L1 (J10) : Les micros d'or de la soirée de samedi

le
0
L1 (J10) : Les micros d'or de la soirée de samedi
L1 (J10) : Les micros d'or de la soirée de samedi

De la responsabilité de Bruno Genesio au questionnement de René Girard, en passant par la prudence de Frédéric Antonetti, retrouvez les principales déclarations après les matchs de ce samedi soir en Ligue 1.

Le plus en difficulté : Bruno Genesio (entraîneur de Lyon)

Je me sens en difficulté, je ne vais pas fuir mes responsabilités. Je ne me pose pas la question de mon cas personnel. Il faut assumer. Je suis là pour trouver les solutions, travailler avec l'encadrement pour remonter cette situation difficile. Je ne suis pas dans le doute, je suis dans l'interrogation. C'est un gros coup sur la tête, une énorme déception. Mon souci est ce que le club vit. Aujourd'hui, je suis très peiné pour les joueurs, le président, les supporteurs.

Le plus énorme : Antoine Kombouaré (entraîneur de Guingamp)

C'est une énorme victoire. Nous étions amorphes en première période. Nous n'avions pas de jus. Les intentions étaient restées au vestiaire. Nous n'avons joué qu'une période, celle qu'il fallait jouer. Je félicite mes joueurs car ils ont été énormes sur la seconde période.

Le plus interloqué : René Girard (entraîneur de Nantes)

Comment fait-on pour perdre un match comme ça ? Je suis toujours gentil avec mes joueurs mais, sur les deux buts qu'on prend, on a notre part de responsabilité. […] J'ai quelques garçons qui ont avalé la trompette par moments. Je ne leur reproche pas de ne pas avoir donné le maximum mais le football se joue parfois avec la tête.

Le plus prudent : Frédéric Antonetti (entraîneur de Lille)

Tout n'était pas parfait mais on ne va pas faire la fine bouche. Le groupe est en train de naître dans la difficulté. On a montré des progrès dans la récupération et l'investissement, même si on doit encore progresser dans l'utilisation du ballon. Rien n'est acquis, ce n'est juste qu'un petit pas et il faut continuer dans cette voie-là.

Le plus fan de : Christian Gourcuff (entraîneur de Rennes)

Le premier but est remarquable dans sa conception. Je suis très content pour Kamil Grosicki. On ne peut pas nier ses qualités individuelles. Il n'a pas fait la préparation avec nous, il a un peu de retard par rapport aux autres.

Le plus fataliste : Pablo Correa (entraîneur de Nancy)

On a mis un but valable alors que l'adversaire a mis un but qui ne l'était pas. On a des regrets pour ça. Prendre un but non valable, c'est souvent le lot des équipes en bas de tableau.

Le plus modeste : Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse)

C'était certainement la meilleure opposition des six matches qu'on a livrés à l'extérieur. Reconnaissons qu'Angers a eu quelques situations. Parce qu'Angers a un vrai projet de jeu, c'est très difficile à jouer, parce que cette équipe vous attend, est patiente dans la récupération. Je crois que les deux équipes qui ont livré ce match ce soir n'ont pas usurpé leur classement.

Le plus lucide : Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Dijon)

Cela aurait pu tourner plus mal en première période, durant laquelle nous avons tourné en rond. Il y avait une certaine forme de médiocrité générale. Lorient aurait pu marquer et heureusement que Baptiste Reynet a livré un gros match. Sources : sites officiels des clubs et AFP
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant