L1 (J15) : Les micros d'or de la 15eme journée

le
0
L1 (J15) : Les micros d'or de la 15eme journée
L1 (J15) : Les micros d'or de la 15eme journée

De la violence revendiquée de Florian Marange à la plaidoirie de Maître Hinschberger, en passant par la zénitude de Pascal Dupraz, retrouvez les meilleures déclarations après la 15eme journée de Ligue 1 ce mercredi soir.

Le plus optimiste : Rudi Garcia (entraîneur de Marseille) 

Fidèle à lui-même, Rudi Garcia a tenu un discours très optimiste après le nouveau match nul de l’OM à Saint-Etienne (0-0). Le successeur de Franck Passi voit les choses positivement. « Ce sont clairement deux points de perdus, mais il ne faut pas voir les choses comme ça. Si ce sont deux points de perdus, cela veut dire que nous avons livré le match qu'il fallait. »

Le plus « Herta » : Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier)

Très déçu du manque de régularité de ses hommes, battus à Toulouse (1-0), qui traversent une nouvelle période compliquée, Frédéric Hantz a appelé à retrouver le goût des choses simples. « Je suis déçu, on est en Ligue 1, il ne peut pas y avoir une telle différence entre les deux mi-temps. A un moment donné, la remise en question faut qu'elle vienne. Il va falloir très vite retrouver le goût des choses simples, on a des bons joueurs dans l'équipe, mais les bons joueurs c'est ceux qui te font gagner les matchs. »

Le plus bâtonnier : Philippe Hinschberger (entraîneur de Metz)

Malgré la lourde de défaite de Metz (4-0) dans le derby lorrain, Philippe Hinschberger n’a pas souhaité enfoncer ses joueurs et s’est fait avocats des Grenats. « On a fait notre match et le score est hyper lourd. Ça n'enlève rien au mérite de Nancy et il faut les féliciter pour leur victoire. Mais je vais me faire l'avocat du diable et du FC Metz : on prend un but sur un coup-franc alors qu'on n'avait pas concédé d'occasion et le match a basculé à 3-0 en deux minutes… »

Le plus cramé : Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne)

Satisfait du point pris contre l’OM (0-0) mais moins du contenu produit par Saint-Etienne, Christophe Galtier a mis les difficultés de son équipe sur le compte du manque de fraîcheur. « Nous avons eu beaucoup de déchet technique et lorsque cela arrive, c'est une question de fraîcheur. C'est normal au vu du nombre de matches joués. Nous avons livré quatre rencontres intenses en dix jours. Je m'interroge vraiment sur la forme physique de mon groupe et il faut trouver les bonnes réponses. »

Le plus cruel : Antoine Kombouaré (entraîneur de Guingamp)

Malgré un match abouti, Guingamp a été battu par Nice à domicile ce mercredi soir. Une défaite cruelle, mais Antoine Kombouaré avait aussi envie d’être cruel après la rencontre… « Je vais être cruel mais il n'y a pas de bons matches quand vous perdez. C'est avant tout une grande déception car c'est notre première défaite à domicile, donc ça a du mal à passer. »

Le plus mégalo : Sergi Darder (milieu de terrain de Lyon)

Rarement titulaire depuis quelques matchs, Sergi Darder a débuté contre Nantes (6-0) et livré un match plein, comme l’ensemble de ses partenaires. Après la rencontre, l’Espagnol s’est enflammé et a parlé de lui à la troisième personne. On le pardonnera, monsieur n’a pas encore une maîtrise parfaite du français… « Quand on a le ballon, Sergi il est content. Quand on n’a pas le ballon, Sergi il n’est pas content. C'est dur quand tu ne joues pas, c'est normal pour tous les joueurs. Je sais qu'il y a de la concurrence, je vais travailler. »

Le plus zen : Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse)

Même si Toulouse n’a pas encore retrouvé son visage séduisant du début de saison, les hommes de Pascal Dupraz ont renoué avec le succès contre Montpellier (1-0). Suffisant pour l’entraîneur toulousain. « Cette victoire elle est heureuse, je ne sais pas si elle méritée et je ne vais pas me torturer l'esprit pour le savoir. On va retenir la bravoure de l'équipe. »

Le plus « Orange Mécanique » : Florian Marange (défenseur de Bastia)

Expulsé contre Bordeaux, Florian Marange l’avait mauvaise après le match nul concédé par Bastia à domicile (1-1). A tel point que le défenseur corse a déclaré qu’il aurait préféré faire vraiment mal à son adversaire. Classe. « A la rigueur, j’aurais bien voulu lui faire mal pour être expulsé pour quelque chose. J’ai revu les images, son pied passe à dix centimètres au-dessus du mien. Il tombe il se roule par terre et l’arbitre tombe dans le piège. C’est frustrant. »

Le plus rêveur : Pablo Correa (entraîneur de Nancy)

Enchanté par la large victoire de Nancy contre Metz (4-0), Pablo Correa avait envie de rêver encore plusieurs années… « Mon plus beau derby ? Oui mais j’espère qu’il y en aura de plus beaux. Rêver ça ne coûte rien ! »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant