L1 (J2) : Le Paris Saint-Germain enchaîne malgré Edinson Cavani

le
0
L1 (J2) : Le Paris Saint-Germain enchaîne malgré Edinson Cavani
L1 (J2) : Le Paris Saint-Germain enchaîne malgré Edinson Cavani

Grâce à des buts de Lucas, de Kurzawa et Rivierez (csc), le Paris Saint-Germain a logiquement disposé du promu messin, dimanche soir. Alors que Cavani a brillé par sa maladresse, les Grenats n’ont pas démérité malgré la défaite.

Le debrief

Après sa victoire inaugurale contre Lille (3-2), la semaine passée, Metz n’est pas parvenu à créer l’exploit lors de l’affiche de dimanche soir sur la pelouse du Parc des Princes. Sans surprise, les Grenats ont subi la loi des coéquipiers de Thiago Motta (21 tirs, 37 centres et 66% de possession de balle), mais il y a tout de même quelques enseignements à tirer de cette large victoire parisienne. Privé de Thiago Silva et de Marquinhos, le club de la Capitale s’est fait quelques frayeurs, mais les Messins n’ont pas su en profiter pour marquer un but, voire deux. Un manque de réussite qui caractérise aussi la prestation d’Edison Cavani. Pire. Il convient mieux de parler de maladresse pour l’Uruguayen qui gâché une flopée d’occasions franches pour sa première sortie officielle de la saison 2016-17. Heureusement que ses coéquipiers ont fini par faire sauter le verrou messin pour enchaîner une deuxième victoire après celle glanée à Bastia. Unai Emery va devoir trouver les mots justes pour réconforter son buteur qui aura certainement l'occasion de se racheter lors du choc de la semaine prochaine à Louis-II (3eme journée de Ligue 1).

Le film du match

19eme minute Servi au niveau de l’angle droit de la surface messine, Di Maria centre instantanément du pied gauche en direction de Cavani, seul au second poteau. Mais l’Uruguayen manque complètement sa reprise de la tête qui ne trouve pas le cadre du but de Didillon. 20eme minute Pastore s'enfonce dans l'axe et profite de l'appel de Cavani pour tenter sa chance. Mais, seul aux vingt mètres, l’Argentin dévisse légèrement sa frappe du pied droit qui ne passe pas loin du montant gauche de Didillon. 27eme minute Idéalement servi par Di Maria, Cavani part défier Didillon. Alors que M.Letexier n’a pas sifflé la position de hors-jeu de l’Uruguayen, le gardien anticipe parfaitement sa frappe du plat du pied droit. Trop prévisible. 35eme minute Pastore sert Di Maria dans la surface messine. Dos au but, l’Argentin essaye de se retourner et le ballon est dévié par Signorino qui n’est pas loin de tromper son gardien. Mais les Grenats parviennent in extremis à sauver devant leur ligne. 36eme minute Sur un corner frappé côté droit par Lucas, Kimpembe s’impose dans les airs au second poteau. Le ballon arrive sur Falette qui dégage de la tête sur Pastore. Sa déviation (involontaire) prend la direction du but messin, mais Didillon intervient devant Cavani. 41eme minute Servi dans la surface messine, Cavani arme une frappe du pied gauche qui trompe Didillon, mais Falette dévie de la tête sur le poteau. Le ballon revient sur Kurzawa, mais le gardien est à la parade ! 45eme minute Lucas part sur le côté droit de la surface messine et arme une frappe sèche du pied droit qui est parfaitement sortie par Didillon. Le gardien messin s’est parfaitement couché pour protéger son premier poteau. 45eme minute Sur le corner frappé côté droit, David Luiz place un coup de tête au premier poteau, mais sa reprise est mal ajustée. 52eme minute Contre-attaque messine avec Nguette qui part sur le côté gauche. L’ancien joueur de Valenciennes élimine son adversaire direct avant d’inquiéter Trapp. La défense parisienne doit s’y reprendre à plusieurs reprises pour dégager le danger. 52eme minute (1-0) Servi sur le côté droit, Aurier trouve tout de suite Lucas à l'entrée de la surface messine. Le Brésilien contrôle parfaitement le ballon et envoie une frappe croisée imparable du pied droit. Didillon ne peut que constater les dégâts sur ce tir à ras de terre. 56eme minute A la suite d’un coup-franc frappé côté droit par Jouffre, le ballon revient sur Falette qui voit Trapp repousser sa tentative de la tête à bout portant. Le PSG a eu chaud ! 60eme minute Trouvé aux vingt mètres plein axe, Cohade crochète Kurzawa et arme une frappe à ras de terre du pied droit. Trapp se détend parfaitement sur sa droite pour détourner en corner 63eme minute Servi sur le côté gauche de la surface messine, Erding tente une frappe instantanée du pied gauche. Mais Trapp se montre impérial en sortant cette tentative du pied droit. 66eme minute Sur le côté gauche de la surface messine, Kurzawa centre en retrait pour Di Maria qui pense marquer dans le but vide. Mais Falette sauve sur sa ligne et dévie en corner. 66eme minute (2-0) Di Maria se charge de le frapper côté droit. Son centre trouve la tête de Kurzawa qui, seul au second poteau, double la marque pour le PSG. Didillon n’est pas exempt de tout reproche sur sa sortie. 70eme minute Sur le côté gauche, Cohade adresse un centre qui est dévié de la tête par… David Luiz. Trapp se détend parfaitement sur sa gauche pour éviter la réduction du score messine. 77eme minute A la suite d’une frappe enroulée de Di Maria qui s’est écrasée sur la barre transversale, Cavani récupère le ballon en position idéale pour marquer de près. Mais légèrement excentré côté gauche, l’Uruguayen dévisse complètement sa frappe du pied gauche. 94eme minute (3-0) Servi au niveau de l’angle gauche de la surface messine, Verratti repique dans l’axe et arme une frappe du pied droit qui est déviée par Rivierez dans son propre but…

Tops et flops

TOP 3 Ce n’est pas celui qui a été le plus à son avantage dans le jeu, mais LUCAS a eu le mérite de débloquer la situation ce dimanche soir. Son enchaînement a été parfait pour tromper la vigilance de Thomas Didillon et lancer le PSG vers sa deuxième victoire de la saison en L1. En concurrence avec Hatem Ben Arfa ou encore Jesé, le Brésilien ne compte pas facilement lâcher sa place de titulaire. Il était censé passer une soirée tranquille pour cette réception du promu messin, mais TRAPP a dû s’employer en seconde période. L’Allemand a été parfait devant Erding ou encore… David Luiz. L’ancien coach de l’Eintracht Francfort a certainement marqué des points dans son duel avec Alphonse Areola. Décisif devant Cavani ou encore Kurzawa, DIDILLON a confirmé la bonne impression laissée la semaine passée contre Lille (3-2). Alors que sa défense a pris l’eau sur la pelouse du Parc des Princes, l’international Espoirs français a sauvé plusieurs situations chaudes. Une promesse qui confirme en ce début de saison, même si sa responsabilité est engagée sur le 2-0 du PSG. FLOP 3 Si Thomas Didillon s’en sort avec les honneurs, on ne peut pas en dire autant de sa défense. Alors que SIGNORINO et surtout RIVIEREZ ont été dépassé sur les côtés, la charnière composée de MILAN et de FALETTE (qui a été trop passif sur le but de Lucas) a régulièrement été prise à défaut. Les Grenats ne joueront pas toutes les semaines contre les champions de France, mais l’arrivée d’un défenseur central d'expérience apparaît vraiment nécessaire, même si l’ancien Brestois a tout de même sauvé deux fois sur sa ligne. Alignés à la récupération, DOUKOURE et MANDJECK ne sont pas parvenus à bloquer les offensives du club de la Capitale. L’Ivoirien et le Camerounais ont laissé trop de liberté aux milieux parisiens et notamment à Angel Di Maria qui s’est régulièrement retrouvé dans une position axiale. Sans surprise, les deux hommes ont subi les événements et ça a fini par craquer. Et ceci malgré un léger mieux en seconde période. Positionné un cran plus haut, Yann Jouffre a aussi été d’une rare discrétion. Après avoir manqué le Trophée des Champions face à Lyon et l’ouverture du championnat à Bastia, EDINSON faisait son grand retour dans le onze parisien. Mais malgré une titularisation dans l’axe, l’Uruguayen a livré une prestation nettement insuffisante. L’ancien Napolitain s’est procuré plusieurs occasions franches, mais sa maladresse a été flagrante (2 tirs cadrés sur huit tentatives…). Avec le départ de Zlatan Ibrahimovic, le natif de Salto est attendu au tournant, mais cette saison charnière dans sa carrière parisienne ne débute clairement pas de la meilleure des manières. Loin de là. Et le public du Parc des Princes n’a pas manqué l’occasion de lui faire remarquer.

Monsieur l’arbitre au rapport

Un match sans histoire de la part de M.Letexier qui n’a pas commis d’erreurs.

La feuille de match

L1 (2eme journée) / PSG - METZ : 3-0

Parc des Princes (46 011 spectateurs) Temps couvert - Pelouse en très bon état Arbitre : M.Letexier (6) Buts : Lucas (52eme), Kurzawa (67eme) et Rivierez (93eme csc) pour le PSG Avertissements : Aurier (30eme) pour le PSG - Mandjecck (54eme) pour Metz Expulsion : Aucun   PSG Trapp (7) - Aurier (6), Kimpembe (6), David Luiz (5), Kurzawa (7) - Thiago Motta (cap) (5), Rabiot (6) puis Matuidi (72eme) - Lucas (6) Verratti (65eme), Pastore (7) puis Ben Arfa (80eme), Di Maria (7) - Cavani (2) N'ont pas participé : Areola (g), Meunier, Maxwell, Krychowiak Entraîneur : U.Emery Metz Didillon (6) - Rivierez (2), Milan (cap) (4), Falette (5), Signorino (3) - Mandjeck (4), Doukouré (5) puis H.Diallo (71eme) - Jouffre (3) puis Mollet (82eme), Cohade (6), Nguette (6) puis Is.Sarr (70eme) - Erding (5) N'ont pas participé : Oberhauser (g), Selimovic, Balliu, Hein Entraîneur : F.Hinschberger
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant