L1 (J15) : L'OM ramène un nul rassurant de Saint-Etienne

le
0
L1 (J15) : L'OM ramène un nul rassurant de Saint-Etienne
L1 (J15) : L'OM ramène un nul rassurant de Saint-Etienne

Quatre jours après la claque reçue à Monaco (4-0), Marseille est reparti mercredi de Saint-Etienne avec un match nul acquis au terme d’une prestation encourageante (0-0). Reste désormais à corriger les soucis dans la finition, alors que les Verts n’enchaînent pas après le succès arraché à Angers (1-2).

 

Le debrief

C’est un petit pas en avant pour l’Olympique de Marseille, mais les Phocéens ne feront pas la fine bouche pour autant. Ils avaient pris la leçon à Monaco samedi (4-0) et n’ont pas tendu l’autre joue pour leur deuxième déplacement en quatre jours. Ils ont ramené mercredi un nul intéressant de Saint-Etienne (0-0), tant il a été acquis au bout d’une prestation porteuse de promesses pour la suite. Ce point ne les fait pas décoller au classement et les maintient dans la deuxième partie du classement (11emes), mais l’OM a affiché une esquisse de progression attendue depuis l’arrivée de Rudi Garcia sur le banc. Son milieu de terrain a régné sur les débats, sa défense a concédé un minimum d’occasions à des Verts peu inspirés et Rémy Cabella a enfin donné signe de vie, même si ce n’est venu qu’après une bonne demi-heure sans relief. Sauf qu’il manque encore à ce Marseille-là l’essentiel, à savoir de l’efficacité offensive. Il a obtenu les occasions pour s’imposer, mais Bafétimbi Gomis, Florian Thauvin et même Clinton Njie en toute fin de match n’ont pas réussi à les transformer en but. Ce petit but qui aurait récompensé de l’OM de sa maîtrise d’ensemble sur le match (60% de possession, 6 tirs cadrés à 2). Il faut dire que les Stéphanois sont apparus à court d’idées et de jambes devant leur public. Incapables de développer un semblant de jeu offensif, avec une animation inexistante autour d’un Alexander Söderlund alarmant, ils ont rendu une copie insipide. Résultat, ils ne font pas fructifier la victoire arrachée dimanche à Angers (1-2) et restent à distance dans la course à l’Europe (9emes). Et dire que les Verts ont encore six matchs à disputer avant la trêve internationale…

Le film du match

15eme minute Polomat déborde sur la gauche et centre au second poteau vers Théophile-Catherine. Le latéral de l’ASSE remise dans l’axe, mais personne ne peut couper la trajectoire. Ça revient ainsi sur Polomat, qui trouve Saivet seul aux six mètres. Mais l’ancien Girondin a le ballon trop derrière lui pour ajuster son tir et manque le cadre de près. 31eme minute B.Gomis combine avec Thauvin à l’entrée de la surface stéphanoise. D’un petit ballon piqué par-dessus la défense, l’ex-Bastiais offre une belle de but à son avant-centre, couvert par L.Perrin. Mais B.Gomis écrase trop sa frappe du droit et Ruffier réalise la parade sur sa gauche. 36eme minute Zambo Anguissa transperce le bloc stéphanois et décale Cabella sur la gauche. Le milieu offensif de l’OM fixe Théophile-Catherine et se met en position de centre, qu’il dépose sur la tête de Thauvin. Sa reprise file directement sur Ruffier, auteur d’un bel arrêt réflexe. 45eme minute Sakai passe devant Polomat et centre dans la foulée depuis la droite. Théophile-Catherine est à la tombée, mais rate complètement son dégagement, qu’il envoie sur Thauvin. Ce dernier frappe en première intention du gauche, à nouveau sur Ruffier, qui se couche rapidement sur sa gauche pour éloigner le danger. 57eme minute L.Perrin récupère un ballon haut dans le camp marseillais, s’infiltre dans la défense de l’OM et trouve Monnet-Paquet dos au but. L’attaquant stéphanois remise pour Tannane, qui tergiverse avant de tirer sans élan. Sa frappe puissante et flottante du gauche oblige Y.Pelé à une parade. 62eme minute M.Lopez temporise sur la gauche à défaut de trouver une solution et joue finalement en retrait avec Vainqueur. Ce dernier tente sa chance des vingt-cinq mètres. Son tir vicieux avec rebond contraint Ruffier à un arrêt peu académique, où il repousse le ballon plein axe. Sans dommage pour l’ASSE. 90eme minute+2 Contre éclair en faveur des Marseillais après un coup-franc de Saint-Etienne dans le camp de l’OM. Lancé par Khaoui, Njie se lance dans une course vers l’avant de 70 mètres, fixe Théophile-Catherine et se met sur son pied droit. Mais il dévisse largement sa frappe en bout de course.

Tops et flops

TOP 3 Encore une fois, Saint-Etienne doit beaucoup à RUFFIER. Le gardien des Verts a multiplié les arrêts en première période pour éviter à son équipe de rentrer aux vestiaires derrière au tableau d’affichage. Ce n’est pas toujours académique, mais ça a le mérite d’être efficace et ça fait un moment que ça dure. Lassana Diarra absent, VAINQUEUR a pris le rôle de sentinelle et y a réalisé l’une de ses prestations les plus abouties sous le maillot de l’OM. Il a gratté des ballons à foison (20 gagnés) et s’est imposé comme la rampe de lancement des offensives marseillaises. Son poste de prédilection, c’est bien là. Rudi Garcia tâtonnait pour occuper le couloir gauche de sa défense depuis la blessure d’Henri Bedimo. Il a peut-être trouvé la clé avec HUBOCAN, solide défensivement et intéressant dans son apport offensif. Comme il l’avait lui-même sous-entendu, il est plus à l’aise sur le côté que dans l’axe. FLOP 3 Les matchs se suivent et se ressemblent pour SÖDERLUND. L’attaquant norvégien a affiché toujours les mêmes limites dans son jeu dos au but. Il s’est fait croquer par la charnière marseillaise et n’a jamais pesé sur les événements. Deux tiers de ballons perdus, à peine 50% de passes réussies : pas étonnant que les dirigeants de l’ASSE prospectent pour recruter u n attaquant supplémentaire en janvier. En voilà un autre attaquant en difficulté actuellement. B.GOMIS n’a plus marqué en L1 depuis le 16 octobre et a obtenu une belle opportunité de mettre fin à cette série. Mais il l’a gâchée, comme il en avait raté une à Monaco, et ne s’est pas montré à son avantage dans le jeu. Autant son efficacité faisait du bien à l’OM en début de saison, autant son inefficacité a masqué ses progrès à Saint-Etienne. Un dégagement défensif raté qui aurait pu coûter cher, des montées offensives plombées par des erreurs techniques : THEOPHILE-CATHERINE est passé à côté de son match. Il a aussi laissé Cabella gagner en influence au fil du match et a peiné pour bloquer son couloir. Une soirée à oublier.

Monsieur l’arbitre au rapport

Dans un match intense à défaut d’être vraiment engagé, Benoît Bastien a bien maîtrisé son sujet. Il n’a pas sifflé faute au moindre contact et s’est efforcé de donner du rythme au match, même si les joueurs n’y ont pas toujours mis du leur.

La feuille de match

L1 (15eme journée) / SAINT-ETIENNE – MARSEILLE : 0-0

Geoffroy-Guichard (25 000 spectateurs environ) Temps froid - Pelouse bonne Arbitre : M.Bastien (6) Buts : Aucun Avertissements : Fanni (64eme) pour Marseille Expulsion : Aucune Saint-Etienne Ruffier (7) – Théophile-Catherine (4), L.Perrin (cap) (6), F.Pogba (5), Polomat (6) – Veretout (5), Selnaes (6) - Tannane (5) puis Hamouma (75eme), Saivet (4) puis Pajot (70eme), Monnet-Paquet (5) - Söderlund (3) puis Nordin (54eme) N'ont pas participé : Moulin (g), Mbengué, B.Dabo, Aulagnier Entraîneur : C.Galtier Marseille Y.Pelé (6) – Sakai (6), Fanni (5), Rolando (6), Hubocan (6) – Zambo Anguissa (6), Vainqueur (7), M.Lopez (5) puis Khaoui (89eme) - Thauvin (5) puis Alessandrini (76eme), Cabella (5) puis Njie (83eme) - B.Gomis (cap) (4) N'ont pas participé : B.Samba (g), Doria, Rekik, Leya Iseka Entraîneur : R.Garcia
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant