L1 (J2) : Les micros d'or de la soirée de samedi

le
0
L1 (J2) : Les micros d'or de la soirée de samedi
L1 (J2) : Les micros d'or de la soirée de samedi

Les tacles glissés de Pascal Dupraz, le bonheur de Martin Braithwaite et l’alibi de Jocelyn Gourvennec après le derby de la Garonne. Retrouvez les meilleures déclarations des acteurs de la Ligue 1 après les premiers matchs de la deuxième journée du championnat de France.

Le plus indécis malgré le résultat : François Ciccolini (entraîneur de Bastia)

Victorieux 3-0 en Bretagne, Bastia a signé une performance des plus abouties. Même si Lorient a rapidement été réduits à 10 puis à 9, les Corses se sont très bien trouvés offensivement. Crivelli a inscrit un doublé pour son deuxième match sous le maillot bastiais, ce qui a ravi son entraîneur François Ciccolini, du moins à première vue. On est content de nos recrues, même s’il y a beaucoup de concurrence. On est toujours inquiet. 

Le plus confiant : Olivier Dall’Oglio (entraîneur de Dijon)

Défait pour la deuxième fois sur le plus petit des écarts, le promu dijonnais n’a pas pris le moindre point en deux rencontres. Mais son entraîneur, Olivier Dall’Oglio, reste néanmoins confiant sur le jeu produit par son équipe lors de ses deux premières sorties. On veut bien le croire mais… Dans l’utilisation du ballon, on a une belle marge de progression. Je suis rassuré sur l’état d’esprit.

Le plus énervé : Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse)

Habitué aux déclarations fracassantes, Pascal Dupraz s’est encore illustré ce samedi soir. Chahuté par des supporters bordelais lors de son arrivée au Stadium, derby de la Garonne oblige, le coach des Violets a répondu à sa manière sur son compte Twitter officiel : Ce soir, c’était la meilleure réponse aux abrutis haineux avinés qui salissent le foot. Allez Toulouse et allez les girondins 

Le plus relâché… malgré lui : Sylvain Ripoll (entraîneur de Lorient)

Lourdement battus par Bastia (3-0), les Merlus ont connu une deuxième soirée cauchemardesque après celle vécue à Caen (3-2). Ce samedi soir, les Bretons ont fini la rencontre à neuf après pris leur 2eme et 3eme carton rouge en deux matchs. Ils risquent d'ailleurs de perdre pour un moment Benjamin Jeannot et sont avant-derniers. Mais malgré ça, Sylvain Ripoll reste calme et relativise : Sur les deux matchs, il y a des scénarios qui nous sont pas favorables, avec des décisions arbitrales assez incroyables. Maintenant, on ne va pas se réfugier derrière ça, ça nous exonère pas de nos responsabilités, ceci étant ça a un impact quand même… 

Le plus honnête et sans langue de bois : Frédéric Antonetti  (entraîneur de Lille)

On n’est pas surpris avec l’entraîneur de Lille. Il dit haut et fort ce qu’il pense et ça fait du bien à notre championnat. Victorieux 1-0 de Dijon au Stade Pierre-Mauroy, Lille s’est bien rattrapé après son voyage à Metz la semaine passée. Mais les Dogues ont eu chaud, et ce n’est pas Frédéric Antonetti qui dira le contraire : On était absent en première mi-temps, Dijon aurait pu et dû en profiter. Tant pis pour eux, tant mieux pour nous. Maintenant, le message est simple, contre Nice, il va falloir des guerriers. Pour avoir de la confiance, il faut gagner des points.

Le plus cash : Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse)

Après sa sortie sur les supporters, l’entraîneur de Toulouse, Pascal Dupraz en a remis une couche sur l’état de la pelouse du Stadium. Et n’a pas mâché ses mots. Chez nous, les adjoints travaillent autant que les jardiniers, mais pour un bien meilleur rendu ! 

Le plus déçu mais qui ne le montre pas : Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Bordeaux)

Les deux derniers déplacements de Bordeaux se sont soldés sur le même score 4-1. Mais pour Jocelyn Gourvennec, l’issue de ce match n’est pas due au football pratiqué par Bordeaux. Explications. Ça ne s’est pas joué sur le football, mais sur l’engagement. On prend 3 buts sur coups de pied arrêtés 

Le plus heureux : Martin Braithwaite (attaquant de Toulouse)

Auteur d’un doublé ce samedi soir dans la victoire toulousaine contre Bordeaux, l’attaquant danois a confirmé sa forme du moment et n’a pas l’air de vouloir s’arrêter là On a bien commencé, on savait que si on donnait tout, on allait gagner. On a fait une grosse préparation et on est très en forme. Personnellement, j’ai beaucoup travaillé et maintenant ça paye. Ça fait plaisir.

Le plus mesuré… mais content quand même : Lucien Favre (entraîneur de Nice)

Début parfait pour l’OGC Nice avec deux victoires en deux machs et aucun but encaissé. On attendait de voir comment les Aiglons allaient réagir en ce début de saison avec le départ de leur homme providentiel, Hatem Ben Arfa. Pour l’instant, le début de saison est idéal, même si Lucien Favre reste mesuré C’était un bon match parce qu’il y a eu des possibilités des deux côtés. Angers notamment sur des centres et sur phases arrêtées mais on le savait. Encore une fois, je dirais que ce n’est pas un succès immérité, mais il est plus mérité que contre Rennes. On sait qu’on souffrira encore. Il faut continuer à provoquer la réussite. 

Le plus fataliste : Stéphane Moulin (entraîneur d’Angers)

Encore une fois battu ce samedi soir, Angers n’a pas la même réussite que l’an passé. Stéphane Moulin va devoir vite trouver la solution aux problèmes rencontrés par ses joueurs pour ne pas trop vite sombrer au classement Pour nous actuellement, ça ne rigole pas. On a de nouveau fait une bonne entame et la première fois où les Niçois passent la ligne médiane, ils marquent. Ça a refroidi nos ardeurs mais je trouve que malgré tout, on a un peu bombardé leur but en première mi-temps.  Sources : Sites officiels des clubs
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant