L1 (J3) : Montpellier - Strasbourg... A chacun sa mi-temps, à chacun son point

le
0

Après une excellente première période, Strasbourg s'est arrêté de jouer au retour des vestiaires et s'est fait très peur jusqu'au bout à Montpellier (1-1). Mais le Racing ramène finalement de son déplacement dans l'Hérault un point mérité, même si le MHSC regrettera de ne pas avoir fait davantage fructifier sa domination dans le deuxième acte.

Le debrief

Montpellier et Strasbourg auront tous deux des regrets à l'issue de la rencontre de ce samedi. Le MHSC ruminera le fait d'avoir mis près d'une heure à entrer dans son match et à donner la pleine mesure de son potentiel offensif, passant tout près de renverser la table au cours de la deuxième période. Le Racing se demandera pourquoi il s'est arrêté de jouer au retour de la mi-temps, après un premier acte séduisant et récompensé d'un avantage logique au score. Au final, les deux équipes ont quitté la Mosson avec un point chacune, un résultat somme toute méritée, même si les Héraultais auraient dû prendre l'avantage si un but n'avait pas été injustement refusé à Giovanni Sio pour une position de hors-jeu inexistante. Comme toute son équipe, l'attaquant international ivoirien a longtemps peiné à trouver la bonne carburation dans ce match.

La faute à son trop grand déchet et à l'intelligence des Strasbourgeois dans la gestion de leur premier acte. Ils avaient positionné leur bloc dans une position médiane, idéale pour limiter l'impact du jeu dans la profondeur des Montpelliérains sans se priver d'imposer le pressing à bon escient. Les Alsaciens étaient surtout brillants dans leurs sorties de balle depuis leur camp, avec du jeu à une touche et du mouvement de tous les côtés. Le hic, c'est qu'ils ont éteint la lumière au retour des vestiaires, allongeant leurs passes plus que de raison, rendant les ballons bien trop rapidement et reculant d'une bonne quinzaine de mètres par la même occasion. Le MHSC a ainsi ressorti la tête de l'eau, imposant même une pression sans relâche dans le camp adverse au cours de la dernière demi-heure. Trop peu, trop tard pour arracher la victoire, mais suffisant pour ne pas repartir bredouille. Les Montpelliérains et les Strasbourgeois se quittent ainsi dos à dos, sur le terrain comme au classement, avec quatre points chacun. Un moindre mal pour les deux équiepes.

Le film du match

3eme minute

Coup-franc lointain pour Montpellier. Mbenza envoie un centre dans la surface strasbourgeoise, où Bérigaud prolonge de la tête. Mais Sio, libre de tout marquage, ne peut reprendre de près, le ballon filant au lieu de cela juste à côté du poteau gauche d'un B.Kamara scotché sur sa ligne.

24eme minute (0-1)

Mangane adresse une longue ouverture dans le dos de la défense montpelliéraine vers Sacko, qui s'arrache pour remettre en retrait vers P.Martinez. Sans contrôle, le défenseur strasbourgeois centre au cordeau pour Saad, qui coupe la trajectoire au premier poteau pour battre Lecomte aux six mètres.

33eme minute

Bérigaud trouve Sessegnon entre les lignes et le Béninois décale sur un pas Sio sur la gauche. L'ancien Rennais se met rapidement en position de tir et décoche une frappe puissante du gauche dans un angle fermé, sur laquelle B.Kamara intervient des deux poings pour repousser le ballon.

55eme minute

Servi entre les lignes par Mukiele, Dolly efface Aholou d'un rateau rapide avant de se mettre en position de tir à l'entrée de la surface. Sa frappe sèche du gauche ne trompe pas la vigilance de B.Kamara, qui capte le ballon sans sourciller.

63eme minute

D'une transversale millimétrée, Sio renverse le jeu sur la gauche vers Bérigaud, qui lance ensuite Lasne, venu s'intercaler dans l'attaque montpelliéraine. Son centre du gauche trouve la tête de Dolly, qui prend à contre-pied B.Kamara sans parvenir à attraper le cadre.

72eme minute (1-1)

Corner pour Montpellier sur la gauche. Dolly frappe le corner sortant et trouve la tête de Pedro Mendes au premier poteau. Le défenseur du MHSC prolonge vers le second poteau, où Congré est seul pour pousser le ballon au fond à bout portant malgré le plongeon désespéré de B.Kamara.

76eme minute

Décalé sur la gauche, Dolly dépose son centre vers Sio, seul au point de penalty et qui termine d'une volée peu académique du gauche à bout portant pour battre B.Kamara. Son but est refusé pour une position de hors-jeu pourtant inexistante, l'attaquant ivoirien étant couvert par Mangane.

90eme minute

Corner pour Montpellier sur la droite. Le centre de Dolly est coupé au premier poteau par Ninga, dont la reprise est cadrée. Mais Lala, vigilant à son montant, sauve son camp et concède un nouveau corner.

Tops et flops

TOP 3

En immense difficulté à Lyon lors de l'ouverture du championnat, P.MARTINEZ a bien mieux maîtrisé Mbenza qu'il ne l'avait fait avec B.Traoré. Il a fermé son couloir avec autorité et s'est projeté avec à-propos offensivement. L'un de ses débordements a été couronné de succès, avec une passe décisive.

Une offrande pour SAADI, qui a posé bien des problèmes à la charnière centrale montpelliéraine par sa puissance et son abattage physique. Parfois laissé à l'abandon à la pointe de l'attaque strasbourgeoise, il s'est arraché sur tous les ballons d'un bout à l'autre. Débloquer son compteur buts en L1 lui fera le plus grand bien pour la confiance.

Autant Sessegnon a vécu une soirée compliquée, autant DOLLY a illuminé le jeu du MHSC. Le milieu sud-africain, entré en jeu en tout début de seconde période, a transformé le rendement offensif des Héraultais par sa justesse technique et sa disponibilité. C'est même de l'un de ses corners qu'est venu l'égalisation montpelliéraine.

FLOP 3

Une prestation sans relief et une sortie sous la bronca : voilà pour la soirée de BERIGAUD. Exilé sur le côté gauche, l'attaquant montpelliérain a énormément souffert pour peser sur la défense strasbourgeoise. Son entente avec Aguilar dans son couloir n'a rien produit, elle non plus. Un calvaire qui a pris fin avec son remplacement.

SESSEGNON devait être le dépositaire du jeu montpelliérain dans son rôle de meneur derrière l'attaquant de pointe, mais il n'a jamais trouvé la bonne carburation. Il a eu un mal fou à se situer entre les lignes resserrées du bloc strasbourgeois et a offert un minimum de solutions à ses partenaires. Trop pauvre pour convaincre son entraîneur.

LALA fonctionne sur courant alternatif depuis le début de la saison. Excellent contre Lille, le latéral du RCSA s'est montré moins à son aise à Montpellier. Avec Enormément de déchet technique, des interventions parfois à la limite et une entente à parfaire avec Gonçalves, qui n'a pourtant pas ménagé ses efforts.

Monsieur l'arbitre au rapport

Des décisions parfois à l'envers, à l'image des deux corners accordés à tort aux Montpelliérains en première période, et une gestion hasardeuse du match, même s'il a eu le mérite d'y mettre du sourire. Le but refusé au MHSC pour une position de hors-jeu inexistante plombe surtout la prestation du trio arbitral.

La feuille de match

L1 (J3) : MONTPELLIER - STRASBOURG : 1-1

La Mosson (15 000 spectateurs environ)

Temps ensoleillé - Pelouse moyenne

Arbitre : M.El-Hadj (4)

Buts : Congré (72eme) pour Montpellier - Saadi (24eme) pour Strasbourg

Avertissements : Piriz (37eme) et Congré (41eme) pour Montpellier - Salmier (27eme), J.Martin (37eme) et Corgnet (39eme) pour Strasbourg

Expulsion : Aucune

Montpellier

Lecomte (5) - Mukiele (6), Congré (6), P.Mendes (5), Aguilar (4) - Lasne (cap) (6), Piriz (5) - Mbenza (4) puis S.Camara (87eme), Sessegnon (4) puis Dolly (52eme), Bérigaud (3) puis Ninga (71eme) - Sio (4)

N'ont pas participé : Pionnier (g), Hilton, Cozza, Ikoné

Entraîneur : M.Der Zakarian

Strasbourg

B.Kamara (6) - Lala (4), Mangane (cap) (6), Salmier (5), P.Martinez (7) - Aholou (6), J.Martin (5) puis Seka (88eme) - Gonçalves (5), Corgnet (5), Sacko (5) puis Liénard (63eme) - Saadi (6)

N'ont pas participé : Oukidja (g), Nogueira, Blayac, Zohi

Entraîneur : T.Laurey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant