L1 (J2) : Cette fois, le Rennes version Gourcuff est lancé

le
0
L1 (J2) : Cette fois, le Rennes version Gourcuff est lancé
L1 (J2) : Cette fois, le Rennes version Gourcuff est lancé

Après une défaite initiale à Nice (1-0), Rennes s’est imposé samedi contre Nancy pour sa première de la saison à domicile (2-0). Un succès qui porte le sceau de la famille Gourcuff, avec Christian sur le banc et une réalisation de Yoann. L’ASNL attend toujours de prendre son premier point et de marquer son but.

Le debrief

Voilà déjà l’une des images fortes de la saison en L1. Dans la foulée de son ouverture du score à Rennes, Yoann Gourcuff a sauté dans les bras de son père Christian, désormais son entraîneur en Bretagne, avec un sourire de gamin lui barrant le visage. C’est cet élan qui a porté les Bretons vers un premier succès en championnat samedi contre Nancy (2-0), une semaine après une défaite à Nice (1-0) où un but avait été injustement refusé au numéro 28. Rien de tout ça cette fois-ci et une victoire méritée pour les siens, même s’ils n’ont pas toujours tout maîtrisé. Leur entame de seconde période a remis les Nancéiens dans le match, après un premier acte à sens unique. Les hommes de Pablo Correa ont même obtenu une opportunité énorme d’égaliser, mais Anthony Robic n’a pas cadré son tir sur penalty (60eme). Un tournant pour le champion de L2 en titre, encore tendre à l’échelon supérieur et incapable de tenir la distance sur ses deux premiers matchs. Il a bien trop de trous d’air au cours d’une rencontre pour ne pas le payer au final. C’est ainsi qu’il se retrouve dernier du classement, sans un point ou un but au compteur. Ça sanctionne ses limites du moment, à rapidement dépasser pour ne pas prendre un retard déjà rédhibitoire dans la course au maintien. Le Stade Rennais ne tourne pas à plein régime lui non plus, mais ce résultat doit lui donner la confiance nécessaire pour travailler dans la sérénité et lancer sa saison pour de bon. Histoire de maximiser la marge de progression de ce groupe, qui rêve d’être enfin digne du destin européen qui lui est promis depuis des années.

Le film du match

14eme minute D’une déviation habile, Sio lance Gourcuff dans le couloir droit. Le centre du milieu rennais retrouve l’ancien Bastiais, qui prolonge involontairement du bout du crâne jusqu’à Saïd. Mais l’ex-Dijonnais prend trop de temps pour enchaîner son contrôle et son tir, permettant à Cuffaut de contrer sa tentative. 24eme minute (1-0) A l’origine de l’action, Gourcuff décale Pedro Henrique sur la droite. Le Brésilien lance dans la profondeur Danzé, parti dans son dos. Le capitaine rennais centre en première intention pour Gourcuff, dont le tir croisé sans contrôle bat Ndy Assembé. 41eme minute N’Guessan s’arrache dans l’entrejeu et efface trois Rennais pour transpercer le bloc breton. Il fixe ensuite la défense pour décaler sur la droite Koura. L’ancien Nîmois ouvre son pied droit pour frapper dans l’angle fermé, mais le ballon échoue sur le poteau gauche de Costil. 54eme minute Après un duel intense avec son adversaire direct, Gourcuff récupère le ballon dans le camp nancéien. Dans la foulée, André lance immédiatement Sio dans la profondeur. L’attaquant breton résiste à son défenseur et tente un pointu du gauche, qui passe juste à côté du but lorrain. 58eme minute Robic hérite du ballon à l’entrée de la surface et envoie un tir croisé en première intention. Bensebaini se jette pour dévier la frappe jusqu’à la main d’André, plus malheureuse que volontaire. Penalty pour Nancy, dont se charge Robic. Mais l’attaquant de l’ASNL ne cadre pas sa tentative de l’intérieur du droit, qui passe à droite du but de Costil. 60eme minute A la tombée d’un centre prolongé involontairement de la tête par Cuffaut, Saïd tente une volée du gauche dans un angle fermé. Ndy Assembé est bien placé pour capter le ballon. 81eme minute (2-0) Après une faute de Cuffaut sur André, l’arbitre laisse un avantage qui profite à Baal. Le latéral rennais esquive le tacle de Cetout, avant d’ajuster son centre en retrait pour Sio, qui conclut d’une frappe du gauche parfaite venue se loger au ras du poteau de Ndy Assembé. 88eme minute D’une transversale millimétrée, Pedretti change de côté et trouve Muratori à l’angle gauche de la surface rennaise. Le latéral nancéien contrôle de la poitrine et enchaîne sur un tir du droit surpuissant en demi-volée. Costil intervient des deux poings pour éloigner le danger.

Tops et flops

TOP 3 1- Yoann GOURCUFF : Au départ et à la finition sur l’ouverture du score, il a réalisé un match plein, signe de son retour à sa meilleure forme physique. Très disponible dans le jeu rennais, quitte à parfois redescendre trop bas pour toucher des ballons dans les temps faibles de son équipe, le milieu breton s’éclate en électron libre. Un rôle qui met en valeur son intelligence sur le terrain et sa qualité technique. 2- Ramy BENSEBAINI : Christian Gourcuff ne s’est pas trompé en lui redonnant sa chance en L1. Menaçant sur les coups de pied arrêtés offensifs, le défenseur algérien a régné avec autorité dans le secteur défensif. Son sens de l’anticipation et son timing dans les airs ont fait des merveilles pour éteindre Junior Dalé. Pour ne rien enlever à sa prestation, il a brillé par la précision de ses relances. 3- Benjamin ANDRE : Fixé au poste de milieu récupérateur, l’ex-Ajaccien a étalé une énorme activité dans l’entrejeu. Il n’a pas toujours fait preuve de justesse dans ses transmissions, mais il s’est toujours arraché pour rattraper ses erreurs. Un état d’esprit contagieux et un vrai atout pour la formation rennaise. FLOP 3 1- Anthony KOURA : Si l’ancien Nîmois s’est procuré la meilleure occasion nancéienne de la partie, il l’a vendangé en tirant sur le poteau. Une action qui a rappelé qu’il était sur le terrain, sinon il aurait traversé la rencontre dans l’anonymat le plus total. La preuve, il n’a touché que dix-sept ballons en 90 minutes passées sur le terrain. 2- Julien CETOUT : Une première en L1 à oublier pour le défenseur formé à Saint-Etienne. Toujours à la limite de la correctionnelle, celui qui était associé à Clément Lenglet en charnière centrale était trop souvent dépassé par les événements. Inquiétant pour l’ASNL. 3- Wesley SAID : Il est certainement le seul Rennais à être passé à côté de son sujet. Trop de déchet dans son jeu, des prises de risques limitées et pas payantes, un positionnement suspect : l’une des révélations de la saison passée en L2 ne s’est pas encore mis au niveau de l’élite. Avec le retour progressif de Kamil Grosicki, il ne doit plus tarder pour franchir ce cap.

Monsieur l’arbitre au rapport

Mikaël Lesage a rendu une copie quasi sans faute dans un match vivant et disputé dans un bon état d'esprit. Il a fait preuve de psychologie au lieu d'exclure Vincent Muratori en première période et a vu juste en accordant un penalty aux Nancéiens en seconde. Une rencontre bien maîtrisée pour l'arbitre.

La feuille de match

L1 (2eme journée) / RENNES – NANCY : 2-0

Roazhon Park (20 705 spectateurs) Temps agréable - Pelouse bonne Arbitre : M.Lesage (6) Buts : Gourcuff (24eme) et Sio (81eme) pour Rennes Avertissements : Sio (40eme), André (58eme), P.Henrique (63eme) et G.Fernandes (67eme) pour Rennes - Muratori (21eme) et Cetout (28eme) pour Nancy Expulsion : Aucune Rennes Costil (6) – Danzé (cap) (6), P.Mendes (6), Bensebaini (7), Baal (6) – P.Henrique (5) puis Grosicki (65eme), G.Fernandes (5), André (6), Saïd (4) puis Lenjani (72eme) - Gourcuff (7) - Sio (6) puis Erasmus (90eme) N'ont pas participé : Nardi (g), Mexer, Moreira, A.Diakhaby Entraîneur : C.Gourcuff Nancy Ndy Assembé (5) – Cuffaut (5), Cetout (3), Lenglet (cap) (5), Muratori (4) – N’Guessan (5) puis Guidileye (75eme), Pedretti (5), Aït Bennasser (5) puis Puyo (76eme) - Robic (5), Dalé (4) puis Mandanne (72eme), Koura (3) N'ont pas participé : Chernik (g), Maouassa, Marchetti, K.Coulibaly Entraîneur : P.Correa
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant