L1 (J7) : Dijon surclasse une équipe de Rennes hors-sujet

le , mis à jour à 21:55
0
L1 (J7) : Dijon surclasse une équipe de Rennes hors-sujet
L1 (J7) : Dijon surclasse une équipe de Rennes hors-sujet

Comme lors de son dernier déplacement en championnat, Rennes a pris l'eau ce samedi soir. A Dijon, les hommes de Christian Gourcuff ont bafouillé leur football et ont coulé face à l'allant offensif dont ont fait preuve les Bourguignons.

Le debrief

Trois jours après sa belle victoire contre Marseille au Roazhon Park, le Stade Rennais a vite déchanté sur la pelouse de Dijon ce samedi soir. Hors de leurs terres, les Bretons ne parviennent toujours pas à reproduire le visage séduisant qu’ils affichent à domicile, avec une deuxième gifle de suite, comme il y a une semaine à Monaco. Privés de Yoann Gourcuff et Giovanni Sio, les coéquipiers de Romain Danzé n’ont jamais trouvé la solution offensivement pour mettre en danger la défense dijonnaise. Avec un Kermit Erasmus effacé, un Paul-Georges Ntep brouillon et un Benjamin André perdu à un poste qui ne lui correspond visiblement pas, les Rennais n’ont pas pu rivaliser. Tout le contraire de Dijonnais survoltés. Comme face à Lyon fin août, le DFCO a enchanté son public avec un festival offensif symbolisé par la très grosse prestation de Loïs Diony. Une récompense pour les troupes d’Olivier Dall’Oglio, lequel avait décidé de revoir son schéma tactique en ne jouant qu’avec un seul attaquant de pointe. Une nouveauté qui a considérablement gêné la défense bretonne, fébrile comme rarement depuis le début de la saison. Avec sept points sur neuf possibles sur ses trois derniers matchs à domicile, le promu bourguignon met toutes les chances de son côté pour mener à bien son opération maintien. Rennes, de son côté, tentera de réagir vendredi prochain face au voisin guingampais. Mais cette saison, les hommes de Christian Gourcuff auraient tort de s’habituer à être constamment dans la réaction.

Le film du match

7eme minute (1-0) But de Dijon ! Abeid parvient à lancer Diony entre les deux défenseurs centraux rennais. L’attaquant dijonnais profite de cette grosse erreur rennais pour se présenter devant Costil, qu’il trompe avec sang-froid. 10eme minute Sur une action initiée par une belle transversale de Prcic, Ntep temporise sur le côté gauche avant de servir Gelson Fernandes dans la surface. Le Suisse parvient à se retourner et à frappe en position excentrée, mais son tir vient mourir juste à côté du poteau Reynet. 20eme minute (2-0) But de Dijon ! Sur un coup-franc joué rapidement par les Dijonnais, Diony est lancé sur la droite de la surface et se joue de Bensebaini avant d’adresser un centre en retrait très fort dans la surface. Marié jaillit au point de penalty et trompe Costil d’une frappe puissante sous la barre ! 22eme minute Chafik se troue complètement en voulant renvoyer un centre de Grosicki. En embuscadre, Ntep en profite pour placer une tête à bout portant, mais Reynet avait anticipé et peut contrer sa tentative. 43eme minute A vingt mètres du but dijonnais, Bensebaini se charge d’un coup-franc qu’il frappe fort du pied gauche. Le mur est contourné, mais Reynet boxe le ballon avec autorité. 47eme minute Marié profite d’un nouveau trou dans la défense rennais pour lancer Diony en profondeur. Mais la frappe de ce dernier n’est pas cadrée. 53eme minute Jolie action collective de Dijon. Côté droit, Diony prend toute la défense rennaise à revers en feintant la frappe. Sa passe en retrait est parfaite pour Sammaritano, dont la frappe est contrée in extremis par Danzé ! 78eme minute (3-0) But de Dijon ! Rennes se fait crucifier en contre sur une accélération de Bela sur la côté gauche. Le centre du numéro 10 dijonnais est parfait pour Diony, qui ouvre son pied victorieusement au second poteau.

Tops et flops

TOP 3 Auteur de l’ouverture du score et du troisième but de la soirée, Loïs DIONY a inscrit ce samedi les deux premiers buts de sa carrière en Ligue 1. Préféré à Bahamboula en l’absence de Tavares, l’attaquant formé à Bordeaux a ainsi été récompensé d’une énorme activité aux avant-postes. Le numéro 9 dijonnais a en effet été un poison pour les défenseurs rennais. Passeur décisif sur le deuxième but, il aurait même pu délivrer une deuxième passe avec un peu plus de réussite. Recruté cet été après un passage au Panathinaïkos, Mehdi ABEID semble avoir le profil pour rendre de fiers services au DFCO. Positionné en pointe basse d’un milieu de terrain densifié ce samedi, l’international algérien a parfaitement orienté le jeu de son équipe en distillant quelques ballons vers l’avant avec justesse, à l’image de sa passe décisive sur l’ouverture du score de Diony. Comme Abeid, Jordan MARIE a été l’un des symboles de la prise de pouvoir dijonnaise dans l’entrejeu en première période. En plus d’être très appliqué sur ses transmissions, le joueur de 25 ans a inscrit le deuxième but de son équipe en reprenant en force un centre à ras de terre de Diony. FLOP 3 Pour sa troisième titularisation depuis son retour à la compétition, Paul-Georges NTEP a encore été assez décevant. L’ancien Auxerrois joue avec ses qualités et tente de faire des différences le long de la ligne de touche, mais son jeu manque de variété et Chafik a vite pris la mesure de son vis-à-vis. Ce dernier a d’ailleurs eu plus de mal après la sortie de Ntep en début de deuxième période. Pour ne rien arranger, l’international français n’a pas été assez tueur sur deux situations chaudes sur le but dijonnais. Très bon depuis le début de la saison, Ramy BENSEBAINI a connu un gros coup de moins bien ce samedi soir. Mal placé (comme son partenaire de charnière Mexer) sur l’ouverture du score de Diony, l’Algérien est encore pris par l’appel de l’attaquant dijonnais sur le deuxième but. Un match pénible pour celui qui paye peut-être sa polyvalence, lui qui a déjà changé de poste trois fois sur les sept premières journées. En l’absence de son fils Yoann, Christian Gourcuff avait choisi de faire monter Benjamin ANDRE d’un cran pour évoluer en soutien de l’attaquant. Mal lui en a pris, tant l’ancien Ajaccien a souffert pour évoluer réellement dans cette zone du terrain. Sans arrêt en train de décrocher à hauteur de Prcic et Fernandes, il a laissé Erasmus complètement seul aux avant-postes. Son replacement au milieu à l’heure de jeu a permis à Rennes de s’approcher un peu plus de la surface dijonnaise.

Monsieur l’arbitre au rapport

Pour son retour de blessure, M.Moreira a bien tenu les débats, ne distribuant que deux cartons à Prcic et Varrault, assez logiquement. Avec psychologie, il a tenté de calmer certains Rennais qui commençaient à s’agacer en fin de rencontre.

La feuille de match

L1 (7eme journée) / DIJON - RENNES : 3-0

Stade Gaston-Gérard (8 148 spectateurs) Temps clair - Pelouse en bon état Arbitre : M.Moreira (7) Buts : Diony (7eme et 78eme) et Marié (20eme) pour Dijon Avertissements : Varrault (12eme) pour Dijon - Prcic (34eme) pour Rennes Dijon Reynet (6) - Chafik (4), Varrault (cap) (5), Lang (6), Rüfli (5) - Abeid (7) puis Gastien (80eme), Balmont (6), Marié (7) - Lees-Melou (5) puis Bahamboula (65eme), Diony (8), Sammaritano (6) puis Bela (76eme) N'ont pas participé : B.Leroy (g), Lotiès, Bernard, Y.Rivière Entraîneur : O.Dall’Oglio Rennes Costil (5) - Danzé (5), Mexer (4), Bensebaini (3), Baal (4) - Grosicki (4), G.Fernandes (cap) (5), Prcic (5) puis Saïd (56eme), Ntep (4) puis Hunou (56eme) - B.André (4), Erasmus (4) puis Pedro Henrique (76eme) N'ont pas participé : Nardi (g), Pedro Mendes, Lenjani, Zeffane Entraîneur : C.Gourcuff
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant