L1 (J1) : Marseille - Sur un air de déjà vu

le
0
L1 (J1) : Marseille - Sur un air de déjà vu
L1 (J1) : Marseille - Sur un air de déjà vu

Accroché à domicile par Toulouse, Marseille n’a pas forcément rassuré ses supporters. Alors que Bafé Gomis a dû attendre la seconde période pour recevoir des ballons exploitables, Lassana Diarra et Abou Diarra ont déçu.

L’Albatros fait le boulot 

Si Vincent Labrune avait lancé des démarches pour recruter le gardien rennais Benoît Costil, Franck Passi a préféré miser sur Yohann PELE pour assurer l’après Steve Mandanda (Crystal Palace). Et l’ancien joueur du Mans, de Toulouse et de Sochaux n’a pas raté sa première sortie officielle avec le costume gardien de but titulaire de l’OM. Derrière une défense qui a fait de la fébrilité sa marque de fabrique depuis de longs mois, l’Albatros a fait le boulot devant Yann Bodiger (19eme), Martin Braithwaite (20eme) et Oscar Trejo (33eme). Sa seconde mi-temps a été nettement plus calme.

Une nouvelle saison mais les mêmes maux

Alors que Rekik et Rolando, qui était le dix-neuvième homme ce dimanche soir, restent des partants potentiels avant la fin du Mercato d’été, Franck Passi a confirmé la charnière composée du Slovaque HUBOCAN et du Brésilien DORIA pour affronter Toulouse (1ere journée de Ligue 1). Et, pour son premier match officiel 713 jours après sa signature, l’ancien joueur de Botafogo n’a pas forcément démérité, malgré quelques interventions limites (notamment sur Somalia en seconde période…) et une relance parfois approximative. De son côté, le natif de Zilina s’est fait quelques bonnes frayeurs, mais c’est surtout Hiroki SAKAI qui a été inquiétant au poste de latéral droit. Disponible et tranchant offensivement, le Japonais a perdu la quasi-totalité de ses duels lors de la première partie de la rencontre, alors que Karim REKIK, qui a rapidement remplacé Henri Bedimo (cuisse), a fait de son mieux à un poste qui n’est pas le sien. Un ensemble guère rassurant.

Une paire qui se cherche

Il y a quelques années, ce duo faisait saliver les suiveurs de l’équipe de France mais ça, c’était avant. Associés ce dimanche soir pour affronter le Téfécé de Pascal Dupraz, Lassana DIARRA et Abou DIABY ont sans surprise manqué de rythme. Les deux hommes ont touché beaucoup de ballons, mais c’était trop stérile. Certes, ils ont dû beaucoup défendre pour compenser le repli aléatoire de leurs milieux de terrain offensifs, mais cela ne suffit certainement pas à expliquer une prestation aussi terne avec du déchet (surtout le joueur formé à l’AJA) et certains choix surprenants. Si l’ancien Gunner a cédé sa place à l’heure de jeu, le capitaine marseillais est, quant à lui, allé au bout de la rencontre. En quête de sensations.

Des individualités mais pas de collectif

Sur le papier, cette attaque marseillaise a clairement les moyens de performer sur les pelouses de Ligue 1. Mais entre la théorie et la pratique, il reste un fossé que les spectateurs du Vélodrome ont pu évaluer ce dimanche soir. Alors que Florian THAUVIN (qui a été remplacé par un intéressant Saïf-Eddine KHAOUI) et Bouna SARR ne sont pas arrivés à créer de vraies différences sur les côtés (*), Rémy CABELLA a commencé par être particulièrement discret en tant que meneur de jeu. Et ceci malgré son joli pointu du pied droit qui a trouvé l’extérieur du poteau d’Alban Lafont en première période (24eme). L’ancien joueur de Montpellier et de Newcastle est prêt à devenir l’un des cadres de cette équipe marseillaise, mais il va falloir commencer par des prestations plus convaincantes sur le terrain avant de prétendre à un quelconque statut. Sa seconde période a tout de même été d’un meilleur acabit. Esseulé en pointe, Bafé GOMIS a lui dû se contenter des miettes en première période. Mais ce fut mieux après la pause avec deux occasions coup sur coup après l’heure de jeu (63eme). Le joueur prêté par Swansea City a clairement besoin de travailler ses automatismes avec ses coéquipiers.  (*) : Après avoir perdu dix-sept ballons, le natif d’Orléans a été contraint de céder sa place à la pause sur blessure.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant