L1 (J3) : Monaco surclasse un PSG à côté de son sujet

le
0
L1 (J3) : Monaco surclasse un PSG à côté de son sujet
L1 (J3) : Monaco surclasse un PSG à côté de son sujet

Le PSG a chuté sur la pelouse de Monaco ce dimanche, en match de clôture de la 3eme journée de Ligue 1. Une défaite qui renvoie le club de la Capitale à ses doutes, tant les joueurs d'Unai Emery ont affiché des failles qu'on ne leur connaissait pas. A l'inverse, l'ASM a réalisé le match parfait.

Le debrief

Il a été tellement critiqué la saison dernière qu’il faut savoir lui dérouler le tapis rouge quand le mérite d’une victoire lui revient grandement. Annoncé partant à la fin du printemps puis conforté dans ses fonctions, Leonardo Jardim a donné une leçon à Unai Emery ce dimanche soir. Dans le schéma tactique adopté par le Portugais contre le PSG, tout a fonctionné. Comme le positionnement de Djibril Sidibé au poste de milieu droit, juste devant Andrea Raggi. L’objectif de museler Layvin Kurzawa n'en a été que décuplé, tant l’arrière gauche parisien a souffert défensivement sur les contres monégasques. Une contre-performance à l’image du reste de son équipe. Du bloc compact amené à presser haut son adversaire, il ne restait plus rien sur la pelouse de Louis-II. Des espaces entre les lignes, un manque d’agressivité criant à la perte du ballon et des difficultés défensives rares chez ce PSG-là. Résultat le PSG a souffert quand il a s'agit de défendre. Comme contre Metz la semaine dernière, où tout s'était finalement bien terminé. Et comme toute l'équipe était à côté de son sujet, ni Marco Verratti, ni Angel Di Maria, ni Lucas n'ont trouvé la solution sur des exploits individuels. Là où le PSG avait trop de déchet technique dans le camp adverse, Monaco s'appliquait à profiter de chaque incursion dans les trente dernières parisiens. L'été est parfait sur le Rocher avec une place de co-leader en Ligue 1 et une qualification pour la phase de groupes de la Ligue des Champions. De l'autre côté, il sera temps de remettre en question le recrutement du club de la Capitale et le débarquement de Laurent Blanc le moment venu. Pour l’heure, aucune raison de s’emballer. Le PSG a changé d’entraîneur, de philosophie aussi, a perdu son leader d’attaque et est surtout privé depuis le début de la saison de sa charnière. La route est encore longue mais le parcours presque trop facile de la saison dernière en championnat n'est déjà plus qu'un lointain souvenir.

Le film du match

13eme minute (1-0) But de Monaco ! Raggi déboule côté droit et décale Sidibé. Le centre en retrait de ce dernier échoue sur Moutinho, qui arrive lancé à l’entrée de la surface, et dont la reprise instantanée est magnifique pour tromper Trapp sur sa gauche ! 23eme minute Suite à une louche de David Luiz, Aurier arrive lancé dans le camp monégasque. L’Ivoirien devance Jemerson et peut lancer Cavani en profondeur. Parti à la limite du hors-jeu, l’attaquant parisien se précipite dans sa frappe et n’attrape pas le cadre. 37eme minute Monaco récupère le ballon au milieu de terrain et explose très rapidement pour arriver aux abords de la surface parisienne. Aux 20 mètres, Fabinho décale Bernardo Silva sur sa gauche. Chargé par David Luiz, le Portugais prend sa chance mais tire à côté. 45eme minute (2-0) Penalty pour Monaco ! David Luiz ceinture et met à terre Jemerson dans la surface de réparation. L’arbitre désigne logiquement le point de penalty, et le tireur attitré de l’ASM, Fabinho, prend Trapp à contre-pied ! 55eme minute Lucas prend le dessus sur Bakayoko sur l’aile droite. Le Brésilien envoie un centre fort devant le but, sur lequel Cavani tente de réaliser une talonnade. L’Uruguayen devance Subasic mais manque le ballon, ce qui permet à Kurzawa de reprendre au second poteau. Mais alors que le but est vide, l’arrière gauche manque le cadre ! 63eme minute (2-1) But du PSG ! Verratti passe par-dessus la défense avec un amour de ballon lobé pour la tête d’Aurier sur la gauche de la surface. L’Ivoirien remise dans l’axe pour Cavani, qui devance Glik et place une tête imparable dans le petit filet de Subasic. 80eme minute (3-1) But de Monaco ! Aurier marque contre son camp le but de la victoire pour l’ASM ! Côté droit, Bernardo Silva parvient à devancer la sortie de Kimpembe pour lancer Sidibé. Complètement seul, l’ancien Lillois a un boulevard pour avancer dans la surface de réparation parisienne. Et en tentant de servir Moutinho sur sa gauche, il trouve le pied du malheureux Aurier qui trompe Trapp.

Tops et flops

TOP 3 Sur la lancée de son excellent début de saison, Tiémoué BAKAYOKO a réalisé un match de grande qualité ce dimanche soir. Déjà très bon contre Villarreal en début de semaine, l’ancien Rennais a été étincelant au milieu de terrain. Capable d’amener de la percussion et de casser des lignes, le Franco-Ivoirien a posé de gros problèmes à Adrien Rabiot et Marco Verratti. Son association avec Fabinho est l’une des grandes réussites de ce début de saison du côté de Monaco. Sa convocation en équipe de France lui a donné des ailes. Positionné à une inhabituelle place de milieu droit, Djibril SIDIBE a parfaitement répondu aux attentes de Leonardo Jardim. Sa mission était de bloquer les nombreuses montées de Layvin Kurzawa, ce que l’ancien Lillois a su faire avec brio, grâce la plupart du temps à une bonne coordination avec Andrea Raggi dans son dos. Mais non content de renforcer la solidité défensive du côté droit de l’ASM, Djibril Sidibé s’est aussi projeté vers l’avant. C’est sur l’une de ses nombreuses montées de la première période qu’arrive l’ouverture du score de Joao Moutinho, et sur une autre que Serge Aurier marque contre son camp en fin de match. Quand Bernardo SILVA est à ce niveau, il est l’un des meilleurs joueurs du championnat. Auteur d’une grosse fin de match lors de la première journée de L1 contre Guingamp sur cette même pelouse, et buteur à Villarreal en barrages de la Ligue des Champions, le Portugais a poursuivi son très bon début de saison face au champion de France en titre. Dans tous les bons coups, Bernardo Silva a été très précieux dans sa capacité à délivrer des ballons propres dans le camp adverse, à l’image de son ouverture pour Djibril Sidibé sur le troisième but de l’ASM. Un match plein de la part du milieu offensif portugais. FLOP 3 Remplacé dès l’heure de jeu par Thomas Meunier (Serge Aurier a glissé dans l’axe), DAVID LUIZ a dû comprendre le message… Déjà limite sur certaines actions contre Metz la semaine dernière, le défenseur central du PSG a encore coûté un but à son équipe. Pourtant expérimenté, le Brésilien a fauché Jemerson dans la surface de réparation parisienne sous les yeux de M.Buquet. Résultat, l’arbitre de la rencontre a logiquement accordé un penalty à Monaco, transformé par Fabinho. Paradoxalement, c’est le jeune Presnel Kimpembe qui a dégagé le plus d’assurance parmi cette charnière. Si l’ancien joueur de Chelsea espérait profiter de l’absence de Marquinhos en ce début de saison pour gagner de l’estime aux yeux de son entraîneur, c’est raté. Brillant depuis le début de l’été, Layvin KURZAWA a connu sa première soirée pénible contre son ancien club. En première période, l’arrière gauche parisien a souffert de l’organisation adverse. Leonardo Jardim avait placé Djibril Sidibé au poste de milieu droit pour l’empêcher de monter. Sauf que non content de bloquer l’expression offensive de l’ancien Monégasque, Sidibé s’est projeté dans son dos à plusieurs reprises, comme sur l’ouverture du score. Moins facile pour Kurzawa quand il s’agit de faire le travail défensif avec sérieux en priorité. A sa décharge, ni Angel Di Maria, ni Adrien Rabiot ne lui ont été d’une grande aide dans ce repli défensif… Les saisons se suivent et se ressemblent pour LUCAS MOURA. Les progrès entrevus en début d’année semblent déjà loin pour le Brésilien, qui continue de briller par son inconstance. Ce dimanche soir, l’attaquant parisien a encore été très discret sur la pelouse de Louis-II. Très peu de ballons touchés, beaucoup de déchet technique et surtout cette impression redondante que le numéro 7 du PSG n’arrive à s’exprimer que dans un registre : la profondeur. Or contre une formation monégasque bien regroupée et très rigoureuse défensivement, Lucas donne l’impression de pouvoir jouer pendant des heures sans réussir à être décisif.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Buquet a vécu une soirée plutôt tranquille. S'il n'a pas cédé aux nombreuses complaintes des joueurs parisiens en première période, il a surtout accordé un penalty très justement à Monaco pour une faute de David Luiz sur Jemerson.

La feuille de match

L1 (3eme journée) / MONACO - PSG : 3-1

Stade Louis-II (15 219 spectateurs) Temps chaud - Pelouse correcte Arbitre : M.Buquet (6) Buts : Sidibé (13eme), Fabinho (45eme sp) et Aurier (80eme, csc) pour Monaco - Cavani (63eme) pour le PSG Avertissements : T.Bakayoko (24eme) pour Monaco – Cavani (27eme) et David Luiz (45eme) pour le PSG Expulsion : Aucune Monaco Subasic (cap) (6) - Raggi (6), Glik (6), Jemerson (5), B.Mendy (6) - Fabinho (6), T.Bakayoko (7), D.Sidibé (8), Moutinho (6), B.Silva (7) puis Boschilia (91eme) - Germain (6) puis Dirar (78eme) N'ont pas participé : Badiashile (g), Alm.Touré, Ad.Traoré, Ab.Diallo, Jean Entraîneur : L.Jardim PSG Trapp (5) - Aurier (5), David Luiz (3) puis Meunier (60eme), Kimpembe (5), Kurzawa (4) - Thiago Motta (cap) (5), Verratti (5) puis Matuidi (69eme), Rabiot (5) - Lucas (3) puis Ben Arfa (81eme), Cavani (5), Di Maria (4) N'ont pas participé : Areola (g), Marquinhos, Krychowiak, Augustin Entraîneur : U.Emery
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant