L1 (J14) : Trop brève, l'audace de l'OL n'a pas eu raison du PSG

le
0
L1 (J14) : Trop brève, l'audace de l'OL n'a pas eu raison du PSG
L1 (J14) : Trop brève, l'audace de l'OL n'a pas eu raison du PSG

Apathique puis conquérant, l'Olympique Lyonnais a bien failli réussir une nouvelle performance contre le PSG ce dimanche soir. Mais la réponse tactique apportée Unai Emery dans la dernière demi-heure a eu raison de l'audace trop brève des joueurs lyonnais.

Le debrief

C’est à coup de leçons de ce type que l’Olympique Lyonnais pourra grandir. Malgré sa victoire éclatante de la saison dernière contre le PSG (2-1), le club rhodanien a semblé faire un complexe d’infériorité beaucoup trop important au moment d’aborder cette rencontre de clôture de la 14eme journée de Ligue 1. La faute à quoi ? A un manque de confiance né d’un début de saison très moyen ? Au nombre de points qui sépare déjà les deux équipes après un tiers de championnat ? Difficile à dire. Toujours est-il que pendant 45 minutes, pas aidé par une tactique beaucoup trop défensive (Rybus titularisé ailier gauche), les Lyonnais ont laissé tout le loisir aux Parisiens de se distribuer le ballon à coup de passes courtes avant de plonger sur les côtés, le plus souvent via Aurier. Sans doute bousculés par leur entraîneur à la mi-temps, les Lyonnais sont revenus sur le terrain avec des intentions complètement différentes. Armé d’un système corrigé en 4-4-2 et avec un attrait offensif clairement affiché avec les entrées de Fekir et Valbuena, l’OL a posé de grosses difficultés au PSG pendant vingt minutes. Forçant le club de la Capitale à reculer et à bafouiller ses relances, les locaux ont rapidement égalisé par l’intermédiaire de Valbuena, lequel n’avait plus fait trembler les filets depuis treize mois. Avec davantage de réussite, le club du président Aulas aurait même pu prendre l'avantage dans la foulée sur des assauts menés successivement par Fekir, Gonalons ou Tolisso. Sauf qu’au coup tactique de Genesio, Emery a apporté une réponse efficace avec la sortie de Ben Arfa et l’entrée de Meunier. Ce qui ressemblait alors à un pari risqué s’est transformé en ticket gagnant tant le Belge a redonné un équilibre au champion de France en titre. L’ancien de Bruges s’est même montré décisif en délivrant un centre parfait pour le but de la victoire inscrit par Cavani en fin de match. On vantait ces derniers jours la capacité d’adaptation de l’entraîneur espagnol. Ce déplacement au Parc OL en a apporté une nouvelle démonstration. Lyon et Bruno Genesio sont encore en rodage. Mais ils auront au moins appris ce dimanche soir que c’est en osant qu’on récolte le plus souvent les lauriers.

Le film du match

24eme minute La première grosse occasion est pour le PSG. Verratti décale intelligemment Aurier sur le côté droit. L’Ivoirien centre fort devant le but pour Lucas qui tente une Madjer, mais le Brésilien manque son geste et tire sur son autre jambe ! 29eme minute (0-1) Penalty pour le PSG ! Rafael commet une faute stupide sur Thiago Motta dans la surface, alors que l’Italien était dos au but et déjà chargé par Gonalons. Cavani s’avance pour frapper le penalty et ne manque pas l’occasion d’ouvrir le score ! 36eme minute Très belle action collective initiée par Ben Arfa. Ce dernier trouve un relais avec Cavani plein axe, qui glisse sur Lucas à sa droite. Le Brésilien arrive lancé et tente de croiser son tir à ras de terre, mais sa tentative échoue juste à côté du poteau de Lopes. 48eme minute (1-1) But de Lyon ! Trouvé par Gonalons sur le côté gauche, Rafael enrhume Maxwell et rentre dans la surface. Le Brésilien enroule une frappe du pied gauche qui vient s’écraser sur le poteau d’Areola. Le ballon revient dans les pieds de Valbuena qui frappe fort sans se poser de question et égalise ! 54eme minute Morel envoie un centre à ras de terre en direction du but parisien. Lacazette s’extrait du marquage de Marquinhos et coupe la trajectoire du ballon au premier poteau, mais le cadre se dérobe d’un rien. 58eme minute Pas chargé à 25 mètres du but parisien, Gonalons prend sa chance en force. La frappe du capitaine de l’OL passe un mètre à côté du but d’Areola. 60eme minute Lacazette dépose Aurier et lance Fekir dans le dos de Marquinhos. Sur la gauche de la surface, le Lyonnais tente sa chance mais sa frappe manque de puissance et n’inquiète pas Areola. Dans la continuité de l’action, Tolisso récupère et tente sa chance à 20 mètres. Il faut un contre du dos de Thiago Silva pour repousser en corner. 81eme minute (1-2) But du PSG ! Contre rondement mené par les Parisiens. Meunier est lancé à la limite du hors-jeu par Aurier, le Belge adresse un centre au deuxième poteau sur la tête de Cavani qui ne manque pas l’offrande. 88eme minute A la conclusion d’un contre éclair, Krychowiak se retrouve seul face à Lopes. Le Polonais prend trop son temps et laisse le temps au gardien lyonnais de réduire l’angle de tir, et c’est logiquement que ce dernier remporte son duel.

Tops et flops

TOP 3 Discret, peu servi par ses coéquipiers, Edinson CAVANI n’en a pas moins été décisif. Alors qu’on lui reproche souvent, à juste titre, son manque de réalisme devant le but adverse, l’attaquant uruguayen a cette fois marqué sur ses deux seules occasions, d’abord sur penalty, puis d’une tête au deuxième poteau. Deux buts qui changent tout pour le club de la Capitale… Revenu en grande forme depuis sa suspension de quatre matchs, Maxime GONALONS est resté au niveau qui est le sien depuis quelques semaines pour la réception du PSG. Seul joueur lyonnais dans le coup dans le premier acte, il a multiplié les récupérations et même les projections en deuxième période, avec notamment une frappe lourde juste à côté du but d’Areola. Comme à chaque match ou presque du PSG, THIAGO SILVA s’est comporté en patron. Infranchissable 90% du temps, le Brésilien a multiplié les anticipations hautes dans la première période pour éteindre Lacazette. Quand l’OL a accentué sa pression au retour des vestiaires, c’est lui qui a rattrapé les erreurs défensives de ses coéquipiers. FLOP 3 Alphonse AREOLA a sans doute livré sa prestation la plus délicate depuis qu’il est numéro un dans le but parisien. Très fébrile sur ses sorties aériennes, manquant de communication avec ses partenaires, il a surtout eu très chaud sur un ballon relâché après une sortie dans les pieds de Lacazette. Entré en jeu à la mi-temps, Nabil FEKIR est le seul joueur de l’OL à ne pas avoir profité de ce nouvel élan né des changements opérés par Bruno Genesio. Alors que Valbuena s’est montré décisif, que Lacazette s’est réveillé ou que Ghezzal a mis le feu à la défense parisienne, Fekir est resté trop discret et trop peu tranchant, à l’image de sa frappe molle juste après l’égalisation lyonnaise. En l’absence de Mammana, Mapou YANGA-MBIWA en profite pour grapiller à nouveau du temps de jeu en défense centrale. Mais ce dimanche soir, l’ancien Montpelliérain n’a pas dégagé la même sérénité que son jeune partenaire de charnière. Proche de marquer contre son camp en début de deuxième période, il couvre Meunier sur le contre amenant le deuxième but parisien : l’international français a commis trop d’erreurs.

Monsieur l’arbitre au rapport

Si le penalty accordé au PSG est indiscutable, M.Buquet a eu des appréciations parfois contestables ce dimanche soir. Une poussette de Morel sur Lucas dans la surface, ou une autre de Thiago Silva sur Diakhaby, auraient peut-être mérité des sanctions. Et l’arbitre de la rencontre a eu tendance à siffler trop facilement. Un match moyen.

La feuille de match

L1 (14eme journée) / LYON – PSG : 1-2

Parc OL (55 000 spectateurs environ) Temps froid - Pelouse en bon état Arbitre : M.Buquet (4) Buts : Valbuena (48eme) pour Lyon - Cavani (29eme sp et 81eme) pour le PSG Avertissements : Ben Arfa (18eme), Matuidi (43eme), Thiago Motta (75eme), Aurier (81eme) et Verratti (88eme) pour le PSG – Ferri (45eme) pour Lyon Expulsion : Aucune Lyon A.Lopes (5) – Rafael (5), Yanga-Mbiwa (4), M.Diakhaby (6), Morel (5) – Gonalons (cap) (7), Ferri (4) puis Fekir (45eme, 5), Tolisso (5) - Ghezzal (4) puis Tousart (79eme), Lacazette (5), Rybus (4) puis Valbuena (45eme, 6) N'ont pas participé : Gorgelin (g), Nkoulou, Darder, Grenier Entraîneur : B.Genesio PSG Areola (4) – Aurier (7), Marquinhos (5), Thiago Silva (cap) (7), Maxwell (5) – Thiago Motta (6), Verratti (7), Lucas (5) puis Krychowiak (85eme), Ben Arfa (5) puis Meunier (65eme), Matuidi (5) - Cavani (7) puis Augustin (90eme) N'ont pas participé : Trapp (g), Kimpembe, Nkunku, Jesé Entraîneur : U.Emery
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant