Sirieix, Cafaro Entraîneur : P.Dupraz PSG Areola (5) – Aurier (3), Marquinhos (5), Thiago Silva (cap) (6), Maxwell (5) – Krychowiak (6), Rabiot (4) puis Augustin (78eme), Matuidi (5) puis Thiago Motta (70eme) - Lucas (3) puis Pastore (57eme), Cavani (3), Di Maria (4) N'ont pas participé : Trapp (g), Kurzawa, Kimpembe, Jesé Entraîneur : U.Emery
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant