L1 (J12) : Le rouleau-compresseur PSG était encore de sortie à Angers

le
0
L1 (J12) : Le rouleau-compresseur PSG était encore de sortie à Angers
L1 (J12) : Le rouleau-compresseur PSG était encore de sortie à Angers

Sur la lancée d'une semaine parfaite, le PSG a encore impressionné samedi à Angers (0-5), qui a explosé contre des Parisiens tout simplement injouables. Edinson Cavani et Kylian Mbappé y sont chacun allés de leur doublé.

 

Le debrief

Une nouvelle démonstration de force pour le PSG. Au bout d'une semaine parfaite, entre sa victoire maitrisée contre Nice (3-0) et son carton face à Anderlecht (5-0), le vice-champion de France en titre a poursuivi son show à Angers (5-0). Un nouveau festival offensif à la clé, avec un doublé d'Edinson Cavani et un autre de Kylian Mbappé (Julian Draxler est l'autre buteur parisien). Plus que les sept points d'avance que comptent provisoirement les Parisiens sur Monaco en attendant que l'ASM reçoive Guingamp plus tard dans la soirée, c'est leur détermination et leur implication qui ont confirmé qu'ils étaient seuls sur leur planète en championnat quand ils sont dans un bon jour. Avec cette attitude, ils sont injouables pour le commun des mortels en L1 et le SCO en a fait l'expérience.

La défense à 5 mise en place par Stéphane Moulin a explosé en plein vol, tant par ses errements que par la faute du tournis continu imposé par les visiteurs. Du mouvement, un pressing étouffant, de la justesse technique dans les transmissions, des inspirations géniales et du réalisme devant le but adverse : il y avait tout dans la prestation parisienne ce samedi. Bien évidemment, comme Anderlecht dans la semaine, Angers n'a pas tout fait pour poser des problèmes au PSG, qui a eu tout loisir de poser sa patte sur ce match et ne l'a pas enlevé jusqu'au coup de sifflet final. Mais il manquait encore à la troupe d'Unai Emery un match-référence à l'extérieur cette saison en L1, elle le tient. Sans Neymar, Marquinhos ou Angel Di Maria. Et oui, ce Paris-là a de la marge et en a encore sous le pied. Effrayés ? Il y a de quoi...

Le film du match

5eme minute (0-1)

Décalé sur la droite, Dani Alves a tout son temps pour ajuster un centre parfait vers Mbappé. Esseulé entre R.Thomas et I.Traoré, l'attaquant des Bleus place une reprise de volée croisée que Michel ne peut qu'effleurer sans parvenir à la sortir.

11eme minute

Toko Ekambi s'échappe sur le côté gauche, résiste à Kimpembe et place un centre à l'aveugle au second poteau. Libre de tout marquage, Manceau se précipite dans sa reprise de l'intérieur du pied droit, qui s'envole largement au-dessus. Quelle occasion vendangée par le SCO ?

12eme minute

Dani Alves se lance dans une nouvelle percée côté droit. Il repique et envoie Rabiot en profondeur dans la surface angevine. Dans un angle fermé, le milieu parisien tente une frappe trop molle du droit sur laquelle Michel intervient proprement.

14eme minute (0-2)

Servi par Verratti, Dani Alves s'avance sans être attaqué par les Angevins. Il en profite pour distiller une merveille de passe en profondeur vers Draxler, qui devance la sortie de Michel pour placer un délicieux ballon piqué du droit. Une action d'école.

30eme minute (0-3)

Exceptionnelle sortie de balle parisienne au départ et Rabiot déclenche un contre fulgurant d'une passe en profondeur vers Mbappé. L'attaquant du PSG dépose son adversaire direct et fixe avant de servir en retrait Cavani d'une talonnade. « El Matador » allume Michel au premier poteau et ne laisse aucune chance au gardien angevin.

35eme minute

Corner pour Angers sur le côté gauche. Mangani le tire sortant et trouve la tête d'I.Traoré, qui envoie une reprise puissante après s'être élevé au-dessus de tout le monde. Ça passe juste à côté de la lucarne d'Areola.

56eme minute

Excellent jeu à trois des Angevins pour décaler sur la droite Manceau. Le latéral du SCO centre en retrait pour Fulgini, qui contrôle avant de placer une frappe du pointu. Elle frôle le cadre d'un Areola sur la trajectoire.

61eme minute (0-4)

Incroyable action de Cavani. Il fait d'abord un effort défensif énorme pour couper un contre angevin et gratter un ballon proche de sa surface. S'ensuit une attaque rapide parisienne, avec Rabiot au départ, un relais de Draxler et une finition tout en puissance de l'attaquant uruguayen, qui termine le travail d'un extérieur du droit.

70eme minute

Au bout d'une longue séquence parisienne dans le camp angevin, Verratti centre au second poteau vers Cavani. Ce dernier remise involontairement en retrait vers Kurzawa, dont la demi-volée du gauche est trop forcée et trop croisée pour attraper le cadre.

84eme minute (0-5)

Contre-attaque parisienne menée par Lucas. Le Brésilien transperce le bloc angevin plein axe et lâche le ballon au bon moment pour lancer Mbappé en profondeur. L'ex-Monégasque se joue Michel avant de conclure dans le but vide, malgré le retour désespéré de R.Thomas sur sa ligne.

Tops et flops

TOP 3

Un centenaire plus que fringant. CAVANI a dignement fêté son 100eme but en L1, avec à la clé un doublé de buteur, de finisseur de sang-froid. Mais l'attaquant uruguayen ne s'est pas contenté de ça. Il a encore démontré tout son volume de jeu, à l'image de sa deuxième réalisation, où il a enchaîné un sprint de 80 mètres pour défendre et un autre pour aller conclure. L'âme de ce PSG, pour de bon.

Si le match était plié après un quart d'heure de jeu, DANI ALVES y était pour beaucoup, avec ses deux passes décisives. Encore au départ de l'action du troisième but, le latéral brésilien a tout fait aux Angevins, qui lui ont laissé une grande liberté d'action et ne l'ont pas bien embêté défensivement. Quand il est impliqué comme ça, il est probablement le meilleur latéral de L1.

Les doutes s'estompent autour de MBAPPE. Après une heure déjà encourageante en Ligue des Champions dans la semaine, l'attaquant parisien a confirmé son regain de forme à Angers. Un doublé et une passe décisive magnifique pour Cavani ont couronné une prestation pleine d'envie, quitte à parfois avoir des gestes d'humer évitables. Mais le plus important, c'est qu'il soit redevenu lui-même. Enfin.

FLOP 3

Un calvaire pour R.THOMAS. A chaque appel dans son dos, il a pris le bouillon et commis des erreurs d'alignement grossières, qui ont bien facilité la tâche des Parisiens. Pas bien plus inspiré dans les duels, il a clairement manqué d'agressivité. Rarement il était passé autant à travers avec le SCO en L1.

50 minutes pour rien, ou presque. Au contraire d'un Toko Ekambi qui s'est mis en évidence sur des fulgurances, SUNU n'a jamais pesé sur les événements. Trop de déchet, des appels mal sentis : il s'est révélé absolument inutile pour Angers. Un choix de Stéphane Moulin qui n'a pas payé.

Aligné comme libéro à l'ancienne, I.TRAORE devait montrer la voie à ses partenaires dans la relance et jouer un rôle primordial en couverture. Il s'est troué dans les deux registres, même s'il n'est pas passé loin de sauver en partie sa soirée d'un but sur corner. Ça n'aurait pas suffi.

Monsieur l'arbitre au rapport

Un match sans histoire pour Benoît Bastien, qui a pris toutes les bonnes décisions et sorti les avertissements à bon escient. Beaucoup de psychologie pour expliquer ses coups de sifflet auprès des acteurs du jeu.

La feuille de match

L1 (J12) : ANGERS - PSG : 0-5

Stade Raymond-Kopa (44 000 spectateurs environ)

Temps frais - Pelouse bonne

Arbitre : M.Bastien (7)

Buts : Mbappé (5eme et 84eme), Draxler (14eme) et Cavani (30eme et 61eme) pour le PSG

Avertissement : Sunu (41eme) et Fulgini (75eme) pour Angers - Mbappé (75eme), Verratti (80eme) et Kimpembe (91eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune

Angers

Michel (3) - Manceau (4), Pavlovic (3) puis Fulgini (51eme), I.Traoré (2), R.Thomas (2), Ciss (3) - Tait (3), Santamaria (4), Mangani (4) - Toko Ekambi (4), Sunu (2) puis Crivelli (51eme)

N'ont pas participé : Letellier (g), A.Bamba, L.Coulibaly, Tahrat, Guillaume

Entraîneur : S.Moulin

PSG

Areola (6) - Dani Alves (8) puis Meunier (64eme), Thiago Silva (cap) (6), Kimpembe (6), Kurzawa (6) - Verratti (7), Rabiot (7), Draxler (7) puis Lo Celso (64eme) - Mbappé (8), Cavani (8) puis Lucas (73eme), Pastore (5)

N'ont pas participé : Trapp (g), Berchiche, Nkunku, Bernede

Entraîneur : U.Emery

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant