L1 (J14) : A force de gérer, Nice s'est fait punir par Bastia

le
0
L1 (J14) : A force de gérer, Nice s'est fait punir par Bastia
L1 (J14) : A force de gérer, Nice s'est fait punir par Bastia

Après avoir maîtrisé son sujet sans forcer en première période, Nice a laissé Bastia revenir dans le match et abandonné logiquement deux points à domicile (1-1). L’OGCN reste leader du classement, mais permet à Monaco, et peut-être au PSG, de revenir sur ses talons.

 

Le debrief

Bastia sait décidément y faire à Nice. Après avoir ramené la victoire de ses deux derniers déplacements sur la Côte d’Azur, le Sporting a cette fois ralenti l’OGCN dans la course au titre en décrochant un nul logique à l’Allianz Riviera (1-1). Les Corses doivent autant ce point obtenu à leur abnégation et leur seconde période consistante qu’au relâchement coupable des Aiglons. Parce qu’avant de baisser le pied et de laisser les visiteurs revenir dans le match, ils avaient maîtrisé leur sujet en première période. Ils avaient tenu le ballon dans leur style caractéristique, fait courir les Bastiais aux quatre coins du terrain et s’étaient installés dans le camp des Corses, trop bas dans le 3-5-2 tenté par François Ciccolini pour gêner la troupe de Lucien Favre. Mais les Azuréens n’ont pas su appuyer là où ça faisait mal et se sont contentés de gérer tranquillement leur avantage. Trop tranquillement. Surpris au retour des vestiaires par l’excellente entame bastiaise, ils ont été rejoints au score et sont ensuite repartis de l’avant en ordre désordonné. Ils n’ont jamais su déséquilibrer franchement le bloc adverse et, sans les oublis récurrents de l’arbitre assistant de Lionel Jaffredo, ils n’auraient pas autant fait frissonner un Jean-Louis Leca bouillant. Avec son point, Bastia ressort d’une zone rouge dans laquelle il était tombé après les résultats de samedi. Les Niçois laissent eux Monaco revenir à un point au classement et le PSG pourrait aussi s’engouffrer dans la brèche en cas de succès à Lyon dans la soirée. Avec une seule victoire sur ses cinq derniers matchs toutes compétitions confondues, l’OGCN ne tient plus son rythme du début de l’automne. De quoi aiguiser l’appétit de ses poursuivants dans la course au titre.

Le film du match

9eme minute Après une longue séquence de conservation par les Niçois dans leur camp, Dante lance dans la profondeur Plea, dont l’appel est parfait entre Peybernes et Marange. L’attaquant de l’OGCN prend sa chance en demi-volée dans un angle fermé et oblige Leca à une parade peu académique, où il cafouille sa prise de balle pour concéder finalement un corner. 11eme minute (1-0) Corner pour Nice sur la droite. Seri le tire sortant et à la tombée du ballon au point de penalty, Plea gagne son duel physiquement avec Mostefa pour placer sa tête. Sa reprise croisée passe juste sous la barre et bat un Leca impuissant. 18eme minute Sur une passe de Cyprien, Plea part à l’extrême limite du hors-jeu et profite d’un énorme raté de A.Keita. Il se présente seul face à Leca, tente de le dribbler sans y parvenir et essaye une talonnade en dernier recours. Il bute sur le gardien bastiais et le ballon lui revient suite à une récupération haute de Walter. Mais il ne cadre pas du gauche dans une position excentrée, alors que Belhanda était au centre. 55eme minute Corner pour Bastia sur la gauche. Bengtsson s’en charge et l’enroule sortant. Aux six mètres, Crivelli s’élève plus haut que tout le monde et place une tête puissante. Sa reprise croisée frôle le poteau d’un Cardinale resté scotché sur sa ligne. 60eme minute (1-1) Libre de ses mouvements dans le cœur du jeu, Mostefa délivre une passe en profondeur ajustée pour Cahuzac. Le capitaine bastiais coupe la trajectoire et bute sur un Cardinale bien sorti à sa rencontre. Crivelli est au rebond et pousse le ballon au fond d’une reprise acrobatique à l’entrée de la surface, avec la complicité involontaire de M.Sarr. 69eme minute Décalé sur la gauche, Dalbert dépose son centre au second poteau vers un Eyserric très légèrement hors-jeu. L’ancien Stéphanois se jette sur le ballon d’un tacle et reprend du droit en demi-volée. Il contraint Leca à un bel arrêt réflexe de la main droite pour éviter le but. 74eme minute Coup-franc excentré sur la gauche pour Nice. Du bord de la ligne de touche, Seri enroule son centre au point de penalty pour M.Sarr, dont la tête laisse Leca sur place, mais heurte le poteau droit du Sporting. En position de hors-jeu non signalée, Plea reprend comme il peut de la cuisse et Leca réalisé un nouvel arrêt de haut niveau. 87eme minute Walter s’avance plein axe et transmet vers Belhanda. Du bout du pied, l’ex-Montpelliérain prolonge pour Plea, à nouveau hors-jeu sans que l’arbitre ne lève son drapeau. Le premier buteur du match se joue de Leca et n’a plus qu’à pousser le ballon au fond du but. Mais son tir du gauche échoue sur la barre transversale.

Tops et flops

TOP 3 Cible favorite des supporters niçois depuis un épisode remontant à plus de deux ans, LECA a pris un malin plaisir à écœurer les Aiglons. Après un premier arrêt mal assuré, le gardien du Sporting est monté en température au fil des minutes et a sauvé le point du nul avec brio en seconde période. Même une pièce reçue des tribunes ne l’a pas déstabilisé, bien au contraire. Bastia n’affiche décidément pas le même visage avec ou sans son capitaine. De retour de suspension, CAHUZAC a constamment mis son équipe dans le sens de l’avancée, par ses appels ou ses courses au pressing, et a conservé des ballons précieux dans le camp adverse. Ce n’est pas un hasard s’il est impliqué sur le but bastiais, symbole de son intelligence et de son envie. DANTE monte en puissance semaine après semaine et il en a encore fait la démonstration dimanche. Le défenseur brésilien a étincelé par son jeu long précis, surtout en première période, et son infaillible sens du placement, à l’instar de ce contre stoppé de Saint-Maximin en fin de match. De plus, le capitaine du Gym commence à retrouver son meilleur niveau physique. FLOP 3 A.KEITA n’est certes pas un défenseur central de formation, mais son repositionnement n’explique pas toutes les erreurs techniques commises à l’Allianz Riviera. Il s’est déchiré sur de nombreux dégagements, a semé lui-même la panique dans son équipe sur des actions qui n’en valaient pas la peine. D’un bout à l’autre, il a dégagé une fébrilité coupable dans ce secteur. Autant M.SARR réussit un excellent début de saison, autant il a fait ses 17 ans ce dimanche. Il a enchaîné les bourdes de placement, comme sur l’égalisation bastiaise où il a oublié de contrôler l’appel de Cahuzac, et s’est parfois troué techniquement. Il aurait pu mettre tout ça derrière lui sans le poteau venu repousser sa tête. Incapables de faire la moindre différence de toute la rencontre, EYSSERIC et BELHANDA ont vécu des bien meilleurs jours. Ils ont multiplié les imprécisions techniques et n’ont pas négocié au mieux les ballons dont ils ont bénéficié aux abords de la surface adverse. L’OGCN pouvait difficilement espérer la victoire avec deux créateurs aussi discrets.

Monsieur l’arbitre au rapport

Lionel Jaffredo avait réussi une première période quasi parfaite, en dehors d’un avertissement trop rapidement distribué à Yannick Cahuzac. Mais il a bien moins géré les débats après la pause, la faute aussi à l’un de ses assistants, qui a oublié trois situations de hors-jeu débouchant sur trois occasions franches pour les Niçois. L’arbitre n’a aussi laissé qu’une seule minute de temps additionnel, malgré les nombreuses séquences où les Bastiais se sont retrouvés au sol. Une prestation mitigée, pour ne pas dire plus.

La feuille de match

L1 (14eme journée) / NICE – BASTIA : 1-1

Allianz Riviera (20 856 spectateurs) Temps frais - Pelouse bonne Arbitre : M.Jaffredo (3) Buts : Plea (11eme) pour Nice - Crivelli (60eme) pour Bastia Avertissements : Bifouma (28eme), Cahuzac (45eme) et Nangis (77eme) pour Bastia Expulsion : Aucune Nice Cardinale (5) – R.Pereira (5), Dante (cap) (7), M.Sarr (4), Dalbert (5) – Seri (6), Cyprien (6), Walter (5) - Eysseric (4), Plea (5), Belhanda (4) N'ont pas participé : W.Benitez (g), Donis, Bodmer, Boscagli, Souquet, Koziello, Marcel Entraîneur : L.Favre Bastia Leca (8) – A.Keita (4), Peybernes (6), Marange (6) – Cioni (5), Cahuzac (cap) (6), Mostefa (5), Danic (5) puis S.Diallo (90eme+1), Bengtsson (6) - Bifouma (5) puis Saint-Maximin (46eme, 6), Crivelli (6) puis Nangis (71eme) N'ont pas participé : Vincensini (g), El Kaoutari, Ngando, L.Coulibaly Entraîneur : F.Ciccolini
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant