L1 (J2) : Même avec une équipe B, Monaco était trop costaud pour Nantes

le
0
L1 (J2) : Même avec une équipe B, Monaco était trop costaud pour Nantes
L1 (J2) : Même avec une équipe B, Monaco était trop costaud pour Nantes

Monaco a ramené un succès de son déplacement à Nantes samedi (0-1), entre les deux matchs de son barrage de Ligue des Champions. Malgré un onze franchement remanié, l’ASM a maîtrisé son sujet devant des Canaris qui ont mis trop longtemps à réellement la bousculer.

Le debrief

Monaco reste un visiteur toujours aussi à l’aise en déplacement. Deuxième meilleure équipe de L1 loin de ses bases depuis l’arrivée de Leonardo Jardim à l’été 2014, derrière l’intouchable PSG, l’ASM a confirmé ce statut samedi pour sa première à l’extérieur de la saison en championnat. Elle n’a rien perdu de sa solidité et de sa réussite en attaque, ingrédients essentiels de la recette miracle pour s’imposer en déplacement. Nantes en a logiquement fait les frais samedi, la faute à une première période trop moyenne dans tous les secteurs pour réellement bousculer le club de la Principauté. Et pourtant, il y avait la place, comme l’a montré la seconde période, où les Canaris ont haussé le ton dans le pressing et dans leur capacité à se projeter proprement vers l’avant. Sans que les situations dangereuses se multiplient sur le but de Danijel Subasic. Il faut dire que le capitaine monégasque était protégé par une défense ultra solide, socle d’une équipe qui a fait preuve d’un froid réalisme offensif, avec un but sur un coup-franc splendide de Gabriel Boschilia. La copie rendue par l’ASM impressionne d’autant plus que Leonardo Jardim avait procédé à une large revue d’effectif, trois jours après le barrage aller de Ligue des Champions contre Villarreal (1-2) et à 72 heures à peine du match retour. Mais peu importe les joueurs, cette équipe garde son identité, et c’est ce qui fait sa force. Nantes ne le sait que trop bien, après avoir enchaîné un cinquième match de L1 sans parvenir à marquer contre Monaco. Une série qui n’a jamais vraiment trembler pour son avenir samedi.

Le film du match

20eme minute Moutinho récupère le ballon au milieu de terrain et sert immédiatement Cavaleiro dos au but. L’attaquant portugais temporise, fixe la défense nantaise et décale sur la gauche Boschilia. Ce dernier tente un tir croisé trop mou et imprécis pour inquiéter Riou. 25eme minute (0-1) Coup-franc provoqué par Jean pour une faute indiscutable. Boschilia s’en charge à environ 25 mètres du but de Riou et dépose sa frappe enroulée du gauche dans la lucarne gauche du gardien nantais. Un petit bijou. 47eme minute Coup-franc pour Nantes à plus de trente mètres, légèrement décalé sur la gauche. Lima ajuste son centre sur la tête de Diego Carlos, dont la reprise passe juste au-dessus de la barre transversale de Subasic. 48eme minute Lima déborde sur la gauche et enroule son centre dans le dos de la défense monégasque. La charnière ne peut intervenir et Sigthorsson est tout proche de pousser le ballon au fond, mais l’international islandais manque sa reprise. 49eme minute Après un corner renvoyé par la défense monégasque, Cavaleiro mène la contre-attaque pour l’ASM. Il délivre une merveille de passe pour Boschilia, qui se présente seul face à Riou. Mais le tir croisé de l’attaquant brésilien bute sur la jambe gauche du gardien nantais, décisif sur cette action. 60eme minute A nouveau servi sur la gauche, Lima dépose son centre sur la tête de Thomsen, libre de tout marquage au point de penalty. L’international danois manque de force dans sa reprise pour battre Subasic, qui se saisit facilement du ballon. 86eme minute La défense monégasque renvoie plein axe un corner de la droite. Rongier hérite du ballon prend sa chance d’un tir du droit à l’entrée de la surface. Ce n’est pas suffisamment bien placé pour faire trembler un Subasic vigilant.

Tops et flops

TOP 3 1- La charnière de Monaco : Expérimental entre deux matchs de Ligue des Champions, le duo GLIKAB.TRAORE a rendu une excellente copie. L’international polonais a croqué Kolbeinn Sigthorsson dans son duel, notamment dans les airs, et son benjamin s’est mis au niveau de l’événement pour sa sixième apparition en L1. Ce pur produit du centre de formation de l’ASM ne faisait pas vraiment ses vingt ans samedi à La Beaujoire. 2- Les recrues brésiliennes de Nantes : LIMA et DIEGO CARLOS ont tout fait pour séduire leur nouveau public à l’occasion de leur première sortie à domicile. Le premier a démontré toute la précision de son pied gauche, en multipliant les centres dangereux, dans le jeu ou sur coups de pied arrêtés. Le second a fait preuve d’autorité dans les duels et pesé sur les situations offensives à négocier. 3- Gabriel BOSCHILIA : Prêté au Standard Liège de janvier à juin, l’attaquant brésilien a profité de sa deuxième titularisation en L1 pour y claquer son premier but d’un maître coup-franc. Ses appels transversaux ont causé bien des tourments à la défense nantaise et sa qualité technique a fait du bien. Attention néanmoins à la balle de break vendangée en contre en deuxième période. FLOP 3 1- Kolbeinn SIGTHORSSON : De retour de vacances depuis trois semaines, l’attaquant islandais n’est clairement pas au point physiquement. Ça s’est vu, tant il a souffert devant l’impact de la défense centrale de Monaco et peiné à se mettre en évidence. Un match à oublier pour celui qui a pour ambition de s’imposer à Nantes cette saison. 2- Alexander KACANIKLIC : Entré en jeu en plein cœur de la première période, l’ailier suédois n’était pas prêt pour jouer autant. Pas surprenant dès lors de le voir manquer de rythme. L’ancien de Fulham s’est fait très discret sur son côté gauche, en dehors de fulgurances bien trop rares. A revoir dans un autre contexte. 3- Guillaume GILLET : L’international belge a mis trop longtemps à entrer dans son match et ça a coûté cher au FC Nantes. Positionné en sentinelle, il a ralenti le jeu de son équipe en première période et enchaîné les erreurs techniques inhabituelles. Du mieux après la pause, même s’il a de nouveau baissé de pied au fil des minutes.

Monsieur l’arbitre au rapport

Une prestation sans fausse note pour Stéphane Lannoy. Si des décisions ont suscité l’incompréhension du public, il ne s’est pas trompé sur les situations chaudes, hormis un duel litigieux entre Marcel Tisserand, qui aurait pu être expulsé pour un tacle appuyé sur Amine Harit, et Kolbeinn Sigthorsson dans la surface monégasque. Sans que l’absence de coup de sifflet ne relève du scandale.

La feuille de match

L1 (2eme journée) / NANTES – MONACO : 0-1

La Beaujoire (25 000 spectateurs) Temps chaud - Pelouse excellente Arbitre : M.Lannoy (6) But : Boschilia (25eme) pour Monaco Avertissements : G.Gillet (83eme) et Diego Carlos (89eme) pour Nantes - Tisserand (34eme), Glik (87eme), Subasic (89eme) et Jean (90eme+2) pour Monaco Expulsion : Aucune Nantes Ré.Riou (cap) (6) – Dubois (5), Vizcarrondo (5), Diego Carlos (6), Lima (6) – Rongier (6), G.Gillet (4), Harit (5) - Iloki (non noté) puis Kacaniklic (23eme, 4), Sigthorsson (3) puis Bammou (72eme), Thomson (5) N'ont pas participé : Dupé (g), Moimbé, Kwateng, Djidji, Alegue Entraîneur : R.Girard Monaco Subasic (cap) (5) – Tisserand (6), Glik (7), Ab.Diallo (6), Be.Mendy (5) – Ad.Traoré (5) puis T.Bakayoko (81eme), K.N’Doram (6), Moutinho (6) – Jean (5), Cavaleiro (4) puis Germain (72eme), Boschilia (6) puis Lemar (67eme) N'ont pas participé : Badiashile (g), Echiejile, Raggi, Dirar Entraîneur : L.Jardim
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant