L1 (J12) : Le FC Metz et l'ASSE y trouveront leur compte avec le match nul

le
0
L1 (J12) : Le FC Metz et l'ASSE y trouveront leur compte avec le match nul
L1 (J12) : Le FC Metz et l'ASSE y trouveront leur compte avec le match nul

Saint-Etienne a ramené un nul de son déplacement à Metz dimanche (0-0), après avoir été évolué en infériorité numérique pendant près d’une heure. Les Verts poursuivent ainsi leur série d’invincibilité, quand les Lorrains remettent la marche avant après quatre défaites de suite.

 

Le debrief

Chacun pour des raisons différentes, Metz et Saint-Etienne ne feront certainement pas la fine bouche avec le point pris dimanche (0-0). Le promu restait sur quatre défaites consécutives et a stoppé l’hémorragie contre un candidat à une place européenne. Les Verts ont eux étendu leur invincibilité à six matchs de suite toutes compétitions confondues depuis le derby perdu à Lyon début octobre (2-0). Ils l’ont surtout fait dans des conditions difficiles, à l’extérieur trois jours après un déplacement en Azerbaïdjan et en évoluant en infériorité numérique pendant près d’une heure. Oussama Tannane a mis son équipe dans la panade en écopant de deux avertissements logiques en soixante secondes et en laissant à dix pour le reste de la rencontre. Mais les Stéphanois s’appuient sur un état d’esprit irréprochable depuis le début de la saison et ne sont jamais aussi à l’aise que lorsqu’ils doivent subir. Alors ils ont maîtrisé sans réellement trembler les timides offensives messines (16 tirs tentés pour deux cadrés). Les locaux ont enflammé le premier quart d’heure, mais n’ont pas maintenu ce rythme et le manque de confiance accumulé depuis cinq semaines a fini par les rattraper. Plus les minutes sont passées, plus ils ont hésité à se projeter dans le camp adverse par peur de se faire avoir. Ils auraient même pu tout perdre en fin de match sur un coup de pied arrêté et une énorme occasion pour Loïc Perrin, sauvée par Ivan Balliu. Le point obtenu redonne au FC Metz quatre points d’avance sur la zone rouge, un écart bienvenu avant la trêve internationale. L’ASSE s’enfonce, elle, dans le ventre mou et pointe désormais à la neuvième place. Parce que son invincibilité ne rime pas toujours avec victoire, et qu’il ne faudra pas tarder à renouer avec pour se mêler à la course au Top 5.

Le film du match

15eme minute A la suite d’un corner repoussé des deux points par Ruffier, Assou-Ekotto prend sa chance d’une demi-volée du gauche des trente mètres. Erding est sur la trajectoire du ballon pour le dévier de la tête dans le but vide. Mais l’arbitre signale à raison une position de hors-jeu. 26eme minute Aux abords du rond central, Veretout envoie une passe en profondeur magnifique sur trente mètres pour lancer Théophile-Catherine dans le dos d’Assou-Ekotto. Le latéral de Saint-Etienne prend sa chance du droit en première intention, mais il dévisse sa frappe dans un angle fermé. 43eme minute Nguette s’échappe sur la droite et dépose M’Bengue tout en vitesse. Son centre en retrait parfait trouve Erding, dont la reprise du droit file à quelques centimètres du poteau gauche de Ruffier. 49eme minute Coup-franc en faveur de Metz pour une faute de Veretout sur H.Diallo. A l’entrée de la surface, décalé sur la droite, K.Lejeune enroule sa tentative, qui passe juste au-dessus de la barre transversale de Ruffier, sur la trajectoire du ballon. 55eme minute Assou-Ekotto déborde sur la gauche et ajuste son centre dans la surface stéphanoise. H.Diallo reprend de la tête au premier poteau, mais sa déviation atterrit directement dans les gants de Ruffier. 77eme minute Corner pour Saint-Etienne sur la gauche. Veretout enroule son centre au premier poteau, où Roux prolonge la ballon de la tête jusqu’au second. L.Perrin s’y trouve pour tacler le ballon vers le but, mais Balliu repousse sur sa ligne et sauve son équipe.

Tops et flops

TOP 3 Avec un L.PERRIN à un tel niveau, il ne pouvait pas arriver grand-chose à la défense stéphanoise. Le capitaine de l’ASSE a imposé sa supériorité dans les duels aériens, a brillé par son sens de l’anticipation et s’est révélé précieux dans la relance. Il aurait même pu être décisif sur des coups de pied arrêtés offensifs en seconde période. Du L.Perrin tout craché. VERETOUT enchaîne les matchs à un rythme effréné sans montrer le moindre signe d’essoufflement pour autant. Il s’est encore occupé de tout au cœur de l’entrejeu stéphanois. Plaque tournante, il s’est chargé de la première relance et a réussi à trouver des décalages par sa vista. Son énorme volume de jeu lui a aussi permis de combler bien des trous, notamment quand l’ASSE a dû évoluer en infériorité numérique. Au fil des matchs, il gagne en poids dans le collectif des Verts. Relancé par Saint-Etienne la saison passée, ASSOU-EKOTTO n’a pas fait de sentiment pour autant. En dehors d’un oubli sur Théophile-Catherine, il a réalisé l’une de ses meilleures prestations sous le maillot messin, tant par ses débordements offensifs intéressants que par sa solidité en phase défensive. C’est en partie lui qui a fait craquer Tannane tant il l’a rendu fou par ses interventions propres pendant la première demi-heure. FLOP 3 Ce n’est pas faute de l’avoir prévenu. Extrêmement nerveux pendant la première demi-heure, TANNANE ratait tout ce qu’il tentait et multipliait les fautes, s’attirant les foudres du banc stéphanois. Mais l’international marocain n’a pas baissé le pied pour autant et a pris deux cartons jaunes en soixante secondes, laissant ses partenaires à dix. Le symbole d’un début de saison décidément compliqué pour lui. Son dernier but remonte au 24 septembre et au dernier succès de Metz en L1 (0-1 à Montpellier). ERDING a bien cru mettre fin à cette série noire, mais son but a été justement refusé pour une position de hors-jeu. Il a vendangé une autre grosse occasion en fin de première période et étalé ses limites techniques. Son association avec H.Diallo, lui aussi en difficulté, n’a pas franchement convaincu non plus. N.ROUX regrettait cette semaine d’avoir trop peu d’opportunités de marquer à se mettre sous la semaine, ce n’est certainement pas ce match qui lui rendra le sourire. Pas aidé par l’expulsion rapide de Tannane, l’attaquant stéphanois a passé un long après-midi à courir après des ballons qui ne sont jamais arrivés. Et quand ce fut le cas, il ne les a pas forcément bien utilisés.

Monsieur l’arbitre au rapport

Au cours d’une première période électrique, Bartolomeu Varela n’a pas toujours contrôlé les débats. Mais il n’est trompé sur aucune des décisions chaudes qu’il a prises, que ce soit les situations litigieuses dans la surface de l’ASSE, le but hors-jeu d’Erding ou l’expulsion de Tannane. Il a mieux maîtrisé le match après la pause et n’a pas eu à distribuer le moindre carton en seconde période.

La feuille de match

L1 (12eme journée) / METZ – SAINT-ETIENNE : 0-0

Saint-Symphorien (25 000 spectateurs environ) Temps frais - Pelouse excellente Arbitre : M.Varela (6) Buts : Aucun Avertissements : Cohade (8eme) et Mandjeck (45eme+2) pour Metz – M’Bengue (9eme) et Tannane (35eme et 36eme) pour Saint-Etienne Expulsion : Tannane (36eme) pour Saint-Etienne Metz Didillon (5) – Balliu (5), Milan (cap) (6), Falette (6), Assou-Ekotto (6) – Nguette (6) puis Hein (92eme), Cohade (5), Mandjeck (5), K.Lejeune (cap) (5) puis Jouffre (73eme) - Erding (4) puis I.Sarr (69eme), H.Diallo (4) N'ont pas participé : Kawashima (g), Rivierez, Bisevac, C.Doukouré Entraîneur : P.Hinschberger Saint-Etienne Ruffier (6) – Théophile-Catherine (5), Lacroix (6), Perrin (cap) (8), M’Bengue (5) – Pajot (5) puis B.Dabo (86eme), Veretout (7), Saivet (5) puis Monnet-Paquet (63eme) - Tannane (non noté), N.Roux (4), Nordin (5) puis Söderlund (69eme) N'ont pas participé : Moulin (g), Malcuit, Polomat, Selnaes Entraîneur : C.Galtier
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant