L1 (J14) : Guingamp est décidément insubmersible

le
0
L1 (J14) : Guingamp est décidément insubmersible
L1 (J14) : Guingamp est décidément insubmersible

Après une première mi-temps terne, Caen et Guingamp sont revenus des vestiaires avec de meilleures intentions, finissant par marquer à tour de rôle dans les dix dernières minutes pour se quitter dos à dos. Un moindre mal pour les deux équipes, surtout pour l'En Avant, qui avait concédé l'ouverture du score.

 

Le debrief

Quel mental côté guingampais ! Après être revenu sur le gong à 3-3 sur la pelouse dijonnaise, puis avoir forcé Bordeaux à concéder le nul, Guingamp décroche un nouveau point après avoir été mené. Les hommes d’Antoine Kombouaré ne semblent jamais douter, et leur lucidité dans les dernières minutes fait la différence. Cinquième de L1, l’En Avant réalise le meilleur exercice de son histoire à ce stade de la compétition. Pas une seule frappe cadrée en 45 minutes. Voilà qui résume le premier acte des Caennais, très brouillons. Il faut dire que le 5-4-1 proposé par Patrice Garande n’était pas assez ambitieux pour bousculer des Guingampais qui avaient choisi de laisser venir. Sans imagination dans le jeu, les Caennais s’en sont remis à un coup-franc de Julien Féret déposé sur la tête d’un Ronny Rodelin astucieux pour ouvrir le score. L’entraîneur malherbiste décidait frileusement de fermer la boutique dans la foulée en sortant son seul avant-centre. Son équipe a reculé puis encaissé très rapidement un but qui leur laissera de gros regrets. En effet, quinzièmes au coup d’envoi, le SMC reste à la même place et n’a que deux points d’avance sur Bastia, premier relégable qui jouera dimanche.

Le film du match

3eme minute Bessat récupère un mauvais dégagement de Johnsson et sollicite le une-deux avec Rodelin avant de centrer au cordeau de l’aile gauche. Au point de penalty, Santini est trop court, pas Karamoh, seul au second poteau, qui dévisse de l'intérieur sur le montant droit d’un Johnsson archi-battu. 42eme minute De l’extérieur du gauche, Blas trouve Briand devant la surface. Le capitaine de l’En Avant reprend sans contrôle de l’intérieur du gauche. Pas très académique mais solide, Vercoutre a la main ferme sur sa droite. 47eme minute Blas joue un corner au cordeau à ras de terre pour Briand, qui reprend sans contrôle au premier poteau. Le tir puissant de l'attaquant rase la transversale de Johnsson. 55eme minute Trouvé par Féret à 25 mètres dans l'axe, Rodelin appuie une lourde frappe du coup de pied qui rase le montant gauche de Johnsson. 66eme minute Bien lancé par un ballon piqué de Féret sur le côté gauche de la surface guingampaise, Rodelin reprend de volée du gauche et trouve la niche de Johnsson, qui n'avait pas le droit de faire une faute de main. 72eme minute Magnifique relance de plus de 50 mètres de Johnsson qui, après s'être saisi d'un corner de Féret, lance De Pauw en profondeur. Vercoutre sort hors de sa surface et contre la tentative du Belge. 79eme minute (1-0) Sur coup-franc, Féret envoie des 35 mètres un ballon flottant que Rodelin, à l'entrée de la surface, reprend d’une tête aussi élégante qu’imparable qui nettoie la lucarne droite de Johnsson. 85eme minute (1-1) Magnifique ouverture en profondeur de Briand pour A.Mendy, qui efface Reulet avant de penser égaliser. Yahia se jette sur sa ligne, mais De Pauw, en embuscade, récupère et assure l’égalisation au pied du poteau droit.

Tops et flops

TOP 3 VERCOUTRE s’est sacrifié ! Peu sollicité jusque-là, hormis sur une parade solide devant Briand, le portier malherbiste a giclé hors de sa surface pour empêcher De Pauw de profiter d’une situation chaude. Un effort violent, qui, à 36 ans, s’est soldé par une blessure musculaire l’obligeant à céder sa place avec le sentiment du devoir accompli. C’est un joueur qui ne laisse personne indifférent. RODELIN peut enchaîner les mauvais choix et les actions de classe. Son but est un exemple à montrer dans toutes les écoles de football pour travailler les phases arrêtées : la science de son placement et la précision de son coup de tête sont parfaites. Volontaire à défaut d’être tranchant, l’ailier a eu le mérite de proposer des solutions en permanence à ses coéquipiers qui ont donné l’impression de moins en vouloir que lui. Après avoir offert l’égalisation dans les dernières secondes à Dijon, DE PAUW a de nouveau rendu un fier service à son club, convertissant avec son sang-froid habituel une situation brûlante que Yahia croyait bien avoir sauvée. Supersub ! FLOP 3 Homme important du dispositif de Garande, DELAPLACE a empêché son équipe de jouer vite en contre, se retournant systématiquement vers l’arrière pour chercher ses défenseurs. Par sa faute, Féret a été obligé de reculer dans une position de milieu défensif qui n’est pas celle dans laquelle il peut se mettre au diapason de ses partenaires. Appels à contretemps, contrôles défaillants, manque de présence dans la surface... PRIVAT n’était pas dans un grand soir et son entraîneur l’a vite compris en le sortant dès la 57ème minute. Lui aussi a été complètement transparent. On n’a pas vu COCO de la rencontre. Le talentueux milieu guingampais vaut mieux que cette prestation indigente qui l’a vu quitter ses partenaires après 66 minutes de jeu.

Monsieur l’arbitre au rapport

M. Delerue a rendu une copie très correcte. Il n’a pas hésité à mettre une biscotte à Sankoh pour une simulation grossière dans la surface et a pris les décisions qui s’imposaient, notamment sur la main de Deaux (malgré la contestation de ce dernier) qui amène le coup-franc et le but caennais. En somme, un match très maîtrisé par le directeur de jeu.

La feuille de match

L1 (14eme journée) / CAEN - GUINGAMP : 1-1

Stade Michel d’Ornano (14 902 spectateurs) Temps frais - Pelouse correcte Arbitre : M.Delerue (7) Buts : Rodelin (79eme) pour Caen, De Pauw (85eme) pour Guingamp Avertissements : Sankoh (44eme) et Martins-Pereira (77eme) pour Guingamp Expulsion : Aucune Caen Vercoutre (6) puis Reulet (74eme) - Bessat (6), Adéoti (5), Yahia (5), Da Silva (5), Guilbert (5) - Rodelin (7), Féret (cap) (6), Delaplace (3), Karamoh (4) - Santini (3) puis Seube (82eme) N'ont pas participé : Ben Youssef, Malbranque, Makengo, Bazile, Sané Entraîneur : P. Garande Guingamp Johnsson (6) - Martins-Pereira (4), Angoua (5), Sorbon (5), Marçal (4) - Blas (5), Sankoh (4), Deaux (4) puis Diallo (81eme), Coco (3) puis De Pauw (66eme) - Briand (cap) (5), Privat (2) puis Mendy (57eme) N'ont pas participé : Guivarch (g), Kerbrat, Giresse, Salibur Entraîneur : A.Kombouaré
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant