L1 (J14) : L'ASM fait payer le tarif maison à l'OM

le
0
L1 (J14) : L'ASM fait payer le tarif maison à l'OM
L1 (J14) : L'ASM fait payer le tarif maison à l'OM

Insolente de réalisme et de maîtrise en première période, Monaco a fait plier Marseille en un quart d’heure samedi (4-0) pour améliorer sa moyenne de trois buts marqués par match en L1 cette saison. L’ASM met ainsi la pression sur Nice et le PSG, quand l’OM replonge dans ses doutes.

 

Le debrief

L’AS Monaco tient son rythme effréné. En venant facilement à bout de l’Olympique de Marseille samedi (4-0), elle a enchaîné un cinquième succès de suite toutes compétitions confondues tout en améliorant sa folle moyenne de trois buts marqués par match en L1. Le club de la Principauté n’était pourtant pas parti pour vivre une soirée si tranquille. Pendant une bonne dizaine de minutes, la troupe de Leonardo Jardim était gênée par le 4-4-2 marseillais et le pressing haut imposé dès le coup d’envoi. Sauf que Rudi Garcia a rapidement fait passer son équipe dans un 3-5-2 qui l’a mécaniquement fait reculer sur le terrain. Une décision tactique incompréhensible qui a plombé les chances de son équipe de ramener un résultat positif de Louis-II. Parce qu’à force de laisser le ballon à l’adversaire et de subir dans son propre camp, sans parvenir à ressortir proprement, l’OM a logiquement cédé. Une fois le score ouvert sur un maître coup-franc de Gabriel Boschilia, Monaco a déroulé jusqu’à la pause et un doublé de Valère Germain a permis de tuer tout suspense. Marseille est alors repassé en 4-3-3, mais le mal était fait. Sans être brillants, ni même encourageants, les visiteurs ont profité de la gestion sans forcer de Monégasques qui avaient joué en Ligue des Champions dans la semaine pour sortir de leur torpeur et se créer des occasions d’alléger l’addition après la pause. Mais c’est finalement l’ASM qui a ajouté un but au tableau d’affichage dans le temps additionnel, histoire de donner une ampleur encore plus lourde au score. Monaco prend ainsi provisoirement la tête du classement et met la pression sur Nice et le PSG, tous deux sur le pont dimanche. Pendant ce temps-là, Marseille rechute après son succès contre Caen le week-end dernier. Et Garcia affiche le pire bilan d’un entraîneur de l’OM après cinq matchs parmi les neuf derniers.

Le film du match

4eme minute T.Bakayoko crée le décalage en trouvant Boschilia entre les lignes. Le milieu offensif brésilien trouve en appui Falcao, dont le contrôle moyen l’oblige à remiser en retrait pour B.Silva. L’international portugais prend sa chance sans contrôle du gauche et ça file juste à côté du but de Y.Pelé. 23eme minute (1-0) Alessandrini commet une faute evitable sur Boschilia à l’entrée de la surface marseillaise. A 25 mètres, le Brésilien se charge lui-même de le tirer. Après deux pas d’élan, il dépose son tir enroulé du gauche dans la lucarne de Y.Pelé. 26eme minute Contre-attaque pour Marseille, sur laquelle Vainqueur décale Thauvin sur la gauche. Excentré sur son côté, l’ancien Bastiais centre au second poteau vers M.Lopez, dont la remise de la tête vers B.Gomis est parfaite. Mais l’attaquant de l’OM déchire sa reprise du droit de près. 29eme minute (2-0) B.Silva hérite du ballon sur le côté droit. Il défie Alessandrini en un-contre-un et dépose son adversaire direct d’une accélération fulgurante. Dans la foulée, son centre de l’extérieur du gauche est déposé sur la tête de Germain, qui trompe Y.Pelé d’une tête décroisée à bout portant. 39eme minute (3-0) D.Sidibé déborde sur la droite et adresse un centre au point de penalty. A la tombée du ballon, Falcao manque son contrôle dans une position difficile, mais Germain est présent au second poteau pour enchaîner un contrôle et un tir enroulé parfait pour trouver le petit filet opposé de Y.Pelé. 53eme minute L.Diarra lance Sakai dans la profondeur. Le latéral japonais de l’OM efface Raggi d’un dribble derrière la jambe d’appui et centre en retrait pour Thauvin. Ce dernier reprend de l’extérieur du gauche. C’est légèrement dévié par D.Sidibé et ça passe juste à côté du poteau droit d’un Subasic scotché sur sa ligne. 60eme minute L.Diarra oriente le jeu vers la gauche pour Rekik. Le Néerlandais s’avance sans opposition et centre en pleine cœur de la surface pour B.Gomis, qui coupe la trajectoire au point de penalty. Mais sa reprise du gauche manque de tranchant pour inquiéter Subasic. 75eme minute Njie accélère sur la droite et laisse Jemerson sur place. L’attaquant camerounais fixe toute la défense monégasque avant de délivrer un caviar à Cabella, seul au second poteau. Mais son tir du droit en première intention atterrit directement sur Subasic, auteur d’un bel arrêt réflexe. 78eme minute T.Bakayoko mystifie son vis-à-vis et met la marche avant. Il combine avec Germain, qui fixe la défense marseillaise avant de décaler son partenaire. Mais la frappe croisée du gauche passe à côté du but de Y.Pelé. 90eme minute+1 T.Bakayoko mystifie son vis-à-vis et met la marche avant. Il combine avec Germain, qui fixe la défense marseillaise avant de décaler son partenaire. Mais la frappe croisée du gauche passe à côté du but de Y.Pelé. 90eme minute+1 (4-0) T.Bakayoko récupère un ballon haut dans les pieds de Zambo Anguissa. Le ballon parvient finalement jusqu’à Germain sur la gauche. L’attaquant de l’ASM tente le lob sur Y.Pelé, qui repousse du bout des doigts. Carrillo a bien suivi pour propulser le ballon au fond de la tête.

Tops et flops

TOP 3 GERMAIN avait claqué ses trois buts en L1 cette saison en octobre, il a débloqué son compteur de novembre juste avant la fin du mois. Il l’a fait d’un doublé illustrant tout ce qui constitue sa palette d’attaquant : des appels tranchants, de la justesse technique et du sang-froid dans la finition. Son intelligence dans les déplacements et son sens du but régalent quand il est dans un bon soir. A chacune de ses accélérations, B.SILVA a mis au supplice la défense marseillaise. Son solo sur le côté droit pour initier le deuxième but de Monaco a résumé sa prestation pleine. Semaine après semaine, l’international portugais, longtemps couvé par Leonardo Jardim, confirme avoir gagné en régularité dans ses performances. L’ASM ne peut que s’en féliciter. Quand il est à ce niveau-là, BAKAYOKO règne sur le milieu de terrain avec son impact physique et sa sérénité technique. Il s’est trouvé à la récupération (16 ballons gagnés) et à la construction du jeu monégasque (106 ballons touchés, record du match). Ses percées plein axe ont aussi déchiré à maintes reprises le bloc de l’OM. FLOP 3 Une faute stupide sur l’ouverture du score de Monaco et un avertissement tout aussi bête, une humiliation de B.Silva sur le deuxième but de l’ASM : ALESSANDRINI a confirmé son retour à la compétition poussif depuis deux mois. Pas aidé par les changements tactiques de son entraîneur, il est apparu perdu sur le terrain et a logiquement été remplacé en fin de première période. Assis à côté du banc de touche, l’ancien Rennais était touché dans son orgueil. S’il n’a touché que 24 ballons sur la pelouse de Louis-II, B.GOMIS n’est pas le seul fautif. Mais il pèse trop peu sur la défense adverse et manque de qualité technique dans la surface adverse pour être exonéré de tout reproche. L’ex-Stéphanois a souffert face à la charnière monégasque et n’a jamais su combiner avec ses compères de l’attaque. Problématique pour un attaquant de pivot. Autant ils avaient étincelé au Parc des Princes pour réussir un coup contre le PSG, autant ROLANDO et FANNI ont vécu un après-midi compliqué à Monaco. Le premier a connu un énorme déchet dans la relance et a peiné devant la vivacité des attaquants de l’ASM. Le second a été dépassé par Germain sur le deuxième but des locaux et n’a jamais dégagé une grande sérénité.

Monsieur l’arbitre au rapport

Dans une rencontre pliée à la mi-temps, Clément Turpin a maîtrisé son sujet sans en rajouter. Il a pris des décisions justes et a sorti les avertissements à bon escient. Une soirée sans histoire pour lui.

La feuille de match

L1 (14eme journée) / MONACO – MARSEILLE : 4-0

Louis-II (12 000 spectateurs environ) Temps frais - Pelouse moyenne Arbitre : M.Turpin (7) Buts : Boschilia (23eme), Germain (29eme et 39eme) et Carrillo pour Monaco Avertissements : Boschilia (23eme) pour Monaco - B.Gomis (13eme) et Alessandrini (22eme) pour Marseille Expulsion : Aucune Monaco Subasic (6) - D.Sidibé (7), Glik (6), Jemerson (6), Raggi (6) - B.Silva (7) puis Dirar (80eme), Fabinho (6), T.Bakayoko (7), Boschilia (6) puis Moutinho (62eme) - Germain (8), Falcao (cap) (5) puis Carrillo (74eme) N'ont pas participé : De Sanctis (g), Al.Touré, Lemar, Mbappé Entraîneur : L.Jardim Marseille Y.Pelé (4) - Sakai (5), Fanni (3), Rolando (3), Rekik (4) - Vainqueur (4), L.Diarra (4) puis Zambo Anguissa (76eme), M.Lopez (5), Alessandrini (non noté) puis Njie (39eme, 5) - B.Gomis (cap) (3) puis Cabella (67eme), Thauvin (5) N'ont pas participé : B.Samba, Doria, Hubocan, Machach Entraîneur : R.Garcia
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant